Menu

LEE FIELDS & THE EXPRESSIONS – KRAKATOA MERIGNAC #LIVE REPORT @ DIEGO ON THE ROCKS @ CAROLYN

Chroniques Concerts Funk Reports Concerts Soul Webzine - Musiques en Live , , , , , ,

LEE FIELDS & THE EXPRESSIONS – KRAKATOA 12/09/2019

LEE FIELDS fête ses 50 ans de carrière en 2019 avec un superbe album sorti en avril et une grande tournée internationale. Lorsqu’on rencontre l’homme en interview, il est immédiatement attachant et une sincérité palpable émane de ses propos, comme de ses textes. Associé depuis une dizaine d’années avec “The Expressions”, l’Américain va ravir les 700 personnes présentes au Krakatoa ce soir.

La constante du concert restera l’énergie dégagée par celui qui pourrait être le père de la plupart des spectateurs présents! Après une première partie rythm’n’blues du sympathique ALEXIS EVANS, “Little James Brown” (surnom de LEE) va transformer la piste de la salle Mérignacaise en dance-room groovy durant 1h25. En introduction, les 6 membres  entament un instrumental (“Saturn”) pour chauffer le public et annoncer l’arrivée du soul-man en grande pompe! Costard brillant et santiags en crocos, LEE surprend et compense largement sa petite taille par une voix hors norme! Sur les 6 premiers titres, il va d’emblée mettre la barre assez haute pour que le niveau du spectacle ne retombe jamais! “Love Prisoner” est un flagrant exemple des possibilités de l’artiste tout en invitant le public à partager sa passion. Néanmoins il ne faut pas négliger les musiciens qui entourent le showman! Même si la joie ne transpire pas de leurs visages respectifs, Trompette, Saxo, Synthé, Basse, Guitare et Batterie apportent l’ambiance musicale que l’on avait aimé l’an passé chez ELECTRO DELUXE au même endroit.

LEE FIELDS enchaine plusieurs beaux titres récents comme “Blessed With The Best”, “It Rains Love” (plein de bonnes vibrations) et “You’re What’s Needed” où le chanteur troque virtuellement son micro pour un crucifix et prêche la bonne parole en conseillant l’amour et l”unité. Les riffs de guitare et les nappes synthétiques ajoutent un côté solennel que l’on retrouvera sur “Ladies”, titre de 2009 et véritable ôde aux femmes. LEE FIELDS aime sa femme, aime les gens et invite au partage. Il délivre un immense message de paix avec “Make The World” issue de l’album “Special Night” de 2016 – l’un des moments importants de la soirée -. Juste avant le rappel, ELMER (son premier prénom) gratifie l’assistance de son tube “Faithful Man” qui résonne comme du grand JAMES BROWN, maitre absolu du genre à qui il est souvent comparé. Décédé (en 2006) lorsque LEE entamait sa nouvelle collaboration avec le band actuel, il a désormais le champ libre et aurait tort de s’en priver.

The Expressions rejouent un instrumental (“All I Need”) pour mieux faire revenir le héros du soir sans veste mais en débardeur afin de quitter le public sur une chanson triste, “Honey Dove”. Une histoire d’amour dans laquelle l’auteur attend que son interlocutrice le rappelle… comme un crooner espère que le public sera au rendez-vous la prochaine fois. Transpirant, LEE FIELDS quitte la salle pour retrouver les fans au merchandising et prendre un bain de foule mérité. Qu’il se rassure, les fans de soul reviendront. Une soirée qui fait du bien!

Remerciements : Arthur (management) et Alice (Krakatoa)

Chroniques Concerts Funk Reports Concerts Soul Webzine - Musiques en Live , , , , , ,

Return to Top ▲Return to Top ▲