Menu

Le chanteur Idir est décédé – La playlist hommage

Idir, de son vrai nom Hamid Cheriet, est un chanteur, auteur-compositeur-interprète et musicien algérien d’expression kabyle. Il est né le 25 octobre 1949 à Ait Yenni en Algérie et nous a quitté le 2 mai 2020 à Paris.

Son milieu familial est imprégné de la tradition et de la culture berbère : “J’ai eu la chance d’avoir une grand-mère et une mère poétesses, indique-t-il à un journaliste, on venait de loin pour les écouter. J’ai baigné dans l’atmosphère magique des veillées où l’on racontait des contes et des énigmes. Dans une société de culture orale, la valeur du mot est immense. La capacité à ciseler les mots, à inventer des images, est aujourd’hui encore très prisée chez nous.
Idir
entreprend des études de géologie et ne se destine pas à la chanson mais à une carrière dans l’industrie pétrolière algérienne.  En 1973, sa carrière musicale commence par hasard, à Radio Alger. Il remplace au pied levé la chanteuse Nouara, qui devait interpréter une berceuse qu’il lui avait composée. Il interprète cette berceuse qui va devenir son premier succès radiophonique, Rsed A Yidess qui signifie « Que vienne le sommeil ».

Il enregistre ce morceau en 45 tours avec un de ses premiers titres, A Vava Inouva, qui devient rapidement dans les années 1970 un tube planétaire, le premier grand tube venu directement d’Afrique du Nord. Sa carrière est marquée par une irruption soudaine sur le devant de la scène, puis une éclipse volontaire d’environ une dizaine d’années à partir de 1981.

Idir participe souvent à des concerts pour soutenir différentes causes. Le 22 juin 1995, plus de 6000 personnes viennent applaudir le chanteur et son ami Khaled, initiateurs de l’association l’Algérie la vie qui les ont conviés à un concert pour la paix, la liberté et la tolérance
La diversité culturelle, il la défend à nouveau en 2001 au cours du 21e Printemps berbère organisé au Zénith parisien, manifestation qui célèbre la culture berbère.
En octobre 2017 il annonce qu’il va revenir chanter en Algérie lors d’une date unique : le 4 janvier 2018 (pour le nouvel an berbère Yennayer). Ce concert, qui aura lieu à la coupole d’Alger, marquera son retour après une absence de 38 ans sur la scène en Algérie.
En janvier 2019, un concert est organisé sur la scène de l’AccorHotels Arena à Paris pour fêter le nouvel an berbère, Yennayer 2969. Ce concert réuni les trois stars de la chanson kabyle, Aït Menguellet, Allaoua et Idir pour la première fois.

Il a collaboré avec de nombreux artistes R&B et Rap du moment tels que Zaho (Tout ce temps, La France des couleurs), Sinik, AmineLeslie, Sniper, Willy Denzey, Nadiya, Kenza Farah, Corneille, Yannick Noah, Tiken Jah Fakoly (La France des couleurs)… Grand Corps Malade lui a écrit la chanson Lettre à ma fille sur une musique composée par Tanina, sa fille.

La production discographique d’Idir est modeste, sept albums studio au total, mais son œuvre a contribué au renouvellement de la chanson berbère et a apporté à la culture berbère une audience internationale.

Musiques-en-live vous propose de (re)découvrir cet artiste international avec cette playlist hommage.

Bon visionnage !

Idir et Lounes Matoub sur la scène du Zénith de Paris – 1995

Enrico MACIAS chante en berbère (kabyle)

Idir duo Charles Aznavour 2017 ” la boheme “

Idir – La bohème (Interview en studio)

Idir – Les larmes de leurs pères (Audio)

Idir – Les larmes de leurs pères (Interview en studio)

Idir & Grand Corps Malade – Avancer

Algérie : après 38 ans d’absence, « les retrouvailles » avec le chanteur Idir Par Zahir OUKALA 1/2

Algérie : après 38 ans d’absence, « les retrouvailles » avec le chanteur Idir Par Zahir OUKALA 2/2

Idir – hymne à la femme traduction des paroles en français

Idir “Lettre à ma fille”

Idir – Entre Scènes Et Terres (Le Concert)

Idir – Entre Scènes et Terres – documentaire sur la vie de Idir

 

Webzine - Musiques en Live Articles , ,

Return to Top ▲Return to Top ▲