Menu

STEPHAN EICHER – THÉÂTRE FEMINA #LIVE REPORT @ DIEGO ON THE ROCKS

STEPHAN EICHER – 08/03/2022 THÉÂTRE FEMINA

Loin de jouer les capitaines de navire, c’est sur un radeau que Stephan Eicher mène la barque de sa tournée 2022 et transporte les spectateurs de rêveries souvent issues des textes de Philippe Djian en blagues interminables dont lui seul a le secret. 

Assister à un concert du Suisse est toujours une aventure qui réveille les 4 décennies passées et déterre des joyaux oubliés aux abîmes d’albums qualitatifs. Stephan est sympathique et se permet un laïus de 10 minutes à peine le premier titre fini, « Noise Boys ». Le carnet de route est tracé et les 2 heures à venir seront concentrées sur les premiers albums, « Engelberg » de 1991 et « Homeless Songs » publié juste avant la pandémie. « Le Radeau Des Inutiles » comprend un équipage de 4 moussaillons dont le talentueux pianiste Hollandais REYN qui sortira son épingle du jeu, comme en 2019. On redécouvre « Les Filles du Limmatquai » et « La Pièce » de l’album « Les Chanson Bleues » (1983) avant que le sexagénaire ne distille certains de ses succès (« Combien De temps », « Pas d’Ami ») avec parcimonie.

« Prisonnière » est sublime comme « Dans Ton Dos » jouée dans une version très longue qui permet aux 4 musiciens de s’exprimer à tour de rôle pour un plaisir partagé. Le récent « Ne Me Dites Pas Non » rappelle Laurent Voulzy avec le soleil et la luminosité qui le caractérise. Stephan est bavard, des élections Françaises à l’Ukraine en passant par la Covid, les sujets d’actualité sont nombreux et le loquace Yéniche fait le spectacle. Sa prévision la plus pessimiste concerne l’envahissement de Taiwan par la Chine dès que la Reine Elisabeth II aura passé l’arme à gauche. Affaire à suivre…

En attendant, l’artiste dépoussière avec talent « Wake Up » et revisite « Hemmige » qui enflamme la salle, comme à l’accoutumée. Quant à elle, la scène est magnifiquement décorée d’une voilure repliée et de bidons éparpillés ici et là, certains cachant des bouteilles de vin que les pirates-musiciens ne manquent pas de vider ! « Déjeuner En paix » et « Tu Ne Me Dois Rien » sont également interprétées avant un final qui rend hommage à l’écrivain Philippe Djian cité de nombreuses fois durant le concert. L’ultime chanson est inédite (« Autour De Ton Cou ») et sera publiée courant mars pour promouvoir un EP de 4 titres.

En résumé, un concert de Stephan Eicher habituel : qualitatif et surprenant. A bientôt !

 

Remerciements : Nina de POLYDOR

Photo : Diego

Relecture : Florence R.

 

Chroniques Chanson Française Concerts Pop , , , , ,

Return to Top ▲Return to Top ▲