Menu

INTERVIEW #151 – CHLOÉ MONS @ DIEGO ON THE ROCKS

INTERVIEW CHLOÉ MONS PAR DIEGO*ON*THE*ROCKS

La Lilloise Chloé MONS n’est pas que la veuve du génie Alain BASHUNG. Actrice et chanteuse, elle collabora avec le photographe Tom SEWELL avant de rencontrer son futur mari durant le tournage d’un clip. Le 12 novembre 2021, Chloé a publié un album reprenant les grands thèmes des bandes originales des films James BOND revisités en version jazzy.

En parallèle, elle entretient le souvenir du créateur de « Gaby oh Gaby » en lançant la vente d’une étole avec la collaboration de la maison PÉTRUSSE sur laquelle les paroles de « La Nuit Je Mens » sont imprimées avec l’écriture d’origine de BASHUNG. L’artiste a accepté de rencontrer Diego lors d’un passage aux allées Tourny de Bordeaux sous le regard photographique d’Anne CUEFF (www.anneouiart.com) pour Musiques En Live :

DIEGO : L’actualité dramatique rattrape notre rencontre car le chanteur Belge ARNO est récemment décédé et il était artistiquement proche d’Alain BASHUNG. Tous les mélomanes connaissent la scène dans le film de Samuel BENCHETRIT où ils se serrent la main dans les pissotières après une longue discussion. Que représente la disparition d’ARNO et dans l’imaginaire, quels mots lui dirait BASHUNG en l’accueillant au paradis ?
CHLOÉ MONS : ARNO était un artiste particulier qui a fait des chansons magnifiques. A 72 ans, c’est triste et trop tôt… Je pense que pour l’accueillir Alain lui dirait « Welcome ! » 
DIEGO : Iraient-ils boire un coup ensemble ?
CHLOÉ MONS : Peut-être, je ne sais pas. En tous les cas Alain ne buvait plus avec moi ! Une limonade ou un coca light ! (rires)
 
DIEGO : En plus vous êtes « presque liée » avec la Belgique car vous êtes originaire du nord de la France et Alain avait écrit la chanson « A Ostende », ville de naissance d’ARNO !
CHLOÉ MONS : Absolument ! Il y a un lien et Alain enregistrait souvent au studio ICP de Bruxelles. La Belgique fait partie de nos amis de coeur. 
 
DIEGO : Revenons à votre actualité, pourquoi avoir publié l’album « Globe Trotter » de reprises jazzy des plus grands thèmes James BOND ?
CHLOÉ MONS : Je suis fan de 007 depuis mon enfance et avais dans l’idée de reprendre ces thèmes de longue date. J’ai profité du confinement car ce projet n’était pas nécessairement prévu aussi vite mais l’isolement l’a précipité. Les films de James BOND sont synonymes de voyages, de luxe, de dangers assumés et d’affronter nos peurs. Tout ce que nous n’avons pas pu faire durant presque deux ans ! « An Ode To Bond » a été ma porte de « rêves » en reprenant ces titres.
 
P1012720 chloe PetrusseChloe Petrusse 11
 
DIEGO : Des titres qui musicalement ressemblent à vos productions passées ! Je pense à « Alectrona » de 2016 et « Hôtel De L’Univers » de 2018 ?
CHLOÉ MONS : Les mélodies de mes reprises sont restées les mêmes mais j’ai complètement dépouillé la musique. 
 
DIEGO : On retrouve le côté théâtral/piano de Chloé MONS sans le style tonitruant obligatoire des chansons 007 !
CHLOÉ MONS : Tout à fait. Les originaux sont d’une grande production. 
 
