Menu

Festival Souillac en Jazz # 45 – Sim Copans – 17 au 24 juillet 2021 – Lot (46)

Plein Air - Place Pierre Betz

Place Pierre Betz, 46200 Souillac

samedi 17 juillet 2021


21:00 à 23:50

Tél: 05 65 37 04 93

Festival de Jazz

Tarif : 13 > 30€ / Pass 2 soirs : 50€ / Pass 3 soirs: 70

à l'affiche :

Depuis chaque année, le jazz revient en juillet, plus précisément la troisième semaine… Animations de rue, stages de danse, repas et concerts gratuits en journée, débats, conférences, expositions, randonnées, ateliers…
En soirée et en plein air, les concerts ont lieu dans un écran magique, devant l’abbaye, place Pierre Betz à Souillac.
Un concert est également donné dans l’exceptionnel décor des grottes de Lacave…
Durant cette semaine, ce sont près de quarante heures de musique à Souillac et ses alentours !

Billetterie

PROGRAMME

SAMEDI 17 JUILLET à 21h au cinéma “le Paris”:

Projection du film de Christian Pouget “Joëlle Léandre, affamée” en présence de Joëlle Léandre

DIMANCHE 18 JUILLET –  17H – Eglise – Calès 

Joëlle Léandre

Contrebassiste, improvisatrice, vocaliste, compositrice, Joëlle Léandre est une figure dominante dans l’histoire du jazz contemporain et de cette « musique improvisée européenne » qu’elle donne à entendre dans le monde entier avec une superbe boulimie ! Formidable virtuose de la contrebasse, elle a joué avec l’Intercontemporain de Boulez, travaillé avec John Cage qui a écrit spécialement pour elle, tout comme une vingtaine d’autres compositeurs d’aujourd’hui. Elle a joué et joue toujours avec les plus grands noms du jazz : John Zorn, Fred Frith, George Lewis, Steve Lacy, Anthony Braxton… En solo, dans cet exercice de générosité absolue, elle est l’une des plus passionnantes et des plus novatrices.

LUNDI 19 JUILLET à Pinsac Place de l’église 21 h 15

Wilfried Touati Quartet

Accordéon : Wilfried Touati – Saxophone Soprano : Xavier Trombini – Contrebasse : Volodia Lambert – Batterie : Adrien Leconte

Passionné de mélodies, c’est avec ce Quartet que Wilfried Touati se lance dans la composition. L’accordéon, encore trop peu connu dans le domaine du Jazz, est mis à l’honneur au travers de ses compositions en tant qu’accompagnateur mais aussi en tant que soliste. Dans une esthétique aux influences latines et musiques du monde, avec une petite pointe de free jazz, ses mélodies ne vous laisseront pas insensibles.

MARDI 20 JUILLET aux Grottes de Lacave : 20h30

Gonam City

Avec Marc Benham au piano et Quentin Ghomari à la trompette

Le duo est né de la rencontre de deux personnalités fortes : Quentin Ghomari, trompettiste fondateur du groupe Papanosh, poète de l’instrument et alchimiste sonore et Marc Benham, pianiste cérébral et fougueux et que l’on pourrait définir comme un « strideman spatial », autant influencé par James P. Johnson que par Sun Ra.
Les deux amis décident de partager leur goût commun pour le Middle Jazz et les improvisations libres. Le groupe finit finaliste du concours Jazz Migration 2018.

JEUDI 22 JUILLET – Place Pierre Betz : 21h15

Velvet Revolution

Avec Daniel Erdmann au saxophone ténor, Théo Ceccaldi au violon et Jim Hart au vibraphone

Daniel Erdmann, un des plus beaux sons voluptueux de saxophone actuellement, aux idées sans limite, crée son nouveau trio, avec le jeune et prometteur Théo Ceccaldi, entendu lui aussi à Souillac, comme l’une des voix les plus singulières de la nouvelle scène jazz européenne au violon et alto et Jim Hart, un des musiciens les plus demandés sur la scène européenne, au vibraphone.

VENDREDI 23 JUILLET – Place Pierre Betz : 21h15

1er Concert : Rouge

Avec Madeleine Cazenave au piano, Sylvain Didou à la contrebasse et Boris Louvet à la batterie.

Dans l’univers de Rouge, trois pigments suffisent à déstabiliser les couleurs connues. La pianiste Madeleine Cazenave nous entraîne dans une odyssée chromatique. On explore avec bonheur leur spectre multicolore, entre les ondes classiques de Satie et de Ravel et les tons chauds-froids de Tigran Hamasyan ou E.S.T. Avec simplicité, les musiciens créent les conditions de l’immersion, contemplative et hypnotique, pour mieux nous entraîner au cœur de la douce tempête Rouge.

2éme Concert : Yaron Herman trio : 23h

Avec Yaron Herman au piano, Florent Nisse, à la contrebasse et Ziv Ravitz à la batterie.

Adepte du grand écart, le pianiste Yaron Herman passe sans problème de Gabriel Fauré à Britney Spears, de Michel Portal à Avishai Cohen, de l’improvisation la plus sinueuse à la pop la plus colorée. Le prestigieux label Blue Note lui a renouvelé sa confiance pour un nouvel album « Songs of the Degrees ». On y retrouve un Yaron Herman au sommet de son art en compagnie de son plus fidèle lieutenant, Ziv Ravitz à la batterie et Florent Nisse, contrebassiste de la génération montante.

