Menu

INTERVIEW MANUSCRITE #60 – THE INSPECTOR CLUZO @ DIEGO ON THE ROCKS

INTERVIEW DE THE INSPECTOR CLUZO PAR DIEGO*ON*THE*ROCKS

Fin 2019, le groupe THE INSPECTOR CLUZO a eu la superbe idée de sortir un album unplugged baptisé « Brothers In Ideals » et d’effectuer une courte mais intense tournée Française. Avant leur passage au Krakatoa, Laurent et Mathieu ont répondu aux questions de Diego sous le regard photographique de Carolyn. Voici la retranscription pour Musiques En Live :

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Merci les gars pour cette nouvelle interview. L’année 2019 s’est bien passée ?
THE INSPECTOR CLUZO  : (Mathieu) Superbe année 2019! Elle s’est soldée par une grosse tournée aux Etats-Unis durant laquelle on a fait un aller/retour au Mexique pour un festival. -40°, de la glace partout, nous nous sommes caillés un truc de fou! Nous avons également fait les premières parties de Eels tout en étant prévenus à la dernière minute! Nous étions aussi à l’affiche des « Lollapaloozas » Brésil et Chili.

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Effectivement belle année! Et comment est venue l’idée de cet album unplugged ?
THE INSPECTOR CLUZO  : (Mathieu) Après Eels, notre producteur Vance Powell à Nashville nous a dit qu’on avait 4 jours off. « Venez en studio et tentons une session acoustique-live avec des musiciens additionnels ». Le résultat étant plus qu’honorable, Vance nous a dit qu’il fallait le sortir en disque. La tournée vient de cette idée originale de sortir un album unplugged. Pari risqué car nous sommes connus en électrique et nous avions des doutes sur la venue du public aux concerts acoustiques. Nous avions torts!

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Quelles sont les difficultés à adapter vos chansons pour 5 musiciens ?
THE INSPECTOR CLUZO  : (Mathieu) Pas compliqué. Initialement, nos chansons sont jouées avec beaucoup d’arrangements et il a simplement fallu définir quel instrument jouerait quelle partition.

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Donc on est plus proche d’une ambiance studio que d’une ambiance live ?
THE INSPECTOR CLUZO  : (Laurent) Non car tu vas entendre en live les morceaux joués en studio et c’est rare en 2020. C’est une prise « live in studio » et je chantais en direct dans la pièce où se trouvaient les instruments. C’est également rare de sortir ce genre d’album… cela se faisait à une époque et les encouragements de Vance Powell et Neil du groupe Clutch nous ont motivés. Nous avons reçu le mixage final à la ferme, Neil était avec nous, textuellement il a dit « C’est vachement bien, sortez-le en disque! »
L’album « We The People Of The Soil » ayant bien marché à l’échelle de son auto-production (25 000 ventes mondiales), notre distributeur voulait ressortir l’album avec un live ou quelques titres supplémentaires. C’est très commercial mais ne reflète pas du tout notre façon de voir les choses! Nous comprenions qu’il fallait profiter de l’inertie de cet album mais souhaitions sortir quelque chose d’original sans proposer un « We The People Of The Soil » amélioré. Certes il existe un coffret avec les deux albums distincts mais nous avons préféré prendre des risques. Au final, ceux qui ne nous connaissaient pas découvrent l’album électrique après l’unplugged et nos ventes continuent à monter. La musique est compliquée et nous voulions nous faire plaisir. Pendant ce temps nous ne tournons pas aux Etats-Unis…
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Et il ne faut pas oublier de tourner en France!
THE INSPECTOR CLUZO  : (Laurent) On ne néglige pas mais les tournées Françaises sont intenses. Il y a 2 ans nous avons fait 16 dates en club puis les festivals, soit 50 concerts. Au total en deux ans nous avons effectué 250 shows pour cette tournée. Nous considérons qu’il ne faut pas en faire plus, cela permet aux gens d’être contents de te revoir tous les deux ans.
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Comment avez-vous recruté les 3 musiciens qui vous accompagnent ?
THE INSPECTOR CLUZO  : (Mathieu) Nous connaissions la violoniste Eléonore car elle jouait sur l’album précédent. On lui a demandé si elle avait dans ses contacts une violoncelliste pour la tournée unplugged car Austin Hoke ne pouvait l’assurer. Elle nous a présenté Melody de Nashville. Côté claviers, Charles Walker (un vieil ami) n’étant pas disponible car il tient des bars, nous avons recruté Eric grâce à Eléonore. On a fait un Skype juste avant la tournée, 2 répétitions et c’est parti!
(Laurent) Ah ouais, on a répété deux fois dans le grenier, c’était énorme! Pas de micro, pas de résidence, rien! Les techniciens ont stressé mais ça fait du bien! (rires)

