Menu

INTERVIEW MANUSCRITE #43 – GÉNIAL AU JAPON @ DIEGO ON THE ROCKS @ CAROLYN

Chanson Française Les Interviews de MeL Pop Webzine - Musiques en Live , , ,

INTERVIEW DE GÉNIAL AU JAPON PAR DIEGO*ON*THE*ROCKS

GÉNIAL AU JAPON est un charmant duo féminin Bordelais composé d’Emeline MARCEAU et Blandine PEIS. Fondé en 2015 sur leur ancien projet baptisé LE « A », les filles ont sorti un premier EP en 2017 (« In Between ») et reviennent en force cette année avec leur premier album « Imanust » disponible sur le lien en bas de cette page. Quelques semaines avant leur release party programmée au Krakatoa de Mérignac, GÉNIAL AU JAPON a accepté de répondre aux questions de DIEGO sous le regard photographique de CAROLYN.

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Comment êtes-vous passées de votre projet précédent à GÉNIAL AU JAPON ?
GÉNIAL AU JAPON : Après 4 années passées avec LE « A », nous avions du mal à trouver une source d’inspiration et commencions à être lassées par le rock. Ayant des affinités avec l’electro-pop, Blandine et moi avons eu l’idée de créer GÉNIAL AU JAPON (Emeline)

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Une question qui doit être récurrente, pourquoi ce nom de groupe si original GÉNIAL AU JAPON ?
GÉNIAL AU JAPON : Avec LE « A » nous avions eu l’opportunité d’effectuer une tournée en Chine, projet malheureusement avorté. Notre nom de tournée aurait du être « SUPER EN CHINE ». C’est alors que GÉNIAL AU JAPON est né car nous trouvions l’idée originale pour notre nouveau projet. Le nom a été trouvé avant de créer le groupe. (Blandine)

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Vous êtes fans d’Asie, de Chine ou du Japon ?
GÉNIAL AU JAPON : Pas forcément, l’idée vient réellement de cette anecdote et de l’expression « Big in Japan » (vient d’Angleterre pour qualifier les groupes rock qui n’arrivent pas à vendre de disque au Royaume Uni et aux USA mais qui ont du succès au Japon). Nous aimons l’auto-dérision mais précisons ne parler aucun mot de Japonais! (Blandine)
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Vous connaissez l’Asie ?
GÉNIAL AU JAPON : Un peu mais pas le Japon. Nous sommes allées en Thaïlande, au Sri Lanka et en Chine, pas toujours ensemble. Aller au Japon est un de nos objectifs, après nous pourrons splitter! (rires – Emeline)

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : L’influence exotique est-elle aussi perceptible dans votre premier EP que dans l’album « Imanust » ? Comment une chanson est pour GÉNIAL AU JAPON ou pour ROSELAND, autre projet d’Emeline ?
GÉNIAL AU JAPON : Un peu moins. Notre premier EP était plus planant et composé de nappes. « Imanust » est plus long et a été fait en parcimonie. (Blandine)
Le processus de composition est identique. Lorsqu’une idée vient, cela s’affine rapidement et si l’intonation est rock, je garde le titre pour ROSELAND. Quoiqu’il arrive les bases sont retravaillées avec Blandine et les morceaux évoluent. Après je sens si un titre est pour tel ou tel projet. (Emeline)
Pour créer un titre, je pose généralement les notes de bases mélodiques. Emeline s’occupe des arrangements et de la rythmique. Il n’y a pas de règle, on sait juste que cela marche entre nous et que nous sommes souvent d’accord. La création est facile, simple et naturelle. Pour la production, c’est un autre challenge! (Blandine)

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Comment Blandine qualifierait Emeline, et inversement ?
GÉNIAL AU JAPON : Je dirais qu’Emeline est célibataire! Tu veux son 06 ? (rires) Plus sérieusement, elle est loyale, exigeante, fun et généreuse. (Blandine)
Pour ma part, je dirais que Blandine est également exigeante. Par contre elle est douce et décalée (dans le bon sens du terme). Je crois que nos différences font notre association! (Emeline)

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Dans l’album il y a quelques titres qui sortent du lot, je pense notamment à « The Other Side », « San Francisco » et « Down The Coast ». En comparaison il y a des morceaux complètement décalés comme « Take It Slow » avec ses bruits d’oiseaux et l’introduction « Ame Ni Mo Makezu ». Pourquoi un tel contraste ?
GÉNIAL AU JAPON : Le titre introduisant l’album permet également notre entrée en scène pour la tournée actuelle. Concernant le contraste, on aime pas s’imposer des règles et rentrer dans des codes. C’est un ressenti sur l’instant T et nous ne nous posons pas la question d’un éventuel décalage entre tel ou tel morceau. Il s’agit souvent d’une retranscription d’envies et d’émotions. (Blandine)
Il est important de donner du relief à un album et c’est naturel. (Emeline)

