Menu

MUSIQUE ET RENCONTRES DE JEAN-LUC CATURLA #ARTICLE @ FRANCK HERCENT

Articles Webzine - Musiques en Live

La musique est une affaire de passion. Et dans les festivals et salons on y rencontre des passionnés comme Jean-Luc Caturla. En septembre sort le deuxième volume d’un travail d’envergure réalisé sur près de 50 ans : 1969-2019. Ses ouvrages, Musique et Rencontres, montrent à quel point la musique est un facteur de lien social et culturel. Collection de disques, de billets de concert, de moments partagés, de souvenirs, de rencontres, de textes, de dédicaces et de photographies de spectacles. D’amitiés aussi, évidemment. Le premier volume est préfacé par Didier Lockwood et le second par Michel Jonasz.

Hommage à Didier Lockwood 1956 – 2018

Et puis, on a tous ressenti cela un jour : on feuillette aléatoirement un livre et au fil des images on pourrait écrire un “Je me souviens” à la manière de Perec.  On sait à quel point la photographie de spectacle est difficile.  A fortiori les grands spectacles. Il faut la bonne focale, la bonne place. Chaque centimètre compte. Le moment est fugace ; on loupe des milliers de photos. Décives souvent. Historiques parfois. C’est souvent le pugilat devant la scène. Imaginez pour les Rolling Stones… ! Jean-luc Caturla propose de magnifiques tirages d’expo de Mick Jagger. Et quel musicien, Mick Jagger ! Insaisissable, il bouge tout le temps ; il est nulle part parce qu’il est partout… Le génie ne se laisse jamais encagé ! Et parfois, tout y est : la composition, le chromatisme, le grain, la vitesse d’obturation, la profondeur de champs et surtout l’instant, l’instinct, la posture.  Parfois (souvent ?), une photographie, une toile, un texte ne s’adresse pas aux passionnés mais plutôt à tous ceux (brillants par leur absence) qui ne viendront jamais voir… ou écouter…  la lumière (les Lumières ?) – animaux lucifuges.

Mick Jagger est particulièrement photogénique. Depuis des décennies, dans toutes les presses, Mick, du haut de ces innombrables chefs-d’oeuvre, toise légitimement tous ces empêcheurs de chanter en rond. Mick, l’exception qui confirme la règle poétique. Mick qui tance tous ces fallacieux inauthentiques et autres ruminants fourbes “fabricateurs” de rumeurs – de fake !  Ses chansons ont même été récupérées, détournées, dévoyées lors de la dernière élection américaine par… Donald Trump himself… ! Malgré l’interdiction du groupe… No comment ! (Comme d’autres musiciens d’ailleurs REM,  Adèle, Pharrell Williams ou Neil Young pour l’utilisation de Rockin’ in The Free World). Ah, les pouvoirs magiques d’une chanson… Les vrais rockeurs sont de vrais penseurs. Mick faisant la nique aux contempteurs de la beauté. Comme un non à tous les obscurantismes ! Il y a quelques jours, à la Mostra de Venise, Mick Jagger dénoncait encore ces milliardaires capitalistes qui pillent le monde (soutenant, pour sa part, les militants pour le climat) comme dans ses chansons Get a Grip et England got Lost. Cette dernière est un excellent clip à plusieurs niveaux de lecture montrant qu’un individu (joué par l’acteur britannique Luke Evans), comme une nation (sur le plan économique), ne peuvent aller nulle part seuls… Le protectionnisme, le nationalisme, la non répartition des plus-values produites, le communautarisme, le repli sur soi sont sans issue. Faut-il le rappeler ?

 

La photographie est un des arts les plus difficiles. Car sa palette est le réel, théâtre d’ombre. On ne peut le modifier ni le répéter. Jamais identique, il faut le voir, le trouer. L’amener à la lumière pour le faire parler. Roland Barthes dans la chambre claire dit qu’une bonne image se compose de 2 éléments : le studium et le punctum. Le studium, c’est le cadre général culturellement connoté. Le second élément, le punctum vient casser (ou scander) le studium. Ce n’est pas moi qui vais le chercher, c’est lui qui vient à moi. C’est un éclair qui flotte. Les grecs l’appelaient Kaïros. Minuscule détail à la saveur immense, il blesse par sa beauté, pique, laisse une empreinte. Il ne choque pas, il trouble. C’est une fulguration qui fait tilt. Un coup de dés. Jackpot des significations. Comme une flèche qui part de l’image, il vient me faire une marque – un trou. Il me point, me poigne. Comme la véracité de la phrase adéquate (et mélodique) qui surgit au milieu de la conspiration du silence dans le désert de l’insignifiance sémantique.

 

The Rolling Stones – Miss You – Sweet Summer Sun – Hyde Park Live

 

Rarement musiciens auront été autant photographiés. L’image des Rolling Stones jallonnent les articles, les expos, les livres, les concerts aux 4 coins du monde (en Pologne, en Asie ou avec le choeur de l’Université de Tel-Aviv …). Images insolites, un rien insolentes pas même impolies (si l’on songe aux images et peintures qui jalonnent l’Histoire des l’arts) sont, dans la bouche de Mick Jagger, peut-être l’auteur, compositeur-interprète le plus populaire au monde, plutôt une injonction à la joie et à la liberté. Presque un impératif catégorique à l’adresse de la vie.

 

Ô vibre avec les vaudous

Qui voltigent à l’envi

Qui, dans un délire doux,

Te dévoilent la « vraie vie »…

 

Nous les « joilliers » les « orfièvres »

Nous nous déchirons la plèvre

Pour lancer, vif comme des lièvres,

Mille rêves à vos lèvres.

 

Dans les livres Musique & Rencontres,  on trouvera donc une collection impressionnante d’animaux poétiques tous styles confondus : Pop, Rock, Variété, Jazz… et 1 classique ! Carlos Santana, Sting, Eric Clapton, Paul McCartney, Deep Purple, Genesis, Simon and Garfunkel, Guy Lafitte, Mathieu Chedid, Shaka Ponk, Queen, Scorpions, David Bowie, Murray Head, Ben Harper, Ayo, Arno, Joe Cooker, Tina Turner, Eddy Mitchell, Johnny Hallyday, Michel Polnareff, Sylvie Vartan, Julien Clerc, Bill Deraime, Serge Lama, Les Insus, Supertramp, Roger Waters, Pink Floyd…

 

 

Joueur de blues Michel Jonasz

Dans les « pages rencontres », on y croise également : Bernard Pivot, Robert Doisneau, Jane Fonda, Yarol Poupaud, Henry-Jean Servat, Amanda Sthers, Véronique Jeannot, Ben Gazzara, Philippe Manoeuvre, Nancy Holloway…

L’illustration de la couverture du 2° volume est signée Christian Guillaume Teel. L’auteur, Jean-Luc Caturla, sera un des invités d’honneur du salon du disque et de la bande-dessinée de La Rochelle les 28 et 29 septembre. Vous pourrez aussi le rencontrer à celui de Mont-de-Marsan, Mérignac, Paris, etc. Ou au pays Basque dans lequel il réside.

Franck Hercent

 

Retrouvez les livres de Franck Hercent “Oflo” aux éditions Edilivre et sur franckoflo.com

 

Articles Webzine - Musiques en Live

Return to Top ▲Return to Top ▲