Menu

INTERVIEW MANUSCRITE #74 – THE TWIN SOULS @ DIEGO ON THE ROCKS

INTERVIEW DE THE TWIN SOULS PAR DIEGO*ON*THE*ROCKS

THE TWIN SOULS est un duo de RABASTENS (81) composé de Martin et Guilhem MARCOS dont la musique transpire les influences rocks de LED ZEPPELIN, T-REX et JACK WHITE. Les sympathiques frangins ont accepté de recevoir Diego en pleines sessions d’enregistrement de leur nouvel EP au studio Berduquet à Cénac (33). Merci à Serge pour l’accueil sur place et Kriss Maximum Tour pour le relationnel.

 

DIEGO ON THE ROCKS : Vous êtes frères, comment êtes vous tombés dans la marmite musicale ?

GUILHEM : Notre père est musicien/guitariste et notre mère batteuse. Ils se sont rencontrés en jouant dans un projet commun et nous ont transmis leur passion des BEATLES et de LED ZEPPELIN.

DIEGO ON THE ROCKS : Une mère qui joue de la batterie ! Pas commun ?

MARTIN : Batteuse et chanteuse ! Notre père a fait ça toute sa carrière notamment en Amérique du Sud. Il a joué avec Michel DELPECH en France. Dans les années 90 il a arrêté les tournées pour devenir professeur. De mémoire il a fait le Costa Rica, le Pérou, le Mexique et l’Argentine. Ses voyages agrémentaient les repas de famille !

DIEGO ON THE ROCKS : De quoi donner envie à sa progéniture de tenter une carrière internationale !

MARTIN : Pour l’instant nous n’avons joué qu’en Croatie avec notre ancien groupe.

GUILHEM : Néanmoins, nous sortons de deux années à tourner en France et gardons des souvenirs impérissables.

DIEGO ON THE ROCKS : C’est sympa de bosser en famille ou contraignant ?

GUILHEM : On peut tout se dire. Par contre parfois ça peut chauffer mais nous concernant cela redescend aussi vite que c’est monté ! (rires)

MARTIN : Et même lorsqu’on est pas d’accord on fini d’accord ! La polémique a souvent lieu sur la forme plutôt que sur le fond.

DIEGO ON THE ROCKS : C’est toujours productif de s’engueuler ! Pourquoi avez-vous mis fin à votre groupe précédent THE STRINGS ?

MARTIN : Il s’agissait de notre tout premier projet et la fin était naturelle. C’est un groupe formé au lycée dans lequel le batteur est parti. A la rescousse, notre grand frère a assuré l’intérim durant 1 an et demi.

Concernant le duo THE TWIN SOULS, la base de départ est un rêve. Un matin, je vais voir Guilhem pour lui dire que je nous ai imaginé sur scène durant la nuit. Nous n’étions que deux, sans poste instrumental défini. Suite à ça, nous avons recontacté Kriss avec qui nous souhaitions déjà travaillé à l’époque des STRINGS. Notre duo était né.

GUILHEM : On a essayé de continuer THE STRINGS mais l’envie de passer à autre chose a été plus forte.

MARTIN : A la base je suis guitariste et cela permet de se renouveler. Guilhem est bassiste mais nous avons tous deux appris la batterie pour monter ce projet. Sur scène que ce soit les instruments ou le chant, nous travaillons en symbiose.

DIEGO ON THE ROCKS : Quel retour d’expérience faites-vous de votre premier EP éponyme sorti en mai 2019 ?

GUILHEM : Très content de ce premier EP enregistré en 2018 et sorti un an après. Le son et la performance nous plaisent toujours autant.

MARTIN : Il est vrai que nous nous posions beaucoup de questions sur la retranscription sur disque de chansons que nous maitrisions sur scène. Le côté brut, live et l’énergie peuvent en pâtir. En fait, en venant enregistrer au studio Berduquet de Cénac où nous sommes aujourd’hui, nous nous sommes trouvés et Chris qui est notre ingénieur du son n’est pas étranger à cette osmose. Il fait également la sonorité de nos concerts.

DIEGO ON THE ROCKS : Y’a t’il beaucoup de concurrence dans les duos-rock ? Difficile de tirer son épingle du jeu…

MARTIN : Nous ne nous sommes pas posés cette question car nos références ne sont pas des duos. Le groupe qui nous a largement influencé est THE RACONTEURS de Jack White. Nous aimons cette philosophie musicale un peu ancienne et dense. A côté de ça nous tentons d’élargir le spectre de nos possibilités en jouant plusieurs instruments parfois en même temps. Pour sortir son épingle du jeu il faut rester honnête. Jouer avec ses tripes est primordial.

DIEGO ON THE ROCKS : Je pense que Jack White est la référence la plus citée dans mes interviews !

GUILHEM : Il est inspirant et mérite cette reconnaissance.

DIEGO ON THE ROCKS : Que pourriez-vous me dire sur cet EP en cours d’enregistrement ?

MARTIN : Dans la continuité du premier ! Il contiendra 5 titres et plusieurs clips sont envisagés. Ils seront tournés par Gabbie Burns et Caroline Shü qui nous suivent en studio pour les crédits photos. Nous favorisons le “fait-maison”. A la rentrée nous allons sortir le dernier clip de l’EP précédent avant de produire le prochain.

