Menu

Jimmy Cobb, le batteur de Miles Davis est décédé – La playlist hommage

Wilbur James Cobb, dit Jimmy Cobb, est né le 20 janvier 1929 à Washington D.C.

En 1951, après avoir travaillé avec quelques gloires locales, Jimmy Cobb accompagne Earl Bostic en tournées. Ensuite, c’est Dinah Washington qu’il accompagne, dont il devient le compagnon et le directeur musical jusqu’en 1955.
S’ensuit une période new-yorkaise en indépendant, jusqu’à ce qu’il soit engagé par Cannonball Adderley en 1957 et soit brièvement associé à Stan Getz et Dizzy Gillespie.
En 1958, il suit Cannonball Adderley chez Miles Davis. Aux côtés du trompettiste, il forme alors, jusqu’en 1962, une exceptionnelle section rythmique avec Paul Chambers et Bill Evans, puis avec Red Garland et, surtout, Wynton Kelly, avec qui il joue régulièrement jusqu’à sa mort.

En 1963, Jimmy Cobb quitte Miles Davis mais continue de travailler avec la section rythmique. Ils se sépareront à la fin des années 1960, lorsque Jimmy Cobb décidera de travailler avec Sarah Vaughan, avec laquelle il restera 9 ans.

À ce moment, Jimmy Cobb repart en indépendant, pendant les années 1970, 1980 et 1990 et joue pour différents groupes comme ceux de Nat Adderley ou de George Coleman.

Reconnu rapidement comme un accompagnateur de talent, Jimmy Cobb a travaillé avec un grand nombre d’artistes prestigieux tels que Dinah Washington, Pearl Bailey, Clark Terry, Cannonball Adderley, Dizzy Gillespie, John Coltrane, Sarah Vaughan, Billie Holiday, Wynton Kelly, Stan Getz, Wes Montgomery, Miles Davis, Paul Chambers, Kenny Burrell, J.J. Johnson, Sonny Stitt, Nat Adderley, Hank Jones, Ron Carter, George Coleman, Fathead Newman, Art Pepper et beaucoup d’autres.

Son œuvre la plus connue demeure Kind of Blue auquel il participe en compagnie de Miles Davis en 1959, reconnu par les plus éminents critiques de jazz non seulement comme le meilleur album de Miles Davis, mais aussi comme le plus grand disque de jazz jamais réalisé. Son influence sur la musique, jazz, rock et classique, a conduit les compositeurs à le reconnaître comme l’un des albums les plus influents jamais enregistrés. Aux États-Unis, Kind of Blue a été sélectionné en 2002 par la Bibliothèque du Congrès parmi les 50 albums qui ont intégré le Registre national des enregistrements, et, en 2003, le magazine Rolling Stone l’a classé douzième dans sa liste des 500 plus grands albums de tous les temps.

Il participera avec Miles Davis à d’autres enregistrements majeurs de l’histoire du jazz, comme Sketches of Spain, Someday My Prince Will Come ou Porgy and Bess.

Jimmy Cobb nous a quittés à 91 ans le 24 mai 2020, suite à un cancer du poumon.

Musiques-en-live vous propose de (re)découvrir cette légende du jazz avec cette playlist vidéos dédiée.

Bon visionnage !

John Coltrane – Walkin’ (Live 1960)

Jimmy Cobb drum solo – Linda’s Jazz Nights

Concierto de Aranjuez: Adagio

Jimmy Cobb’s So What Band – All Blues – Bridgestone Music Festival ’09

Jimmy Cobb, Brad Mehldau, Peter Bernstein, John Webber at Smoke Jazz Club

Sarah Vaughan,Carl Schroeder,Walter Booker,Jimmy Cobb, “I’ll Remember April”

Jimmy Cobb, Larry Coryell and Joey DeFrancesco: At the Progy and Bess of Vienna

Jimmy Cobb, Hank Jones, Christian McBride – Billie’s Bounce (Official Audio)

Jimmy Cobb, the Pulse of ‘Kind of Blue,’

LIVE! Someday My Prince Will Come, feat. Jimmy Cobb

Central Jersey Jazz Festival 2017 Matt Chertkoff Jimmy Cobb

 

Webzine - Musiques en Live Articles , , ,

Return to Top ▲Return to Top ▲