Menu

INTERVIEW MANUSCRITE #58 – LONEPSI @ DIEGO ON THE ROCKS @ CAROLYN

INTERVIEW DE LONEPSI PAR DIEGO*ON*THE*ROCKS

De son vrai prénom Lindo, LONEPSI est un jeune Parisien qui flirte avec la poésie et le rap tout en assumant ses influences littéraires. L’ancien étudiant en psychologie a répondu aux questions de Diego avant son concert au Rocher de Palmer à Cenon.

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Lindo comment définirais-tu ton style musical ? Rap-mélodique ? Slam-poétique ? Hip-hop romantique ?
LONEPSI  : Pas mal ta définition mais le seul mot qui ne me correspond pas est « Slam ». Soit je rap, soit je chante, soit je parle. Pour ce dernier exemple, les gens disent que c’est du slam car il m’est arrivé d’utiliser une technique parlée sur un instrumental dans la chanson « Le Chien Et Le Flacon ». Le slam est une discipline particulière où l’on parle en rythme sur un instrumental, je ne l’exerce pas. Romantique, hip-hop, rap, mélodique, poétique me correspondent totalement.

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Pourquoi avoir choisie la lettre Grecque Epsilon en verlan comme nom de scène ?
LONEPSI  : Dans ma jeunesse, j’avais un groupe d’amis et nous nous surnommions les « Deltas ». Très représentatif car nous étions trois et Delta rappelle le triangle équilatéral. Nous avons tous pris une lettre de l’alphabet Grec et aimant le chiffre 5, j’ai choisi la cinquième lettre… Epsilon! J’aime aussi la lettre E. D’autres significations se cachent sous cette lettre comme « Psy » dans « Epsylon », sachant que j’ai un master en psychologie… Epsilon en mathématiques signifie « L’infime variation », cela me parle et ce genre de petit détail fait la différence.
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : « L’infime variation » ferait un super titre d’album!!!
LONEPSI  : J’y penserai!

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Si on devait te définir comme suit : LONEPSI est principalement un poète et accessoirement un musicien. Qu’en penses-tu ?
LONEPSI  : Je pense qu’il y a du vrai même si je ne me reconnais pas trop dans le côté « poète ». J’adore ça mais je n’ai pas la prétention de me comparer à mes références littéraires. Par contre, mon rapport avec les mots est plus évident que celui que j’ai avec la musique. Je me pose beaucoup moins de questions avec les mots car le rapport semble naturel. J’ai le sentiment d’avoir moins de lacunes. Une phrase textuelle va me parler immédiatement… une phrase mélodique m’amènera à me poser des questions. J’ai commencé à écrire dès mon plus jeune âge alors que la musique ne m’est venue qu’aux alentours de 16 ans. Pour résumer, je ne suis pas un poète, j’ai un rapport franc avec les mots et beaucoup à apprendre avec la musique.
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : T’as déjà fait des « battle » en rap ?
LONEPSI  : Oui avec mes potes de façon informelle. J’ai commencé par ça. Cela ne me correspondait pas plus que ça même si j’étais dans le 93.

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Sur YouTube, la version piano de ta chanson « La Fille du Bus » a plus de 4 millions de vues! Incroyable ?
LONEPSI  : C’est impressionnant! Toutes plateformes de streaming confondues, on est a plus de 8 millions! Ce morceau a beaucoup marché. J’ai deux sentiments : L’un qui est d’être content et l’autre pourquoi ce titre là ? Comment se fait-il que mes autres morceaux n’aient pas autant décollé ? C’est motivant et donne envie de s’améliorer.
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Et si ton auditoire était plus sensible au piano-voix qu’au reste ?
LONEPSI  : C’est une question que je me pose encore actuellement. Statistiquement parlant, oui. On va voir avec le prochain projet qui comporte du piano, de la voix et des percussions mais pas de titre unique en piano-voix.
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : « Le Loup des Steppes » est un titre vécu ou imaginé ?
LONEPSI  : Avant tout c’est un roman de HERMAN HESSE qui m’a inspiré. Etant débutant je voulais faire un morceau autobiographique mais je ne trouvais pas les bons mots. Sur d’autres sujets pas de soucis mais dès que cela me concernait, c’était difficile. Je me suis reconnu dans « Le Loup des Steppes » et dans le livret qui l’accompagne. En fait j’avais besoin des mots d’un autre. Probablement un manque d’audace! Pas de prétention car je parle de mes faiblesses et ce n’est pas évident.

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Dans une jeune carrière, c’est pas inquiétant lorsque tout s’enchaine à une vitesse que l’on ne maitrise pas ? Le temps passe vite, « Kairos » en Grec comme dans l’un de tes EP ?
LONEPSI  : Oui et non. Oui car j’ai l’impression que les 100 vues que j’avais sur une vidéo c’était hier, Non car si je fais une rétrospective depuis 2014, j’y ai mis du temps. Aujourd’hui les carrières se font et se défont à une vitesse incroyable. En 3 mois tu peux passer d’inconnu à vedette et inversement! Mes musiques ont suivi une marge de progression normale et jamais soudaine. Je n’ai ni médias ni influenceurs qui m’ont boostés. Pour répondre à ta question le temps passe vite mais les choses se font lentement. Cela fidélise ton public.
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Le prochain disque en est ou ?
LONEPSI  : Je devais faire un album mais pour être transparent, c’est compliqué. J’en reviens aux lacunes que j’abordais tout à l’heure et je ne me sens pas tout à fait prêt. C’est aussi une question d’exigence. A cet effet, j’ai décidé de sortir un EP avant cet album. L’EP de 7 titres s’appellera « Toutes Les Nuits Du Monde » et sortira le 3 avril 2020. Logiquement l’album suivra dans les mois suivants, sans date précise à ce jour.
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Cet EP aura t’il des références littéraires ?
LONEPSI  : Non. J’arrête les références et souhaite éviter l’étiquette de « Bon écolier ». Je m’inspire simplement. Pour les thèmes abordés, il s’agit des nuits du monde, de non-dits, d’amitiés, d’amour… Sylvain Tesson disait qu’on aurait pu s’arrêter d’écrire après « L’Odyssée d’Homère » et il avait raison! Certains thèmes sont universels, c’est la manière qui change. Il m’arrive d’écrire des textes imaginaires mais c’est plus souvent du vécu.

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Tu as déjà croisé EDDY DE PRETO ou LOMEPAL qui officient dans la même catégorie que toi ?
LONEPSI  : J’ai fais la première partie d’EDDY DE PRETO lors de mes débuts scéniques. Beaucoup de gens nous rapprochent musicalement mais nos univers sont différents à tous les 3. Je ne connais pas LOMEPAL.
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : A part DEBUSSY et son « Clair de Lune », quelles musiques écoutais-tu adolescent ?
LONEPSI  : J’aime donner 3 artistes totalement opposés pour répondre à cette question : KENDRICK LAMAR, RAY CHARLES et CHOPIN. Du rap, une culture Afro-Américaine et du classique.
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Dans quel état es-tu à quelques minutes de monter sur scène ?
LONEPSI  : Serein. J’aurai un peu d’adrénaline pour tenir 1H30 avec mon batteur sur scène mais je ne stresse pas.
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Merci Lindo et bon courage pour la sortie de ton EP et ton futur album.
LONEPSI  : Merci Diego, à bientôt.

Remerciements : Nicolas Humbertjean
Photos : Carolyn Caro

Concerts En tournée Les Interviews de MeL Webzine - Musiques en Live , , ,

Return to Top ▲Return to Top ▲