Menu

INTERVIEW #176 – YCARE @ DIEGO ON THE ROCKS

INTERVIEW YCARE PAR DIEGO*ON*THE*ROCKS

L’auteur-compositeur-interprète YCARE a sorti en octobre dernier l’album « Des Millions d’Années » composé de duos révélant ses multiples influences. A l’aube de son concert au Théatre Barbey de Bordeaux le 18 novembre, l’artiste a accepté de répondre aux questions de Diego pour Musiques En Live. Ce dernier précise qu’il aime la capitale Girondine car il y a arrêté de fumer à l’issue d’un précédent concert datant de 2010. 

DIEGO : Qu’est-ce qui t’a donné envie de publier un album de duos ? 

YCARE : Le confinement et Axelle Red ! Le duo « D’autres Que Nous » devait mener sur un album commun mais à cause du confinement, j’ai continué à écrire de mon côté. A la base, les invités sont des gens pour lesquels j’écris habituellement. La crise sanitaire fut le déclencheur de ce projet.

 

DIEGO : Certains artistes ont été difficiles à convaincre ?

YCARE : Non, cela dure 5 minutes. On ne négocie pas avec l’art. On fonctionne au coup de coeur et l’instinctif prend le dessus. Si ton binôme est enthousiaste, tu as directement la réponse comme ce fut le cas pour Tiken Jah Fakoly et Zaz. Il ne faut pas forcer les choses, il s’agit d’histoires entre humains. J’ai envoyé un courrier au Mali pour convaincre Tiken qui a mis 3 mois à me répondre. C’est un album qui vient du fond du coeur et que j’ai pris le temps de bien faire.

 

DIEGO : La chanson « Humble African » est un titre très prenant sur la disparition d’un être important ?

YCARE : Oui, mon cousin surfeur est décédé en Côte d’Ivoire en vivant sa passion. Il n’avait que 28 ans. Dans la lettre adressée à Tiken, je lui disais qu’il était né chez moi (au Sénégal) et qu’il était mort chez toi (en Côte d’Ivoire) et que ce « pont entre nous » serait symbolique. Le titre vient d’un projet photo qu’il souhaitait faire. Il était très gentil et méritait à être connu.

 

DIEGO : J’ai constaté sur ta page YouTube que tes séances studios pour l’enregistrement de l’album ont été mises en ligne pour ton public !

YCARE : Oui pour la compréhension du projet, j’avais envie que les gens voient qu’il ne s’agissait pas d’une mise en scène mais d’un réel partage. Sans objectif marketing calculé, rien n’était prévu et le montage est rudimentaire.

 

DIEGO : D’ailleurs j’ai aperçu un 45 tours des Musclés, « La Fête Au Village » sur les vidéos !

YCARE : Tu as l’oeil ! C’est au studio de Mathieu Mendes. Il fait ça pour rigoler… c’est le réalisateur de l’album. 

DIEGO : Comment est née la rencontre avec Hiba Tawaji et Ibrahim Maalouf pour le trio « Les Cèdres » ?

YCARE : Après l’explosion à Beyrouth, nous souhaitions chanter cette chanson avec Ibrahim lors d’une soirée de solidarité pour France Télévisions. Hiba est l’épouse d’Ibrahim et nous sommes tous les trois d’origine Libanaise. C’est un hommage au chêne et mon plus beau cadeau est de parler Français. Je ne vais pas souvent au Liban qui est un pays que je connais peu.

 

DIEGO : Le dernier morceau de ton album est un titre solo, « Si Jamais J’Oublie » ?

YCARE : Oui, c’est une chanson écrite pour Zaz en 2015. A ce moment de ma vie, j’avais mis ma carrière entre parenthèses et 8 ans après, je souhaitais « boucler la boucle » en me mettant face au miroir. J’étais au fond du trou à cette période et je voulais impérativement terminer l’album sur une note positive. La version de Zaz a été traduite en plusieurs langues.

 

DIEGO : Comment adaptes-tu tes duos sur scène sans les protagonistes ?

YCARE : Le 22 avril à l’Olympia les invités seront présents. Pour le reste de la tournée, je chante avec le public en adaptant le découpage des titres. En plus, je suis bavard donc je parle beaucoup entre les chansons afin de créer un partage avec les spectateurs.

 

DIEGO : Tu as 7 albums à ton actif, considères-tu « La Nouvelle Star » comme le tremplin de ta carrière ?

YCARE : Une école qui m’a mis en lumière ! Nous sommes dans une société d’images et cette émission est le marketing d’un produit qui n’existe pas. J’interprète mes chansons en ayant commencé avec les chansons des autres. Prochainement, nous fêterons les 20 ans de l’émission et je serai fier d’y participer.

 

DIEGO : Dans ta vie, y’a t’il des rencontres que tu n’as pas faites ?

YCARE : Oui une : Johnny Hallyday ! Il n’a jamais été ringard, je l’ai vu à Bercy avec M et son arrivée était impressionnante. Un charisme incroyable. Mon plus grand regret est de ne l’avoir jamais rencontré. Un grand monsieur qui manque alors que je ne le connaissais pas !

DIEGO : Tu es fan de tatouages. Que représentent-ils ?

YCARE : Les choses que je ne veux pas oublier. L’humain a une mémoire sélective et la souffrance d’un tatouage permet de se rappeler certaines choses. Ce sont des tampons sur le corps, des rides choisies à vie !

 

DIEGO : As-tu un rituel avant d’entrer sur scène ?

YCARE : Je prends mes musiciens dans les bras et je leur fais comprendre que je les aime. Notre caviar c’est le public.

 

DIEGO : Quels sont les meilleurs concerts que tu aies vécu en tant que spectateur ?

YCARE : Récemment Muse à Pleyel ! Sinon Coldplay au Stade de France cet été puis Ibrahim Maalouf à Bercy. Comment sans chanter un mec arrive t’il à remplir Bercy ? C’est fou !

 

DIEGO : Est-ce qu’un jour YCARE laissera la place à Assane (ton vrai prénom) ?

YCARE : C’est mon rêve ! Le destin d’YCARE est de mourir… le souci étant qu’on met 15 ans à se faire un nom et qu’il est difficile de s’en démarquer. J’aimerais qu’YCARE laisse la place à Assane après l’Olympia 2023… mon but était de faire cette salle et ce sera bientôt une réalité. Par contre si j’abandonne YCARE, ma manageuse va me tuer ! (rires)

 

DIEGO : Ne brule pas avant l’heure ! Merci YCARE pour cette interview et bon concert à Bordeaux le 18 novembre ! 

YCARE : Merci à toi Diego. Je suis heureux, à bientôt !

  • Remerciements : Julie d’EUTERPE PROMOTION
  • Photos : Bernard de Moulin
  • Relecture : Bouba

Chanson Française Concerts En tournée Interview Les Interviews de MeL Pop Webzine - Musiques en Live , , , ,

Return to Top ▲Return to Top ▲