Menu

Festival Papillons de Nuit 2022 – Interview Musiques en Live

Papillons de Nuit, c’est une affaire qui marche, et ce, depuis 2001. Indépendant depuis sa création, très attaché à son fonctionnement associatif, le festival a su se développer sur le territoire normand, et accroître sa réputation bien au-delà des frontières. L’édition 2022, qui abrite de nombreux.ses artistes de renommée nationale et internationale (Angèle, Macklemore, Fatoumata Diawara, Julien Doré…) a des allures de fête et de revanche sur deux éditions post covid-19 passées sous silence. Cela n’a pas toujours été facile, mais Papillons de Nuit a tenu le cap, et promet une édition particulièrement marquante dans une poignée de jours.
Louisa, chargée de communication attachée au festival, a aimablement accepté de répondre à nos questions sur l’identité de Papillons de Nuit : de la genèse du festival à la programmation de cette année, en passant par son fonctionnement associatif, découvrez dans cet article les coulisses du « plus grand festival de France dans le plus petit lieu ».

Belle découverte ! 

1/ Malgré la crise liée au covid-19 ayant impacté le secteur culturel jusqu’en 2022, l’édition 2022 de nombreux festivals semble à nouveau possible. Quelles ont été pour vous les conséquences artistiques, économiques…? 

Hormis les conséquences économiques auxquelles on peut s’attendre, les conséquences ont surtout été morales et humaines. L’arrêt d’activité (même si nous avons continué à travailler, à la fois en 2020 ainsi qu’en 2021 puisque nous avons tenté l’organisation d’un format covid compatible), a été douloureux pour les membres de l’association. 

Nous sommes très soudé.e.s et ça a été très dur d’être à la fois dans le flou et l’incertitude, mais également éloigné.e.s des autres ! L’ambiance du montage, du festival, le démontage, les moments de vie associative, tout ça sont autant de choses qui nous ont manqué. La dynamique a été enrayée, on l’a bien vu à la reprise, on a eu du mal à remobiliser les troupes et notamment les bénévoles. On est tous un peu rouillé.e.s mais ça va le faire ! 

2/ Pour les festivalier.ère.s qui ne connaîtraient pas encore Papillons de Nuit, pourriez-vous relater à nos lecteurs.trices l’historique de ce festival musicalement ancré depuis 2001 dans le paysage culturel normand ? 

Indépendant, associatif et prenant place dans un village de 480 habitant.e.s, Papillons de Nuit est « le plus grand festival de France dans le plus petit lieu ». 

Créé sous l’impulsion de quatre associations locales organisatrices d’une fête annuelle à Saint-Laurent-de-Cuves, le festival Papillons de Nuit attire 10 000 festivalier.e.s dès sa première édition. Les 20 ans du festival sont l’occasion de passer le cap du million de spectateur.rice.s. 1erfestival associatif de Normandie, P2N c’est avant tout un projet de territoire avec pour objectif de favoriser l’accès à la culture dans une zone en voie de désertification rurale. Cette année, 80 000 festivalier.e.s (voir plus!) sont attendu.e.s à Saint-Laurent-de-Cuves ! 

Pour en savoir plus : https://papillonsdenuit.com/association/ 

3/ Quelle alchimie musicale nous avez-vous concoctée pour cette nouvelle édition ? 

Pour cette vingtième édition tant attendue, nous avons mis les petits plats dans les grands ! Certain.e.s artistes étaient prévu.e.s sur l’édition 2020 (Macklemore, Rag’n’Bone Man, Vladimir Cauchemar, Suzane), et d’autres devaient venir en 2021 (Angèle, Sexion D’Assaut, 47TER, James BKS). On a été très content.e.s de pouvoir reprogrammer ces artistes tant attendu.e.s sur cette édition 2022 ! 

On est ravi.e.s d’avoir pu ajouter à l’affiche artistique des pépites musicales à faire découvrir à notre public. Je pense par exemple à James BKS, Dope Saint Jude, Claire Laffut, Lulu Van Trapp, Victor Solf… Autant de noms dont on entendra bientôt parler et qui apportent un vent de diversité à la prog ! 

Comme à notre habitude, nous essayons d’en faire pour tous les goûts et pour tous les âges. Le vendredi par exemple, est plus tourné musiques urbaines et électro (soirée avec davantage de jeunes), le samedi plus rock (pour notre public 20-30) et le dimanche va être à dominante chanson (pour un public familial).

Cette année on est également très fier.e.s de présenter une programmation quasi paritaire ! La programmation de la 20ème édition est composée à 50% de groupes/artistes masculins, 42% de groupes/artistes féminin.e.s et 8% de groupes mixtes ! Cela semble normal, mais quand on sait qu’en 2019 86 % des artistes programmé.e.s dans les festivals de musique étaient des hommes, ça fiche un coup ! 

 

parite 400

4/ Il est notable que le festival se veut indépendant depuis sa création. Comment parvenez-vous à réunir autant d’artistes de renommée nationale et internationale et quel est votre modèle de fonctionnement ? 

Monter une programmation est de plus en plus compliqué, surtout lorsqu’on parle du volet financier. Les sommes exigées par les prod et les artistes avaient déjà tendance à augmenter chaque année, mais depuis 2019 et la crise Covid, les prix se sont carrément envolés. Notre budget prog a pris 40 % depuis la dernière édition. Et ça va être pire chaque année, on en est bien conscient.e.s ! 

La concurrence est de plus en plus rude avec notamment les festivals créés par des groupes privés qui ont des moyens auxquels on ne peut pas / plus faire face. 

Nous on garde un modèle de fonctionnement 100 % associatif et indépendant, c’est donc ce qui fait notre force mais aussi notre faiblesse face aux mastodontes. 

La programmation est élaborée par une commission de 7 personnes, dont 5 bénévoles (les deux autres personnes sont salariées). Nous organisons plusieurs réunions dans l’année pour discuter des artistes envisagés et envisageables, et nous attaquons presque une année avant la prog de l’année à venir. 

5/ En trois mots, comment définiriez-vous l’identité du festival ? 

Familiale – Associative – Rurale 

6/ Vos deux coups de cœur musicaux de cette édition 2022 ? 

Argh, il y en a plein cette année !! 

Mais si je dois en choisir que deux : Dope Saint Jude (elle envoie carrément !) et Suzane (dont j’adore le nouveau single) !

Webzine - Musiques en Live Articles Festivals , , ,

Return to Top ▲Return to Top ▲