Menu

SAN FRANCISCO – “LA MAISON BLEUE” DE MAXIME LE FORESTIER EN VENTE !

San Francisco est incarnée par deux monuments historiques et colorés : son célèbre pont, le Golden Gate bridge à la couleur unique, et la maison bleue, immortalisée par Maxime Le Forestier.

La Maison Bleue de San Francisco

“C’est une maison bleue, adossée à la colline, on y vient à pied, on ne frappe pas, ceux qui vivent là ont jeté la clé…”. Cette maison bleue, chantée en 1972 par Maxime Le Forestier dans sa chanson San Francisco, existe bel et bien.

C’est dans cette maison située dans le quartier du Castro de San Francisco, que Maxime Le Forestier et sa sœur Catherine ont passé une partie de l’été 1971. À l’époque, la maison abritait une petite communauté de hippies et d’artistes. Depuis, le quartier du Castro s’est embourgeoisé.

L’histoire dit qu’une fois rentré au pays, le jeune Maxime a reçu une lettre et des dessins de ses “colocataires”. Ne maîtrisant pas très bien l’anglais, il aurait décidé de leur répondre avec cette chanson qui traverserait l’Atlantique… Elle était sur l’album “Mon frère” sorti en 1972.

En 2011, pour les 40 ans de carrière de l’artiste, sa maison de disques a mis les grands moyens pour retrouver ladite maison. Et lorsqu’ils l’ont localisée, horreur : elle était devenue verte !
Avec l’accord des propriétaires, ils l’ont fait repeindre en bleu. C’est Maxime Le Forestier qui a mis le dernier coup de pinceau symbolique.

 

Une plaque raconte désormais l’histoire des lieux et explique aux Américains pourquoi cette maison bleue, adossée à la colline, parle autant aux Français.

 

 

 

Inauguration de la plaque sur “La Maison bleue”


Elle est aujourd’hui en vente.
Pour la modique somme de 3,5 million de dollars, il est donc possible d’acquérir les 237 mètres carrés de cette maison de style victorien, construite en 1881 dans l’actuel quartier Castro.

Maxime le Forestier – San Francisco 1974 (version originale)

Le Golden Gate de San Francisco

La couleur « orange internationale » est le résultat d’une couche anticorrosion de protection posée sur l’acier. Cette couleur, qui marquait un beau contraste avec le bleu de la mer et du ciel, devait cependant être transitoire.

Même si l’U.S. War Department aurait souhaité qu’il soit strié de rayures, le pont est resté rouge pour une raison pratique : les conditions météorologiques de San Francisco étant loin d’être optimales toute l’année, laisser le pont couleur acier avait de fortes chances d’être catastrophique par temps de brouillard, en termes de visibilité.
Chaque année, 20 000 litres de peinture sont nécessaires à son entretien et il est régulièrement entretenu et remis aux normes pour résister aux tremblements de terres qui secouent la Californie.

L’American Society of Civil Engineers a décidé de récompenser les constructions modernes les plus extraordinaires du XXème siècle. Au même titre que l’Empire State Building et le Canal de Panam, le Golden Gate Bridge a été retenu en raison des prouesses architecturales et techniques qu’il a fallu mettre en œuvre à l’époque de sa construction.

La construction du pont relève en effet d’une belle performance technique et humaine : il n’y a eu « que » 11 morts pendant les 4 ans de travaux. La raison? La règle imposée par l’ingénieur en Chef, qui a dépensé des centaines de milliers de dollars pour assurer la sécurité de ses ouvriers.
Car le chantier du Golden Gate Bridge est le premier site de construction où il a été imposé aux ouvriers de porter des casques de chantier. L’ingénieur en Chef Joseph Strauss a également fait poser un filet de sécurité sous le pont, sauvant ainsi 19 vies.

C’était, lors de son inauguration en 1937, le plus long pont suspendu du monde, avec 1,280 mètres entre ses 2 tours, et 1,970 mètres de long en tout, des tours qui s’érigent jusqu’à 230 mètres, et environ 128,750 km de câbles. Il a fallu également que des plongeurs s’aventurent à l’aveuglette dans les eaux mouvementées pour préparer la construction du pont, qui a duré 4 ans.
Documentaire – Superstructures – Le Golden Gate


50ans du Golden Gate Bridge
Véritable monument de la ville, on peut retenir qu’au 30 mai 2012, 1,970,331,117 voitures l’avaient emprunté depuis son ouverture, il n’a été fermé que 3 fois en raison de conditions météorologiques défavorables, plus de 300,000 personnes se sont ruées dessus pour célébrer son 50ème anniversaire en 1987 et il est le pont le plus photographié au monde.

 

 

Lua Hadar – The Golden Gate Bridge


Non, on le répète, San Francisco n’est pas prêt de couper les ponts avec le Golden Gate Bridge.

 

Webzine - Musiques en Live Articles , ,

Return to Top ▲Return to Top ▲