Menu

INTERVIEW #158 – JOHNNY MAFIA @ DIEGO ON THE ROCKS

INTERVIEW JOHNNY MAFIA PAR DIEGO*ON*THE*ROCKS

Punk dans l’âme, le quatuor originaire de Sens (dans l’Yonne) représente parfaitement la nouvelle scène rock Française. En 3 albums, Théo, William, Fabio et Enzo se sont créés une solide réputation aux 4 coins de l’hexagone grâce à des concerts survoltés.

Lors d’un récent passage au Krakatoa de Mérignac, les anciens copains de lycée ont accepté l’interview proposée par Musiques En Live. Les photos sont de Anne CUEFF pour anneouiart.com et les textes de Diego OnTheRocks. JOHNNY MAFIA seront en concert le 2 septembre 2022 à La Basane (MIRAMONT DE GUYENNE dans le 47) avec BURNING HEADS.

DIEGO : Vous avez récemment joué au Trianon, l’une des plus belles salles Parisiennes. Quels souvenirs en conservez-vous ?

JOHNNY MAFIA : C’est une très belle salle et ce fut une superbe soirée. L’ambiance était top et le public était au rendez-vous. Nous avons joué avec WE HATE YOU PLEASE DIE et COSSE et visiblement l’acoustique est impressionnante. D’ailleurs nos retours sur scène étaient excellents et nous avons réellement apprécié les prestations de nos amis qui partageaient l’affiche ce soir là.

 

DIEGO : Qui est le « parrain » dans JOHNNY MAFIA ? (rires)

JOHNNY MAFIA : Moi ! (Théo) Je suis parrain d’une petite baptisée Ellie dont le père n’est autre que l’ancien batteur de notre groupe. C’est récent car cela date du 25 juin ! Après s’il faut chercher un Sicilien dans le groupe, c’est Enzo qui a de la famille en Calabre. 

DIEGO : Ce soir nous devions avoir BANDIT BANDIT et JOHNNY MAFIA sur la même scène, tout un programme de racket en perspective !

JOHNNY MAFIA : Oui, malheureusement BANDIT BANDIT ont annulé (Covid) mais JOHNNIE CARWASH les remplacent au pied levé. Nous sommes contents car nous jouons énormément avec eux ces derniers temps et leurs prestations sont très efficaces. 

 

DIEGO : S’il y avait un point de départ scénique de JOHNNY MAFIA, serait-ce le printemps de Bourges en 2014 ?

JOHNNY MAFIA : Le point de départ de notre groupe est obligatoirement scénique mais serait plutôt durant un tremplin à Sens. Nous sommes un groupe de lycée depuis 12 ans et notre première scène remonte à décembre 2010. Le printemps de Bourges est une grande expérience et le début d’une reconnaissance professionnelle. Nous y avons rejoué récemment dans le festival « Off ». 

 

DIEGO : Votre troisième album « Sentimental » est-il celui de la consécration ?

JOHNNY MAFIA : Le deuxième album nous avait fait peur. Ce troisième est une continuité qui permet d’asseoir notre groupe sans aucune fulgurance, c’est très bien ainsi. Musicalement, ce disque est peut-être plus pop, moins punk et donc plus accessible. 

 

DIEGO : D’ailleurs le titre « Split Tongue » n’est-il pas un condensé de JOHNNY MAFIA en 1’42 ?

JOHNNY MAFIA : C’est vrai. Ce titre parle d’un adolescent en recherche d’identité qui veut se couper la langue pour ressembler à un serpent. Après il est vrai que musicalement, cela représente bien notre univers.

IMG 7837

DIEGO : Le rock doit-il principalement être chanté en Anglais ?

JOHNNY MAFIA : Probablement mais sans obligation ! Nous écoutons beaucoup de musiques Anglaises mais la qualité ne dépend pas toujours de la langue d’interprétation. Nous préférons chanter en Anglais, cela semble plus naturel et plus proche de nos inspirations.

 

 

DIEGO : Le clip de Margaux JAUDINAUD « Love Me, Love Me » est-il un hommage aux fans de science-fiction ?

JOHNNY MAFIA : Margaux a eu carte blanche. Nous aimons son travail et après avoir donné deux ou trois éléments, c’est elle qui a choisi ce concept. Nous ne sommes pas des grands fans de SF. Pour information, Margaux joue dans le duo OTTIS COEUR

 

DIEGO : Y’a t’il une recette particulière pour un bon groupe rock ? Energie et copains ?

JOHNNY MAFIA : Les copains sont obligatoires sinon la notion de durée est impossible. Tu peux avoir des goûts en commun et être potes sans avoir nécessairement une énergie débordante.

