Menu

FLASHBACK : FRANCIS CABREL BORDEAUX 2008 #LIVE REPORT @ DIEGO ON THE ROCKS

FRANCIS CABREL – 27/11/2008 BORDEAUX

A deux jours du week-end, l’artiste entame son concert avec “Samedi Soir Sur La Terre“, magnifique composition de 1994. Le poète Francis Cabrel considéré à juste titre comme le chanteur le plus sympa de ces trentes dernières années passe à Bordeaux pour présenter son dernier effort baptisé “Des Roses Et Des Orties“. Il n’y aura pas de mauvaise herbe dans ce répertoire impéccable incluant de larges extraits dudit album avec une mention spéciale à “Mademoiselle l’Aventure” jouée en rappel avant une reprise de JJ Cale du plus bel effet (“Madame N’Aime Pas“, très musical). Probablement la plus belle façon de rendre hommage a sa fille adoptive originaire du Vietnam. 

Sur scène, 6 musiciens et des décors minimalistes agrémentés d’un écran géant composent l’ambiance souhaitée par le chanteur. Au fil des titres (de “La Fille Qui M’Acccompagne” à “Encore Et Encore” en passant par “Sarbacane“), l’accordéon se révèle pour finir en apothéose sur “La Corrida“. Le genre d’instrument inusité habituellement qui apporte une musicalité différente tout au long d’un set composé de textes engagés. Certes, Francis interprète ses plus belles chansons d’amour (“Petite Marie” écrit pour sa femme Mariette en 1979, l’extraordinaire version de “L’encre de tes yeux” à l’harmonica) mais le thème principal de cette tournée demeure l’humanité. “Les Cardinaux En Costume” puis “Le Chêne Liège” sont des chansons récentes qui prennent de l’ampleur en concert, tout comme “African Tour” d’une terrible réalité. 

La patinoire de Bordeaux entièrement assise exulte pour finir debout sur les deux rappels en incluant une adaptation de Creedence Clearwater Revival baptisée “Born In The Bayou“. Le Lot et Garonnais quitte seul la scène avec sa guitare ukulélé en interprétant “Je L’Aime à Mourir” comme pour la tournée précédente. Il ne serait rien sans ses 5 musiciens dont Bernard Paganotti (basse) et Freddy Koella, ancien Cookie Dingler particulièrement performant et ancien guitariste de Dylan sur le “Never Ending Tour” version 2004. Et pourtant, lorsqu’il interprète seul “Octobre“, le spectateur a l’impression de tutoyer l’essentiel d’une vie qui défile sous nos yeux durant de 2 heures 30. Voir Cabrel en concert, c’est retrouver un ami quitté 4 ans plus tôt que l’on reverra bientôt… des instants privilégiés, presque intimes qu’il ne faut rater sous aucun prétexte alors qu’on reverrait tous de passer 5 minutes en privé avec l’homme, à l’ombre d’un arbre.

Malgré une date de publication postérieure, cette chronique fut partagée sur un site spécialisé en 2008. Quelques modifications récentes ont été apportées au contenu dans le cadre des “flashbacks” de Diego OnTheRocks pour Musiques En Live.

La version de “Samedi Soir Sur La Terre” visible sur cette page fait partie d’une des 56 vidéos publiées par le chanteur sur sa page “YouTube” durant le confinement COVID-19.

* A écouter l’émission « Diego On The Rocks » le 1er mercredi du mois, de 20h à 22h sur ARL.  

 

Chanson Française , , , , , ,

Return to Top ▲Return to Top ▲