DIEGO : Et quels sont vos films 007 préférés ? Films et acteurs ?
CHLOÉ MONS : Je les aime tous ! J’aime beaucoup « Octopussy » car j’adore l’Inde mais n’ai pas de préférence particulière. Peut-être « Les Diamants Sont Éternels » aussi… 
 
DIEGO : Et qu’avez-vous pensé de la conclusion du dernier volume « Mourir Peut Attendre » ? 
CHLOÉ MONS : Pour moi il n’est pas mort ! James Bond ne peut pas mourir !
DIEGO : (sceptique) Vrai ? 
CHLOÉ MONS : On en reparle ! Il y a un pari !
DIEGO : Ok ! (tapant dans la main de Chloé)
CHLOÉ MONS : C’est impossible et d’ailleurs on ne le voit pas mort ! On sent une chute… 
Concernant votre question sur les acteurs, je les aime tous même George LAZENBY qui n’en a fait qu’un !
 
DIEGO : Et si vous deviez passer une nuit avec James Bond… au petit matin c’est James qui quitterait Chloé ou l’inverse ?
CHLOÉ MONS : Evidemment je suis une James Bond girl ! Je quitterais James avec panache et j’aurais disparu par la fenêtre à son réveil… Il n’aurait que le souvenir de mon parfum sur les draps et je ne laisserais aucun mot sur la table de chevet !
 
DIEGO : Dans vos albums précédents vous aviez déjà publié des reprises ?
CHLOÉ MONS : Oui, j’ai toujours une reprise par disque. « Boule De Flipper » de Corinne CHARBY sur un texte de CHRISTOPHE. « Fly Me To The Moon » de SINATRA, « Here Comes The Rain Again » d’EURYTHMICS et « Can The Can » de SUZI QUATRO. J’aime cet exercice qui fait appel à la mémoire et à la réadaptation. 
 
DIEGO : Pour cet « Ode To Bond », comment avez-vous travaillé avec Yan PÉCHIN, Frédéric GASTARD et Arnaud DIETERLEN ?
CHLOÉ MONS : Yan est mon frère de musique. Arnaud jouait avec Alain et fait également partie de la famille, d’ailleurs il a joué sur plusieurs de mes albums. Quant à Fred, il s’agit d’une rencontre récente et son optique jazzy collait parfaitement avec le projet. Il connait les codes (du jazz) tout en étant capable de les trahir. Yan me l’a présenté car ils ont bossé ensemble sur les tournées de Hubert-Felix THIEFAINE.
 
DIEGO : Et comment travaillez-vous ?
CHLOÉ MONS : J’ai fait mes reprises à la maison en piano/voix seule. Je souhaitais que cela tienne avec « rien ». Une fois les bases posées, Yan et Fred ont ajouté leurs pattes respectives musicales. 
 
DIEGO : Précédemment vous aviez également collaboré avec Blixa BARGELD des BAD SEEDS !
CHLOÉ MONS : Magnifique ! Il a très longtemps collaboré avec Nick CAVE. Je l’ai rencontré à l’époque de l’album « Alectrona », toutes les maquettes étaient prêtes et j’ai contacté Blixa tout simplement via internet. J’ai envoyé 3 morceaux et il m’a rappelé. Une rencontre naturelle débouchant sur un travail commun à Berlin.
 
P1022833 Chloe Petrusse
DIEGO : Autre projet d’actualité, l’étole pour laquelle vous êtes aujourd’hui au magasin PÉTRUSSE de Bordeaux.
Parlez-moi de ce foulard hommage à BASHUNG ?
CHLOÉ MONS : Depuis qu’Alain est décédé, j’avais très envie d’un foulard avec des paroles écrites. Je trouve que le fait d’avoir les mots sur la peau est très émouvant, liant l’intime et la poésie. J’en ai parlé à mon amie Virginie qui travaille dans le cinéma et cherche régulièrement des sponsors. Notre recherche fut vaine.
L’an dernier, elle m’a recontactée en me disant qu’elle avait rencontré des gens partant pour ce projet. Nous sommes allés à côté de Langon au château Mauriac rencontrer Florence et Denis de la maison PÉTRUSSE. Nous avons rapidement créé cette étole autour de « La Nuit Je Mens » car c’est la chanson sur laquelle j’ai rencontré Alain. Cette collaboration est tellement belle que nous envisageons une suite… 
 
DIEGO : Dans le même registre, « Le Cantique Des Cantiques » est l’adaptation du chant de Salomon dans la bible. Est-ce l’ultime preuve d’amour dans un couple ?
CHLOÉ MONS : C’est la chanson de notre mariage et il n’y a pas de plus belle preuve d’amour. C’est culte et l’adaptation avec Rodolphe BURGER est magnifique. Je n’en suis pas nostalgique et y repense comme si c’était la pierre blanche éclairante de ma vie. Je suis très heureuse d’avoir vécu cet instant.
 
