Menu

INTERVIEW MANUSCRITE #62 – MARINA KAYE @ DIEGO ON THE ROCKS

INTERVIEW DE MARINA KAYE PAR DIEGO*ON*THE*ROCKS

Marina Kaye est une jeune Marseillaise de 22 ans qui a connu une ascension fulgurante. De la « France à un incroyable talent » aux premières parties de Florent Pagny, elle a sorti deux albums studios qui ont cartonnés en 2015 et 2017 puis participé à un disque hommage concernant Daniel Balavoine. Alors que la parution de son prochain album est imminente, elle a accepté de répondre aux questions de Diego pour Musiques En Live. Précision de l’auteur, cette interview a été réalisée le 2 mars 2020 alors que la crise du coronavirus commençait en Europe.

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Marina, peux-tu me parler de ton dernier single baptisé « The Whole 9 ». Exprime t’il la peur d’entamer une relation sérieuse avec quelqu’un ?
MARINA KAYE  : Y’a un peu de ça! En fait je préviens mon éventuel partenaire de mon esprit compliqué et des tourments qui en découlent. Pour moi c’est facile d’être dans une relation alors que pour celui qui est en face de moi, c’est plus compliqué… En gros cela veut dire que je suis « jusqu’au boutiste » et que je fonctionne comme ça! Il y a aussi une part de « Es-tu prêt à me rassurer lorsque j’en aurais besoin ? »

Marina Kaye - The Whole 9 (Official Music Video)

Marina Kaye - The Whole 9 (Official Music Video)

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Dans la pochette comme dans le clip, on te voit en reine avec une couronne, quelle est la symbolique ?
MARINA KAYE  : Le concept du clip est un échiquier géant. Les pièces du jeu sont représentées et il s’agit de tableaux et de natures mortes qui dépeignent les aléas et la puissance d’une relation intime. La fin est ouverte et chacun s’imagine si le couple survit ou non à ces épreuves.
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Quelle relation entre la fin du clip de « Twisted » (ton avant dernier clip) et le début de « The Whole 9 » ? Un métronome est présent à la fin de l’un et au début de l’autre comme un « fil conducteur » ?
MARINA KAYE  : C’est un clin d’oeil car les deux chansons n’ont aucun rapport direct même si les sujets sont similaires.

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Evidemment tes fans attendent ce troisième album après cette mise en bouche en EP. C’est prévu pour quand ? Une tournée sera t’elle annoncée ?

MARINA KAYE  : Si tout va bien avant l’été! Concernant la tournée, cela va être annoncé très prochainement. Celle-ci devrait débuter en 2020.
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Tes nouvelles chansons sont toutes inspirées d’un vécu ou l’imaginaire prend parfois le dessus ?
MARINA KAYE  : Il est très rare que je laisse l’imaginaire prendre le dessus. Il m’arrive de romancer pour ne pas paraître brut de décoffrage. Ce troisième album est particulièrement inspiré de mon vécu qui constitue un voyage dans ma tête. Je pense qu’il reflète toutes les parties de ma personnalité qui se mélangent.
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Ce disque a un titre ? Il a été enregistré aux Etats-Unis ?
MARINA KAYE  : Il est encore trop tôt pour dévoiler le titre et 90% de l’album a été enregistré à Londres. C’est là que j’habite.
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Est-ce difficile après un tube comme « Homeless » qui a 40 millions de vues sur YouTube de rester au top ?
MARINA KAYE  : Il faut différencier deux choses : le niveau musical et le niveau de succès de la chanson. Côté musique je ne pense pas avoir perdu mon niveau. Pour le succès il y a une part de chance et le fait que le public adhère où pas au titre. Beaucoup de facteurs sont importants comme le timing et ce qui « englobe » une chanson. Au delà du succès d’un titre, ce qui m’importe c’est de savoir si ma valeur musicale est à la hauteur voire meilleure qu’avant. Avec « Homeless » je n’ai pas cherché un succès et j’ai eu de la chance, pour le reste on se s’expliquera jamais pourquoi un titre taillé pour être numéro 1 n’y arrive jamais et comment une chanson plus anodine parviendra à cartonner!