The Inspector Cluzo Unplugged - Little Girl & the Whislin' Train

The Inspector Cluzo Unplugged - Little Girl & the Whislin' Train

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : L’un des buts de ce disque était de surprendre votre auditoire ?
THE INSPECTOR CLUZO  : (Mathieu) Pas spécialement. Plutôt une envie avec la tournée acoustique.
(Laurent) Il fallait que ce soit fait sérieusement.
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Le disque n’aurait pas existé sans la tournée ?
THE INSPECTOR CLUZO  : (Laurent) Non, c’est suicidaire. Déjà qu’avec la tournée c’est chaud alors sans!!!
(Mathieu) Il y avait toujours l’option de le mettre uniquement en ligne, mais c’est nul.
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Le titre « Brothers In Ideals » n’est-il pas le plus représentatif de votre duo ?
THE INSPECTOR CLUZO  : (Mathieu) Tu auras la réponse ce soir en introduction de la chanson pendant le concert! Plus sérieusement oui, ça fait 25 ans que nous avons un parcours commun, les mêmes envies, mêmes idées et choix de vie. Que ce soit à la ferme ou dans le groupe notre destin est lié.
(Laurent) Même les chambres d’hôtel ensemble!
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Même lit ?
THE INSPECTOR CLUZO  : (Laurent) Non!
(Mathieu) Parfois si! Quand les hôtels se plantent nous n’avons qu’un lit! (rires)

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Les images et flashs qui vous restent de votre centaine de dates aux Etats-Unis ?
THE INSPECTOR CLUZO  : (Laurent) Les images dont tu parles sont dans le livret de cet album unplugged. Des photos que nous avons prises aux aléas de ces concerts. Dans la page centrale, tu as le cliché d’un coucher de soleil dans le Dakota du sud et une image du Montana qui nous rappellent nos trajets entre deux villes de concert. Comme nous le disons souvent en interview : « En tant que Landais nous sommes nés en voyant l’horizon. Les Etats-Unis c’est les Landes tous les jours à l’infini. » La beauté est dans le néant. Certains disent que les Landes sont monotones à cause du vide, c’est vrai mais cela en dégage une certaine beauté. Oklahoma, Kansas, Iowa, Nebraska ont des paysages particuliers, comme le Canada. Tu ne croises personne, parfois sous la neige encore et encore… c’est énorme!

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Donc là vous êtes avec Julien (leur regisseur) à trois dans le camion et c’est parti pour le rêve Américain ?
THE INSPECTOR CLUZO  : (Laurent) Même pas! On a pas pu emmener Julien car Clutch nous a prévenu tardivement de cette tournée. Entre la ferme et les visas, nous avons fait le voyage à deux. Clutch ont été très cool car ils ont accepté que notre matériel parte avec leur truck. Leurs roadies ont géré et déchargé. Par contre nous devions monter, démonter, tenir le merchandising et assurer les concerts… tout ça en plus de la route à deux! Intense mais génial.
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Comme à votre habitude vous avez réussi à visiter des fermes entre deux concerts ?
THE INSPECTOR CLUZO  : (Laurent) Non pas cette fois. De toute façon tu passes à travers et tu peux pas te pointer comme ça. Il y a le syndrome de propriété privée très important aux Etats-Unis.

