Menu

INTERVIEW MANUSCRITE #78 – VOYOU @ DIEGO ON THE ROCKS

INTERVIEW DE VOYOU PAR DIEGO*ON*THE*ROCKS

Le très sympathique Thibaud (alias VOYOU) avait enchanté le public avec “Les Bruits De La Ville” en 2019 lors de son passage sur Mérignac. En plein confinement, il organise une tournée solo respectueuse des distanciations imposées et Diego en a profité pour lui poser quelques questions. Remerciements particuliers à Annabel du Krakatoa pour son accueil et le bien fou de retrouver l’ambiance de cette salle prestigieuse.

DIEGO : Quel retour d’expérience fais-tu de ton premier album et de la tournée adéquate ? VOYOU : C’était une expérience folle. L’un des premiers concerts eût lieu au Krakatoa de Mérignac et le set a évolué au fil des dates. En parallèle, j’ai constaté que mes vidéos étaient de plus en plus visionnées et que le public était réceptif. C’était intense et inoubliable. DIEGO : Lors de notre dernier entretien tu devais commencer le trombone et le violoncelle. Qu’en est-il ? VOYOU : J’ai appris la clarinette ! J’ai constaté que j’arrivais à faire des “effets trombones” avec ma trompette mais néanmoins je compte m’y mettre. Pour le violoncelle, cela nécessite une rigueur que je n’ai pas encore et un espace dédié dont je ne dispose pas dans mon appartement Parisien de 30m2. L’avantage de la clarinette est le peu d’encombrement ! DIEGO : Comment est né ce nouvel EP “Des Confettis En Désordre” ? As-tu déjà vu des confettis ordonnés ? VOYOU : Un pléonasme comme descendre en bas ! J’aimais l’image des confettis qui volent et ne sont pas immobiles dans leur pochette plastique. Cela rappelle également la conception de cet EP désordonné car construit a des endroits et des moments différents.    DIEGO : Tu n’avais pas assez de matière musicale pour proposer un album complet ? VOYOU : Si mais un album est synonyme de tournée et j’ai quasiment enchainé la fin de la tournée précédente avec ces nouveaux morceaux. “Des Confettis En Désordre” est plus un lien entre deux albums qu’un nouveau départ. Je vais pouvoir envisager de nouvelles directions.  DIEGO : Un EP incluant deux reprises : Pourquoi JORJA SMITH et HENRI SALVADOR ? VOYOU : La vraie raison est qu’il s’agit de morceaux initialement repris pour des médias. Le retour fût très positif et cela m’a donné envie de retravailler ces titres afin que les gens puissent les écouter dans de bonnes conditions. Sans prétention, il s’agit d’un bonus tout comme “Dans La Cour d’École” qui fut plébiscité par le public qui venait me voir en concert ou m’envoyait des messages privés. Je l’ai longtemps joué avant de l’enregistrer. DIEGO : D’ailleurs comment était Thibaud dans la cour d’école de sa jeunesse ? Planqué ou perturbateur ? VOYOU : Plutôt planqué ! Je faisais des blagues sans être populaire, un observateur.  DIEGO : Une ambiance qu’on retrouve dans tes clips ! Question d’actualité, VOYOU en solo est il le fruit du COVID-19 ? VOYOU : J’ai déjà fait des concerts solos notamment pour tourner en première partie d’autres artistes. C’est beaucoup plus simple, tant pour voyager que pour jouer les morceaux de son choix. Revenir en solo est un effet COVID qui permet deux choses : me produire sur scène et continuer à faire vivre l’industrie du spectacle. Ce set est nouveau et permettra d’appréhender différemment la conception du deuxième album. DIEGO : Toujours optimiste et joyeux dans tes textes ? VOYOU : Oui même si “Le Confort” est un constat plutôt déprimant de la vie amoureuse. Néanmoins mes textes sont ouverts sur des choses positives.  