Menu

INTERVIEW #144 – DANIEL AUTEUIL @ DIEGO ON THE ROCKS

INTERVIEW DANIEL AUTEUIL PAR DIEGO*ON*THE*ROCKS

Daniel AUTEUIL a remporté 2 césars du meilleur acteur (« Jean de Florette » / « La Fille Sur Le Pont ») et 1 prix d’interprétation masculine à Cannes (« Le Huitième Jour ») durant sa longue carrière cinématographique qui avoisine les 100 films. Acteur de théâtre, metteur en scène et réalisateur, l’artiste avait débuté la chanson en 1984 et publié deux 45 tours. Une trentaine d’années plus tard, il découvre accidentellement un message de sa défunte mère rédigé à Avignon en 1957 caché entre les pages d’un livre de poésie : « Pour Dany (NdA : Daniel AUTEUIL) mon fils chéri, ces merveilleux poèmes de Paul-Jean TOULET à lire quand tu seras grand »
 
Pour Musiques En Live, Diego a eu l’honneur d’interviewer l’un des plus grands acteurs Français qui a publié son premier album intitulé « Si Vous m’Aviez Connu » en 2021. Il est en tournée Française jusqu’à l’été et se produira le 2 avril 2022 au casino Barrière de Bordeaux.
 

 
DIEGO : Daniel, merci infiniment d’avoir accepté cette interview pour les lecteurs de MeL. Comment avez-vous rencontré Gaëtan ROUSSEL, le réalisateur de votre album ?
DANIEL AUTEUIL : Par hasard au cours d’un diner ! Le courant est tout de suite passé et j’ai eu l’audace de lui parler d’un spectacle musical dans lequel je me produisais en Provence avec un ami guitariste. Je lui ai demandé s’il était disponible pour éventuellement s’occuper des arrangements car le projet était « brut de décoffrage ». Le projet a séduit Gaëtan qui est venu nous voir sur scène avant le confinement. Durant cette longue pause imposée, nous avons produit l’album et cette rencontre fut formidable. D’ailleurs j’ai participé à l’un de ses clips sorti l’an dernier, « Je Me Jette à Ton Cou ».
 
AUTEUIL affiche
 
DIEGO : A 72 ans, n’est-ce pas osé d’effectuer une telle parenthèse musicale après votre immense carrière cinématographique ?
DANIEL AUTEUIL : C’est maintenant où jamais ! Dans 10 ans il sera trop tard… c’est une envie de longue date et la transition cinéma-musique a été naturelle. Je suis un habitué de la scène théatrale et découvrir celle des concerts n’est pas une grande nouveauté.  
 
DIEGO : Pourquoi adapter les textes d’écrivains comme Paul-Jean TOULET, VOLTAIRE et MUSSET en plus de vos compositions personnelles ?
DANIEL AUTEUIL : J’adapte surtout les textes de Paul-Jean TOULET que je redécouvre. Il a une écriture moderne et ses écrits sont très actuels, il aurait pu m’apporter ces mêmes textes hier qu’ils auraient été opportuns !
Sa poésie est soit faite pour être lue seul afin d’en ressentir sa « propre musique intérieure », soit lue publiquement par de grands orateurs afin d’en dégager une certaine émotion. J’ai ressenti le besoin de poser quelques accords de guitares afin d’en dégager une certaine émotion. Au total une vingtaine de chansons sont nées.
Ensuite cela m’a donné envie d’écrire moi-même au contact de ces grands auteurs. Je le faisais dans ma jeunesse. Je pense que l’âge n’a rien à voir avec tout cela si ce n’est mes jambes qui me font parfois défauts… (rires)
 
 
DIEGO : D’ailleurs le « déséquilibre » des vers de Paul Jean TOULET est permanent, pour preuve la chanson « Saïgon » !
DANIEL AUTEUIL : Oui. Je pense que si j’avais été un compositeur chevronné, je ne me serais pas lancé dans cette écriture qui est trop compliquée. L’inconscience m’a guidée et Gaëtan m’a rattrapé en vol !
 
DIEGO : En parallèle vous écrivez vos propres chansons. « Si Vous M’Aviez Connu » relate t’elle l’amertume d’un homme ?
DANIEL AUTEUIL : Je ne pense pas à l’amertume ni même au regret. C’est un constat sur la vie, une rêverie comme un voyage dans le temps que nous font vivre certains poèmes. L’avantage d’être sur un nuage est que l’on échappe à la réalité.
 

 
DIEGO : Pourquoi retrouve t’on Fanny ARDANT dans le clip de Fred SCOTLANDE ?
DANIEL AUTEUIL : Fanny est une évidence ! Nous avons tourné ensemble dans le film de Nicolas BEDOS « La Belle Époque » en 2019 et une grande complicité est née entre nous. Je souhaitais raconter l’histoire à cette femme… nous nous sommes connus jeunes dans « Le Paltoquet » de Michel DELVILLE en 1986 et elle correspond tout à fait à la rêverie dont je vous parlais précédemment.
 