SAMEDI 24 JUILLET – Place Pierre Betz : 21h15

1er Concert : Bojan Z & Michel Portal

Ce n’est pas la première fois que la légende vivante du jazz européen, le saxophoniste et clarinettiste Michel Portal travaille avec le virtuose du piano Bojan Z. Ce duo complice et audacieux, inclassable, si totalement libre, mettra en lumière les talents d’improvisateurs et de mélodistes de ces deux protagonistes, pour embarquer le public avec toute la virtuosité et l’ingéniosité dont ils savent faire preuve. Émotions garanties !

2éme Concert : Vincent Peirani & Emile Parisien : 23h

Il y a probablement peu de musiciens qui se connaissent aussi bien que Peirani et Parisien. Les deux hommes ont donné plus de 1000 concerts ensemble au cours des dix dernières années, dont plus de 600 en duo. Ils ont fait connaissance en 2010 dans le quartet du batteur Daniel Humair accueilli à Souillac en 2013.  Ils forment quelque temps plus tard alors ce qui est probablement l’une des formations les plus extraordinaires du jazz européen.  

Le festival ce sera aussi :

Jeudi 15 juillet, à Lanzac, espace loisirs 19 h et vendredi 16 juillet à la Source Salmière de Miers 21 h

Dès-en-bulle, c’est une formation de quatre musiciens, à géométrie variable, comprenant suivant les arrivages de saison, leur humeur, la météo, ou même les morceaux choisis, saxophone soprano ou ténor, trompette, trombone, soubassophone, hélicon, washboard, basse, contrebasse, percussion, chant… Ils feront découvrir au public des standards du jazz  New Orléans, Middle  et de la chanson française, parfois recuisinés par leurs soins à la sauce soul ou funk.

Ils assureront également la traditionnelle Rando Jazz le dimanche 18 juillet

Repas des producteurs

Mercredi 21 juillet Souillac repas des producteurs 19 h

Les Bawling Cats en français ça donne « les chats qui braillent » ! Petit clin d’œil aux Aristochats qui ont le swing dans la peau et le groove dans la voix ! Ils sont heureux de jouer une musique festive et enjouée qui sent bon les clubs et soirées populaires des années phares du jazz Dixieland. Leur répertoire balaie une période très large du swing de la Nouvelle Orleans, mais pas seulement, ils jouent ce qu’ils aiment, en reprenant des standards de Sidney Bechet, Jelly Roll Morton, Haydn Wood, Mack Gordon et tant d’autres. Un banjo, un sax soprano, un hélicon et un trombone qui discutent ensemble, comme des copains autour d’une table de bistrot, ça s’écoute, ça échange, ça se répond, puis ça s’énerve, se toise, ça braille, ça trinque, et alors ça se calme sur une balade rythmée à l’unisson des battements de cœur des bons amis, contents de se retrouver et prêts à partager ces bons moments une nouvelle fois. Avec : Emmanuel Nerot : sax soprano – Henri Daubresse : trombone – Alice Behague : soubassophone – Hélios Quinquis : banjo

Swing Gamblers

The Swing Gamblers c’est le charme d’un air que l’on connaît qui nous transporte et nous rappelle la caresse d’une brise d’un soir d’été ou l’odeur de l’herbe fraîchement coupée. C’est le bonheur de se retrouver entre amis, en famille, et l’envie de partager de jolis souvenirs teintés de la sonorité à la fois douce et énergique du trio. Les envolées du chant associés à la chaleur de l’orgue Hammond et aux rythmes fringants de la guitare manouche feront de ce concert un moment convivial et chaleureux. À consommer sans modération ! Avec : Lou Rivaille : Chant et Percussions – Bruno Decerle : Guitare – Camille Mouton : Orgue Hammond

Ces deux ensemble assureront également l’animation en ville les 22,23 et 24 juillet accompagnés d’un troisième groupe :

Toultoutim

À travers les compositions d’Alain Angeli, initiateur du groupe, explore un répertoire jazz, ludique et sans frontières ou chaque musicien prend, à parts égales, une place dans l’improvisation et dans l’équilibre du groupe. À l’origine en trio, Toultoutim, devient en 2010 un quartet avec la venue d’un tubiste, quatrième élément d’une formation tournée résolument vers un jazz tout couleur, naviguant entre l’est, l’ouest, le nord et le sud. Avec : Xavier Faro : piano – Alain Laspeyres : batterie – Laurent Guitton : tuba – Alain Angeli : alto sax

Ce sera aussi le samedi 17 juillet Souillac cinéma Le Paris 21 h, la projection du film « Joëlle Léandre, affamée « de Christian Pouget en sa présence et celle de Joëlle Léandre

Et enfin une exposition, salle Saint Martin, d’œuvres de Jean-Pierre Rodrigo.



| PRODUCTION / ORGANISATION |

Association Souillac en Jazz
Place Pierre Betz - BP10016, 46200 Souillac
http://www.souillacenjazz.fr



Categories : AUTRES SPECTACLES, Blues, CONCERTS, Divertissement, FESTIVALS, Funk, Jazz, Scène française, et Scène Internationale.Tags : Association Souillac en Jazz, Festival Sin Copans 2021, Festival Souillac en jazz 2021, Sortir dans le Lot, et Sortir en Occitanie.

Return to Top ▲Return to Top ▲