Marina Kaye - Homeless  (Clip officiel)

Marina Kaye - Homeless (Clip officiel)

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Et c’est pas parce que tu as 40 millions de vues sur une chanson que c’est la meilleure!
MARINA KAYE  : Voilà c’est clair! Néanmoins « Homeless » est un de mes meilleurs titres, il a la particularité de continuer à rentrer dans les charts lorsque je sors des nouveautés! C’est paradoxal mais réel. Il vieillit bien!

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Dans tes gros cartons mais cette fois en duo il y à « Mon Everest » avec Soprano! Tu as d’autres collaborations en préparation ?
MARINA KAYE  : Oui ce titre avec Soprano a très bien marché. Dans mon troisième album il n’y aura pas de collaboration.
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Certaines que tu aimerais ?
MARINA KAYE  : En France je pense que des collaborations avec Lomepal ou Nekfeu seraient intéressantes. Je ne les ai jamais rencontrés.
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Et dans les rencontres passées, la plus belle ?
MARINA KAYE  : J’ai signé chez CAPITOL à l’âge de 16 ans en entrant dans le circuit. J’ai commencé par les premières parties de Florent Pagny et j’ai découvert un homme incroyable. En plus d’être un super artiste, il est génial. Après j’ai également adoré Patrick Fiori. Ces deux là sont dans la partie depuis longtemps, il ont roulé leur bosse et sont heureux de rencontrer de nouveaux artistes. Ils sont sympas et te donnent de bons conseils.
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Le temps doit passer à une vitesse folle lorsqu’on est une artiste convoitée ?
MARINA KAYE  : J’y pensais encore ce matin! C’est horrible comment ma vie de 16 à 22 ans m’est passée sous le nez!
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Et tes nouvelles échéances de sortie de disque et de tournée ne vont pas arranger les choses! Toi qui est souvent à Londres, y’a t’il un effet Brexit ?
MARINA KAYE  : Alors malheureusement je ne suis pas retournée à Londres depuis le Brexit. On verra la prochaine fois mais je pense qu’en tant que Française cela ne devrait pas être trop compliqué. En espérant que le coronavirus ne nous gênera pas…

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Et tu ne renies pas tes racines Marseillaises ?
MARINA KAYE  : Non! J’y passe beaucoup de temps.
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Dans quel état psychologique es-tu à l’aube d’annoncer une tournée ?
MARINA KAYE  : Je suis très impatiente! Mon dernier concert en tournée remonte à septembre 2018 et j’en ai marre! Je n’ai qu’une envie, y retourner!
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Quelles sont les chansons des autres que tu aurais aimé avoir pour toi ?
MARINA KAYE  : J’aime beaucoup ce que fait The Weeknd. Également une artiste Américaine de 25 ans qui s’appelle Halsey. Elle est incroyable et je la considère comme la meilleure artiste féminine actuelle.
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : En femme quelqu’un comme Madonna qui était récemment en concert sur Paris, tu aimes ou pas ?
MARINA KAYE  : J’ai écouté ses tubes mais ne suis jamais rentrée dans son univers. Je ne peux pas parler de génération car je suis fan de Prince qui est de la même époque! Pareil pour Michael Jackson. J’admire la carrière de Madonna mais je ne suis jamais entrée dans le truc…

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Y’a des femmes artistes qui seraient des exemples pour toi ?
MARINA KAYE  : Je me sens proche de Sia, Lana Del Rey et Adele car nous sommes un peu dans le même registre. Nous sommes des chanteuses à voix avec de l’âme racontant des histoires vécues. Nous avons la même dynamique.
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Tu es une éternelle tourmentée ?
MARINA KAYE  : Oui complètement et j’assume.
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Ta prochaine tournée est prévue dans quelles capacités de salles ? En espérant te voir à Bordeaux!
MARINA KAYE  : Je pense que je vais passer par Bordeaux pour la prochaine tournée. Concernant les salles, nous devrions jouer dans des salles de 1000/1200 personnes. Je connais le Rocher de Palmer et le Théatre Fémina chez vous!

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : En espérant pourvoir t’y croiser prochainement! Merci Marina, bon courage pour la sortie de ce troisième album que nous attendons avec impatience!
MARINA KAYE  : Merci Diego, à bientôt!

Remerciements : Maud de PIAS FRANCE

Photos : Yann Orhan

Relecture : Florence R.

En tournée Les Interviews de MeL Pop Webzine - Musiques en Live , ,

Return to Top ▲Return to Top ▲