DIEGO : Qui fait naître les chansons de JOHNNY MAFIA ?

JOHNNY MAFIA : Parfois un rythme de batterie peut suffire. En majorité, Théo amène des riffs et on retravaille dessus. Quelques morceaux sont nés d’un boeuf mais c’est plus rare.

 

DIEGO : « Le groupe qu’est beau, qu’est chaud, qu’il vous faut ! » extrait tiré du clip de « Trevor Philippe ». Ça vient d’où ?

JOHNNY MAFIA : (morts de rire) D’un pote du père de Fabio. La veille du tournage et bien bourré, il a décidé de sortir sa connerie qui n’était pas improvisée et meilleure lors des répétitions. Nous avons bien rigolé ces deux jours là et avons souhaité garder cette citation…

DIEGO : Je vous sais fans des PIXIES. Avez-vous entendu le dernier single « There’s a Moon On » ?

JOHNNY MAFIA : Oui et sans grande surprise. Un bon petit pain chaud et si nous devions noter les anciens albums, « Doolittle » et « Trompe Le Monde » sont énormes… nos références !

DIEGO : Effectivement, 1989 et 1990 étaient de très bonnes cuvées ! Personne ne vous a jamais comparé à GREEN DAY ?

JOHNNY MAFIA : C’est marrant car tu n’es pas le premier à nous en parler mais nous n’écoutons pas ce groupe et ne trouvons pas plus que ça de références dans notre musique ! En quoi ressemble t’on à GREEN DAY ?

IMG 7836

DIEGO : Peut-être le côté musical-sautillant pour le public ! Tous ces groupes que j’ai eu la chance d’interviewer sont dans votre univers : MNNQNS, LAST TRAIN, POGO CAR CRASH CONTROL et PSYCHOTIC MONKS ?

JOHNNY MAFIA : Oui, nous sommes de la même génération. Nous avons des influences rock mais aussi rap et musiques urbaines. Nous nous plaisons dans cette mouvance punk et sommes satisfaits de notre sort. Si tu compares avec un mec comme JUL qui a un succès phénoménal et sans juger sa musique, il reste à sa place et ne fait jamais parler de lui. Il est punk à sa façon.

 

DIEGO : Preuve que le punk est une attitude et pas nécessairement une musique ! Parlons football, AUXERRE en Ligue 1 et BORDEAUX en ligue 2 !

JOHNNY MAFIA : Ouais ! Et Bordeaux a failli être en nationale… Nous avons joué au stade L’abbé Deschamps pour Guy ROUX. Nous étions contents et il apparait sur la fin de la vidéo. Nous avons réalisé ce clip pour RADIO DIJON CAMPUS dans lequel on interprète deux morceaux de notre dernier album. Ce mini-film a été réalisé par Charlie SUCHAUT.

Concernant l’A.J.A., nous regardons les matchs à la TV et allons peu au stade. Seul bémol, la montée d’AUXERRE correspond avec la descente de SAINT ETIENNE qui est le club préféré de notre barman ! 

DIEGO : Pour le foot c’est moche d’avoir deux anciens clubs comme SAINT ETIENNE et BORDEAUX en ligue 2… et l’an prochain il y aura 4 équipes reléguées pour passer à 18 la saison suivante… les places vont être chères ! Revenons au dernier album et à son titre avec une question « amour » (rires), qui est le plus sentimental du groupe ?

JOHNNY MAFIA : Nous sommes tous les 4 des sentimentaux ! D’ailleurs nous invitons tous les lecteurs de MUSIQUES EN LIVE à découvrir notre 3ème album « Sentimental » sorti en juin 2021. 

 

DIEGO : Pour finir quels sont les meilleurs concerts auxquels vous avez assisté ?

JOHNNY MAFIA : On en donne un chacun : TY SEGALL en 2012 au CentQuatre à Paris, THE 80’S MATCHBOX B-LINE DISASTER à la Flêche d’or également en 2012, WAVES en 2017 ou 2019 à la Maroquinerie, IRON MAIDEN au Main Square Festival d’Arras en 2014.

 

DIEGO : Que du beau monde ! Merci les gars pour cette interview et longue vie à JOHNNY MAFIA ! 

JOHNNY MAFIA : Merci Diego ! Et pour rappel nous venons de Sens la capitale du monde !

 

 

  • Remerciements : Le Krakatoa de MERIGNAC / Frédéric MILLAT
  • Photos : Anne CUEFF pour anneouiart.com et MUSIQUES EN LIVE.
  • Relecture : Jacky G.

En tournée Interview Les Interviews de MeL Rock Webzine - Musiques en Live , , , , ,

Return to Top ▲Return to Top ▲