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Me concernant, mon titre préféré de votre discographie est « Fischermen » de 2016. Un titre résolument explosif en live version électrique. L’adaptez-vous en unplugged ?
THE INSPECTOR CLUZO  : Tu verras ce soir.
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Sinon elle a été difficile à adapter en acoustique ? (rires)
THE INSPECTOR CLUZO  : Tu verras… mais oui on la joue! (rires)
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Des reprises aussi ?
THE INSPECTOR CLUZO  : Oui il y a une reprise.
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : De ?
THE INSPECTOR CLUZO  : Tu verras! (rires)
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Français, Américain, Canadien ?
THE INSPECTOR CLUZO  : Canadien!*
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Leonard Cohen ou Neil Young! Vous repartez en Angleterre prochainement ?
THE INSPECTOR CLUZO  : (Mathieu) Oui à suivre de cette tournée acoustique.
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Vous êtes à combien de pays dans lesquels vous avez donné des concerts ? Lesquels vous manquent ?
THE INSPECTOR CLUZO  : (Laurent) 65! On a récemment fait l’Amérique centrale et les pays étant petits cela augmente notre score…
(Mathieu) Prochainement nous allons jouer en Irlande que nous n’avons pas fait, prévu en juillet. A Belfast avec Clutch.
(Laurent) Moi j’aime quand il y a un défi. Si on nous propose d’organiser le premier concert en Irak, je suis motivé! L’essence de ce groupe est là-dedans. Nous avons joué dans des endroits particuliers, je pense à Panama ou il s’agissait d’un des premiers concerts de rock. Concert tendu avec l’armée en sécurité. A Madagascar aussi c’était chaud bouillant… Nous sommes Français et on fait juste du rock. Le rock ne doit pas se faire en zone de confort.

The Inspector Cluzo Unplugged - GLOBALISATION BLUES

The Inspector Cluzo Unplugged - GLOBALISATION BLUES


DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Tu es donc meilleur si c’est inconfortable ?
THE INSPECTOR CLUZO  : (Laurent) Oui, si tu es et vis dans le dur, tu seras meilleur. Ce raisonnement est valable dans beaucoup de domaines. Il ne faut pas s’embourgeoiser en faisant du rock. Je compare un peu cela avec la boxe. Après si tu deviens (trop) connu, il faut savoir se remettre en question.
Nous ne l’avons pas fait exprès mais notre vie à la ferme permet une complexité et un combat de tous les jours. Il n’est pas évident de s’autoproduire alimentairement et musicalement. Nos voyages permettent de relativiser. Les pays pauvres sont remplis de famille qui meurent de faim, tu comprends d’où vient la rage de leurs musiciens locaux! Même aux Etats-Unis… On a fait une autre tournée Américaine avec deux groupes locaux : 32 dates en 39 jours et les mecs dormaient dans leurs vans! Des jeunes motivés qui tiennent un discours réaliste… leur but est de jouer un jour en Angleterre! Ils savent qu’ils finiront divorcés en sale état à 40 balais sans une thune mais c’est ça qu’ils aiment! J’avais halluciné lorsqu’ils m’avaient tenu ce discours!
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Belle définition du rock n’roll!
THE INSPECTOR CLUZO  : (Laurent) Comme la boxe! Le rock n’est pas fait pour vivre en Ferrari!
Après un mec comme Neil Young qui est millionnaire réinvestit dans le farm-aid et le handicap. Ses deux enfants sont handicapés et lorsqu’il monte sur scène, il a faim! Dans les années 90, Noir Désir tenait un discours fort et écouté. Aujourd’hui c’est fini… les voyages permettent de relativiser et c’est la raison pour laquelle nous avions pris des groupes non-Européens pour assurer nos premières parties. Eux aussi ils ont faim et lorsqu’ils jouent, ils se défoncent!

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Des nouveaux morceaux sont prévus ou enregistrés ?
THE INSPECTOR CLUZO  : (Mathieu) Pas dans la boite mais on en a écrit 5 ou 6 qui feront la suite de notre aventure.
(Laurent) Il y a des périodes où l’on se fixe pour bosser, ce sera le cas en mars 2020 sauf contretemps Américain! (rires)
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Un festival à la ferme est-il toujours envisageable ? Nous en avions parlé ensemble en 2018.
THE INSPECTOR CLUZO  : C’est toujours d’actualité. Cela va se faire, reste à savoir quand et actuellement ce n’est pas le bon moment. Notre ferme est en danger et nous nous battons depuis un an pour la sauver. Le but est qu’elle ne soit pas avalée par « plus gros que nous ». Heureusement nous pouvons compter sur nos proches lors de nos absences.
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Merci beaucoup les gars. Bon courage pour la ferme et à bientôt en musique ou ailleurs.
THE INSPECTOR CLUZO  : Merci Diego. Et bon anniversaire pour ta 100ème interview!

Photos : Carolyn Caro
Remerciements : TIC / Alice du Krakatoa
Site officiel TIC : http://theinspectorcluzo.com
Relecture : Jacky G.

*Sur cette tournée acoustique, TIC interprète “Hey Hey, My My” de Neil Young.

Concerts En tournée Les Interviews de MeL Rock Webzine - Musiques en Live , , , , , ,

Return to Top ▲Return to Top ▲