DIEGO : Le texte de la chanson “Les Humains” parle d’un type qui n’arrive pas à rentrer chez lui alors que sa femme l’attend ? VOYOU : Non c’est le mec qui n’arrive pas à profiter des paysages dans lesquels il vit car il est loin de la femme qu’il aime.  DIEGO : L’intro du clip de cette chanson avec le lion est excellent.  VOYOU : Une parodie de la Metro Goldwyn Mayer ! On s’est bien marré ! DIEGO : Dans “Carnaval” l’homme oiseau veut séduire sa voisine ? VOYOU : L’idée vient de ZITE ET LÉO, réalisateurs du clip. En plein confinement, ils ont réussi à rebondir pour créer ce clip original dont le tournage devait être totalement différent. DIEGO : En rapport avec ce clip même si ce n’est pas toi l’homme-oiseau, la QUESTION HOT de cette interview : As-tu déjà séduit une femme à l’aide de ton bel instrument ? VOYOU : Et bien je ne me suis jamais servi de mon instrument pour séduire ! La musique m’habite assez pour que cela séduise ! DIEGO : Cela “t’habite assez” ? Beau jeu de mots Thibaud, bravo ! (fou rire général) VOYOU : Involontaire mais pas mal ! Il faut sortir de cette image d’artiste-musicien qui profite du succès vis à vis des femmes. Qui plus est c’est un sujet d’actualité. DIEGO : Sur “Teenage Fantasy“, le clip est rudimentaire… c’est toi qui l’a fait ? VOYOU : C’est pas un clip, c’est une animation qui accompagne la chanson. DIEGO : Comment as-tu choisi NORMA ainsi que ZITE ET LÉO pour tes clips ? VOYOU : En fait je choisis des gens que je connais très bien pour leurs qualités artistiques. En aucun cas je travaillerais avec quelqu’un parce que cela “fait bien” ! Il faut que l’univers corresponde à la chanson. DIEGO : Comment as-tu réussi a te casser une dent sur scène ? VOYOU : Lors du dernier concert en groupe sur la tournée précédente. Je suis monté sur scène et en disant bonjour aux gens j’ai tapé mon micro trop près de la bouche ! Je l’ai déjà pété 8 fois… DIEGO : Effectivement… autre sujet, est-ce qu’on t’a dit que ton style se rapprochait de LOUIS CHEDID que j’ai interviewé en début d’année ? VOYOU : Sa fille NACH me l’a dit ! C’est marrant que tu m’en parles… et c’est plaisant. On a recemment correspondu à plusieurs reprises et je l’ai rencontré il y a environ 8 ans alors que j’avais auditionné pour jouer avec elle. Bien plus tard, NACH est tombée sur ma musique et en a parlé à M ce qui m’a permis d’effectuer ses premières parties. Ce sont des gens très sympas avec lesquels je ressens un “terreau musical” commun.  DIEGO : C’est formateur de jouer avant M en concert ? VOYOU : Surtout que je l’ai vu lorsque j’étais adolescent à plusieurs reprises, j’avais son poster dans ma chambre ! C’est un rapport étrange de rencontrer un musicien dont tu as été fan et lors de ma “première” pour lui, il est venu me voir en loge pour me féliciter. Je me suis senti chanceux et privilégié. DIEGO : Discographiquement tu prépares un deuxième album de VOYOU ? VOYOU : Oui, je bosse dessus. Je finis actuellement un mini-album de musique instrumentale qui devrait sortir prochainement. J’écoute beaucoup ce genre dans lequel peu d’artistes se risquent.  DIEGO : BEN HARPER vient d’en sortir un !  VOYOU : Cool je ne savais pas. L’exercice est intéressant et permet de se recentrer sur la musique. Le rap et la musique urbaine actuelle sont concentrés sur les paroles, je trouve agréable d’effectuer ce travail de recherche dans lequel mon label me suit à 100%. DIEGO : Merci Thibaud pour cette interview et à bientôt. VOYOU : Merci Diego, au plaisir !
    • Remerciements : Thibaud, Le Krakatoa
    • Page facebook : @voyoumusique
    • Relecture : Jacky G.

Chanson Française Les Interviews de MeL Webzine - Musiques en Live , , , ,

Return to Top ▲Return to Top ▲