Menu

FRANCIS CABREL – CENTRE DES CONGRÈS AGEN #LIVE REPORT @ DIEGO ON THE ROCKS

FRANCIS CABREL – 09/06/2021 AGEN

“Depuis le temps que je patiente…”, c’est avec ces mots simples que Francis Cabrel entre en scène (sans entamer “La Corrida“) pour symboliser l’impatience des artistes à remonter sur les planches. Lui comme les autres ont terriblement manqué à la culture et le public va passer deux heures suspendu aux lèvres du poète. 

Fidèle à lui-même, Francis va dévoiler les titres de son dernier album (“A L’Aube Revenant“) tout en intercalant judicieusement les hits qui accompagnent nos vies depuis 44 ans. Probablement sa plus belle livraison depuis “Des Roses Et Des Orties” publié en 2008. “Peuple Des Fontaines” est la “première chanson” comme l’indique Cabrel mais les instants mémorables des titres méconnus resteront “Te Ressembler” dédié à son père et “Rockstars du Moyen Age” co-écrit avec le Toulousain Claude Sicre. Hommage aux troubadours, celle-ci reflète l’essence même de la motivation des compositeurs.

Précédemment et afin de dévoiler un arbre lumineux en fond de scène, le groupe composé de 5 musiciens et 3 choristes interpréta “Jusqu’aux Pôles” qui relate le réchauffement climatique sur un ton humoristique. Les fidèles Denis Benarrosh (batteur) et Freddy Koella (guitare / violon) subliment le blues pendant que le trio vocal accompagne Cabrel avec assurance. Quant à lui, le chanteur est peu bavard et semble parfois “gêné” d’être face au public, comme en atteste les pas de danse coutumier mais maladroit qu’il accomplit sur le devant de scène. Un homme probablement réservé, tout simplement.

Concernant les hits et raretés, “Leïla Et Les Chasseurs“, “La Robe et L’Echelle“, “Je T’aimais, Je T’aime, Je T’aimerai” (avec un superbe accordéon) et “Des Hommes Pareils” sortent leur épingle du jeu. Evidemment “Encore et Encore“, “Sarbacane” (en début de set) ou “La Corrida” (avant le rappel dans un style proche du reggae) sont revisitées pour une énième version en public mais le fan recherche plutôt l’inédit que le grand classique. D’ailleurs une tournée “50 ans de carrière” en interprétant les tubes dans leurs versions originales serait une bonne idée… en résumé, la cuvée 2021 du saltimbanque le plus prolifique de la variété Française est, une fois de plus, très qualitative surtout à domicile (il est né à 1 kilomètre du centre des congrès). Le final sur “La Dame de haute-Savoie” fut très applaudi malgré une chaleur infernale dans cette belle salle non-climatisée par précaution sanitaire.

Relecture : Florence R.

* A écouter l’émission « Diego On The Rocks » le 1er mercredi du mois, de 20h à 22h sur ARL.  

 

Chanson Française , , , , ,

Return to Top ▲Return to Top ▲