DIEGO : Toujours en rapport avec Alain, quel retour faites-vous du concert hommage au Grand Rex en 2019 avec les copains musiciens ? MIOSSEC dont l’album préféré de BASHUNG est « Play Blessures » m’en a récemment reparlé. 
CHLOÉ MONS : Que du bonheur ce concert où se sont produits de nombreux artistes qu’aimait Alain ! Bertrand BELIN, Christophe MIOSSEC, Alain CHAMFORT, Arthur de FEU CHATTERTON !, RADIO ELVIS, Hubert-Felix THIEFAINE, Brigitte FONTAINE, Jane BIRKIN, RAPHAEL, ADAMO, JP NATAF, L, Julie GAYET, Malik DJOUDI, Armand MELIES, Jean FAUQUE et Helena NOGERRA. Nous avons choisi les invités avec Yan PÉCHIN et je crois qu’il ne manquait que Catherine RINGER et Etienne DAHO
 
DIEGO : On peut espérer qu’il y  aura un match retour ? Avant 10 ans ?
CHLOÉ MONS : Peut-être ! Espérons… J’aimerais bien ! 
 
P1022818 Chloe PetrusseChloe Petrusse 30
 
DIEGO : On y sera ! Outre les grands standards, j’ai beaucoup d’affinités pour des titres comme « J’écume » et « L’Apiculteur ». Je n’ai vu Alain que trois fois en concert mais l’instant restera mémorable…
Précédemment vous me parliez voyages, quels sont vos plus beaux souvenirs ?
CHLOÉ MONS : L’Inde est ma deuxième terre, j’y vais très souvent depuis mon enfance. J’aime également beaucoup l’ouest Américain. Les deux sont totalement différents. La grandeur des paysages Américains et cette sensation que des âmes habitent ces terres est incroyable. Le pays des Indiens dans lequel on est seul mais quelque part. En Inde la pulsion de vie est exceptionnelle, comme un voyage dans le temps. Toutes les époques s’y croisent.
 
DIEGO : On peut considérer que ces deux pays totalement différents ont des points communs ! Notamment la croyance ?
CHLOÉ MONS : Tout à fait. Ces deux terres sont spirituelles et c’est la raison pour laquelle elles me plaisent. 
 
DIEGO : Quels sont vos plus beaux concerts vécus en tant que spectatrice ?
CHLOÉ MONS : Je ne suis pas très consommatrice car je suis petite et ne vois jamais rien ! Je préfère être sur scène ! Sinon au balcon avec un verre à la main. J’ai également une exigence acoustique qui fait que je suis souvent déçue.
Après je me souviens avoir vu Iggy POP à Torhout en Belgique et j’en garde un souvenir énorme. Sinon j’aime voir mes amis comme Yan PÉCHIN qui travaille actuellement avec Brigitte FONTAINE et Alain DAMASIO
 
DIEGO : D’ailleurs j’ai cru lire que Brigitte annonçait sa retraite ?
CHLOÉ MONS : Un gros fake du printemps de Bourges ! Cette annonce l’a rendue dingue… indécent ! 
 
DIEGO : Merci beaucoup Chloé ! A bientôt 😉
CHLOÉ MONS : Merci à vous. 
 

  • Remerciements : Magasin PETRUSSE à Bordeaux / Chateau MAURIAC à LANGON
  • Photos : Anne CUEFF pour www.anneouiart.com 
  • Relecture : Jacky G.

Chanson Française Interview Jazz Les Interviews de MeL Webzine - Musiques en Live , , , , , , , ,

Return to Top ▲Return to Top ▲