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : J’ai ma petite idée mais il y a t’il un titre qui vous ressemble plus qu’un autre ?
GÉNIAL AU JAPON : La peur ? (Blandine)
DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Gagné!!!
GÉNIAL AU JAPON : C’est un titre psychédélique et sombre qui ressemble à mes racines musicales. (Blandine)
Je suis d’accord! J’écoute moins de psychédélique que Blandine. J’aime aussi beaucoup « Bad ideas » qui comporte des samples, des synthé et des basses qui ressemblent un peu plus à ROSELAND. C’est un morceau que j’ai entièrement composé et qui est chanté par Blandine! (Emeline)

GENIAL AU JAPON – BE NO ONE (Official Video)

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Pourquoi avoir choisi « Be No One » en clip récent ?
GÉNIAL AU JAPON : Elle sort du lot et est énergique. C’est un titre qui dispose d’un bon refrain et est relativement direct. Elle a aussi un côté rigolo, comme le clip. (Blandine)

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Vous jouez en duo sur scène ? Y’a t’il une place pour l’improvisation ?
GÉNIAL AU JAPON : Nous sommes deux sur scène et relativement contraintes par les machines. Nous avons une musique séquentielle pour reproduire un album riche. Nous restons fidèles au disque tout en respectant le côté vivant et live. Les arrangements ne sont pas très différents en studio ou live et nous avons trouvé un certain équilibre. Dans ROSELAND nous sommes normalement 4 et j’ai créée une formule duo afin de jouer plus souvent. (Emeline)

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Quel type de cinéma aime GÉNIAL AU JAPON ?
GÉNIAL AU JAPON : Perso c’est varié. J’adore les films d’auteurs malgré le côté snob. J’aime beaucoup Christophe HONORÉ et tous les trucs de Parisiens! Je reste terre à terre et n’aime pas les films fantastiques. « Harry Potter » et « Le Seigneurs Des Anneaux » ne sont pas pour moi! (Emeline)
J’aime beaucoup Jim JARMUSCH mais mon film préféré est « The Truman Show » avec Jim CARREY. C’est un très grand acteur. (Blandine)

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Et musicalement ?
GÉNIAL AU JAPON : Rock psychédélique et garage. Cette année j’écoute beaucoup BLACK MIDI, IDLES et HOLY. Dans les vieux trucs, JEFFERSON AIRPLANE que j’écouterais toujours et RADIOHEAD qui est notre passion commune. J’aimerais voir PAVEMENT en concert qui se reforme prochainement! (Blandine)
J’écoute de moins en moins de rock. Je suis dans l’électro moderne comme ST VINCENT, JAMES BLAKE et SOON. Bien sur RADIOHEAD et le dernier THOM YORKE. J’ai grandi avec la guitare mais j’en écoute de moins en moins, je suis trop vieille! J’ai probablement vu en concert tous les groupes que j’aime sauf BON IVER et TOM WAITS. (Emeline)

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Un mot sur le collectif du FENNEC ?
GÉNIAL AU JAPON : Nous sommes dans un collectif qui est un groupe d’amis. Une dizaine de groupes avec des artistes plasticiens, photographes, illustrateurs et dessinateurs. Nous organisons des soirées, soutenons les autres groupes et nous prêtons du matériel. Cela fait 7 ou 8 ans que ce collectif existe sur Bordeaux, c’est comme une famille.

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : Dernière question, comment va votre emblème JACKY CHATTE, soeur de JACKIE CHAN ? (rires)
GÉNIAL AU JAPON : Tu es bien renseigné!!! La grosse soeur va bien! Elle a doublé de taille… bien nourrie et bien lustrée! D’ailleurs on invite JACKIE CHAN pour notre release party le 10 octobre au Krakatoa!

DIEGO*ON*THE*ROCKS  : On lui passe le mot! Bons concerts à venir et merci les filles!
GÉNIAL AU JAPON : Merci Diego, à bientôt.

 

 

Lien pour acheter l’album de GÉNIAL AU JAPON : https://www.paniermusique.fr/les-cds/4078-imanust-genial-au-japon-3760231769462.html

Remerciements : Anne Laure BOUZY / Café Auguste, place de la victoire à BORDEAUX

Chanson Française Les Interviews de MeL Pop Webzine - Musiques en Live , , ,

Return to Top ▲Return to Top ▲