GUILHEM : Celui-ci conservera notre style rock mais nous ne l’avons pas encore baptisé. Parfois notre son est défini comme “garage”.

DIEGO ON THE ROCKS : “Garage” est un mode fourre-tout rock-musical ! Est-ce difficile en 2020 de sortir un EP ou un album ?

MARTIN : Un album est plus difficile qu’un EP. Nous avançons pas à pas et nous profitons de l’expérience précédente avec THE STRINGS pour ne pas nous précipiter. L’entourage est important, les labels pour les petits groupes sont quasiment inexistants et nous privilégions la simplicité. Après ce deuxième EP en cours de préparation, nous aviserons des suites discographiques à donner.

GUILHEM : Un premier album est une étape importante et il faut l’envisager au bon moment.

MARTIN : Artistiquement un album c’est le kiffe. Faut-il avoir les moyens et la matière première ! L’avantage d’un EP réside dans l’auto-production.

DIEGO ON THE ROCKS : Y’a t’il une recette pour composer un bon titre rock n’roll ?

MARTIN : Se surprendre soi-même ! L’inattendu est souvent synonyme de qualité. Concernant les paroles, nous restons sur des histoires d’amour, de fêtes et de kiffes.

DIEGO ON THE ROCKS : 3 chansons : “Children Of Revolution” de T-REX, “Whole Lotta Love” de LED ZEPPELIN et “7 Nation Army” des WHITE STRIPES. Laquelle vous ressemble le plus ?

MARTIN : J’adore T-REX mais “Whole Lotta Love” l’emporte !

GUILHEM : Oui je confirme, LED ZEPPELIN !

DIEGO ON THE ROCKS : Récemment j’ai vu un clip de THE TWIN SOULS qui s’appelle “Can Hear”. C’est quoi ?

MARTIN : Spécialement enregistré pour le live, il s’agit d’un titre explosif avec solos de guitare et batterie. Le refrain dit “Can Hear Myself Swinging Back To Me”, c’est un délire de deux minutes enregistré durant le confinement.

DIEGO ON THE ROCKS : Vous avez une centaine de concerts à votre actif. Que ressentez-vous en live ?

MARTIN : Beaucoup d’excitation ! Il peut arriver d’avoir un petit coup de stress mais lors de notre dernier concert au Bikini de Toulouse en première partie de SKIP THE USE, on a pris notre pied !

GUILHEM : On nous disait, y’a pas grand monde… tu parles ! On regarde derrière le rideau : 1000 personnes. Nous n’avions qu’une hâte c’était de monter sur scène pour en découdre. Le sentiment est un mélange de pression et d’impatience.

DIEGO ON THE ROCKS : Vous avez croisé du beau monde lors de vos premières parties !

MARTIN : A part SKIP THE USE qui est resté principalement dans son tour-bus, nous avons croisé THE HYENES et L’ÉPÉE. Pour ces derniers, on a fait les dates de Bordeaux et Perpignan (chez eux !). C’était génial car LIMINANAS (NdA : une partie du groupe L’ÉPÉE) nous a invité au repas de noël organisé après le concert du 22 décembre. Même Anton Newcombe nous a applaudi après notre prestation ! Un véritable honneur sachant qu’il a une réputation relativement difficile !

DIEGO ON THE ROCKS : Pourquoi TWIN SOULS s’appelle TWIN SOULS ?

GUILHEM : C’est le premier nom qui est venu à la tête de Martin et cela nous définit très bien. Les jumeaux de l’âme qui se complètent !

MARTIN : Cela vient initialement d’un rêve comme expliqué précedemment.

DIEGO ON THE ROCKS : C’est moins sexe que THE STRINGS ! (rires)

MARTIN : Y’a moins de spams lorsque tu tapes sur YouTube ! THE TWIN SOULS nous représente bien humainement.

GUILHEM : Beaucoup plus que ROYAL BLOOD qui est trop sanguin !

DIEGO ON THE ROCKS : Très bon ROYAL BLOOD ! D’ailleurs quels sont vos groupes de prédilection ?

THE TWIN SOULS : Les plus évidents sont THE RACONTEURS, RIVAL SONS, THE BEATLES, THE BEACH BOYS, THE KINKS, THE WHO.

DIEGO ON THE ROCKS : Pas mal de groupes en “THE” ! Enfin que peut-on vous souhaiter pour cette fin d’année gâchée par la pandémie ?

THE TWIN SOULS : La reprise des concerts ! Que notre vie reprenne comme avant et qu’on puisse continuer à boire un coup en étant accompagné de nos amis…

DIEGO ON THE ROCKS : Merci les gars. A bientôt.

THE TWIN SOULS : Salut Diego !

 

  • Remerciements : Kriss Maximum Tour.
  • Crédits photos : Gabbie Burns / Carolyne Shü
  • Page facebook : @thetwinsoulsband
  • Relecture : Jacky G.

Les Interviews de MeL Rock Webzine - Musiques en Live , , , , ,

Return to Top ▲Return to Top ▲