DIEGO : Effectivement c’est une actrice énigmatique ! Votre album s’ouvre avec un titre relativement triste qui s’appelle « Les Alyscamps », c’est un choix peu banal ?
DANIEL AUTEUIL : C’est vrai ! Un titre triste et nostalgique qui parle d’amour. D’ailleurs j’ouvre le spectacle avec car il s’agit du premier titre que j’ai mis en musique. J’habite vers Arles et l’idée de la musique m’est venue en me baladant dans ces fameux Alyscamps (NdA : « cité des morts » en provençal)
 
DIEGO : A l’opposé on retrouve un titre comme « La Lune » qui a une rythmique surprenante et des voix en sourdine !
DANIEL AUTEUIL : Oui c’est l’arrangement en studio. En concert, c’est différent et Gaëtan souhaitait varier les ambiances. Mon fils de 12 ans a adoré ce style « auto-tune » d’actualité ! A l’époque, cette chanson fut mise en musique par George BRASSENS et elle fonctionne bien en concert.
 
DIEGO : Outre Gaëtan, vous avez recruté Colin RUSSEIL de RADIO ELVIS et Armand MELIES qui a collaboré avec BASHUNG et THIEFAINE !
DANIEL AUTEUIL : Ils seront sur scène avec moi et apportent une ambiance rock et planante. Ces musiciens ne m’accompagnent pas mais nous jouons ensemble, comme un groupe. C’est Gaëtan qui a senti qu’ils colleraient à mon univers. Ils sont totalement impliqués et le plaisir est partagé.
 
DIEGO : En parlant d’autres chanteurs, certains vous ont particulièrement inspiré ?
DANIEL AUTEUIL : Si je ne dois en gardez qu’un : Serge REGIANNI que j’ai d’abord connu comme acteur puis comme chanteur. Sinon Christophe dont j’ai adoré l’évolution, BASHUNG, FERRÉ et LOUISE ATTAQUE ! En tant qu’auditeur, je suis très sensible à la mélodie et à la sincérité.
 
DIEGO : Dans votre vie, avez-vous souvent été un « Faux Monnayeur » ou « Baratineur » pour paraphraser l’une de vos chansons ?
DANIEL AUTEUIL : J’ai été acteur et le suis toujours ! On retrouve toujours un peu de soi dans nos personnages.
 
DIEGO : Quels étaient vos rêves d’enfant ?
DANIEL AUTEUIL : « Si je devais renaitre, j’aimerais que cela soit pareil… » est le texte d’une future chanson. J’imaginais une vie faite d’émotion, de voyages, de musique, de textes, d’amour… j’ai été comblé !
Néanmoins j’ai souvenir qu’enfant lorsque j’allais voir des pièces de théâtre ou music-hall, je rêvais de produire la même émotion. Que ce soit de l’art lyrique, de la pop ou de la poésie, j’étais transpercé par ce sentiment. Mon rêve était d’être ce que je suis devenu.
 
275179959 509924640755302 317421899688358415 n
 
DIEGO : Sans nul doute une belle vie ! Quelles similitudes trouvez-vous entre les métiers d’acteur et de chanteur ?
DANIEL AUTEUIL : Un acteur est protégé par les rôles qu’il accepte et tous ont une part d’humanité, il est tout de même facile de se cacher derrière son personnage. Lorsqu’on chante, on se raconte soi-même sans filtre. Il y a un retour sur scène du public qui est immédiat. Dans les deux cas, les espaces d’ombre et de lumière sont magiques. Dans ma jeunesse, je suis arrivé à Paris pour jouer au théâtre car je savais à quelle porte frapper, pour le cinéma c’est beaucoup plus difficile car les affaires naissent dans des bureaux, comme un monde inaccessible. 
 
DIEGO : La part de mystère serait-elle plus importante dans le cinéma que dans la musique ?
DANIEL AUTEUIL : En musique l’émotion est immédiate, comme au théâtre. Je fais du cinéma depuis 1974 et chaque film est un moment de la vie d’un spectateur. La similitude entre acteur et chanteur est que tu as l’impression qu’une partie de toi appartient au public. Nous avons tous des références musicales et cinématographiques qui créent des liens avec nos vies. 
 
DIEGO : Comme un fil conducteur ! A cet effet vous avez prévu d’enregistrer un deuxième album ?
DANIEL AUTEUIL : Oui, nous entrons en studio fin mai mais cette fois il s’agira uniquement de textes originaux que j’ai écrits. Actuellement j’exploite le premier album et le prochain devrait voir le jour en 2023.
 
DIEGO : Côté cinéma, vous avez quels projets ?
DANIEL AUTEUIL : « Adieu Monsieur Haffmann » de Fred CAVAYÉ vient de sortir sur les écrans. En octobre je sors un remake du « Jouet » avec Jamel DEBBOUZE qui s’appellera « Le Nouveau Jouet ». J’ai besoin d’avoir le coup de foudre pour me lancer dans de nouveaux projets. J’aime être foudroyé d’amour !
 
DIEGO : Pour finir, quels sont vos meilleurs concerts vécus en tant que spectateur ?
DANIEL AUTEUIL : Toujours REGGIANI ! Je l’ai vu de nombreuses fois et il m’embarquait très loin ! 
 
DIEGO : Merci Daniel AUTEUIL et rendez-vous le 2 avril au casino Barriere de Bordeaux pour votre spectacle !
DANIEL AUTEUIL : Merci à vous. 
 

 
  • Remerciements : Lucile ROGER / Marion PACÉ / ÉPHELIDE 
  • Photos : Yann Orhan
  • Relecture : Jacky G.

Chanson Française Concerts En tournée Interview Les Interviews de MeL Webzine - Musiques en Live , , , ,

Return to Top ▲Return to Top ▲