Menu

PLAYLIST VIDÉOS DE DIEGO*ON*THE*ROCKS

Cette semaine, nous avons sollicité DIEGO*ON*THE*ROCKS  concernant ses affinités musicales.
Animateur radio, chroniqueur et réalisateur d’interviews pour Musiques En Live depuis 2017, DIEGO a sélectionné sa playlist idéale (de 40 titres!) De ses propos, le plus difficile fut de ne choisir qu’un titre pour les artistes qu’il vénère tel SPRINGSTEEN, U2 ou REM. Son répertoire personnel iTunes comprend une rubrique de 550 titres baptisée « MON TOP». Il a souhaité expliquer les chansons puisées dans sa discothèque une par une. Souvent vécues en concert, il souligne que les rares artistes qu’il aime et n’a pas encore vu au jour de rédaction de cette chronique sont COUNTING CROWS, EDITORS, NEIL YOUNG et THE ROLLING STONES (en salle). Le classement proposé n’a aucun ordre de préférence.
image 12

Merci à lui d’avoir accepté de partager avec les lecteurs-auditeurs de Musiques en Live, cette superbe  nouvelle playlist vidéos.

« Mon premier coup de coeur rock n’roll! Même si ce titre est sorti en 1979 (j’avais 7 ans), je ne l’ai connu qu’en 1986 par hasard chez une amie. Son père avait cette pochette intrigante qui donne envie d’en savoir plus… il me prêta ce double album qui ne m’a jamais quitté! J’aime particulièrement « Jimmy jazz » mais « London calling » a un son et une rythmique unique. »

THE CLASH – London calling (1979)

« Cela aurait pu être « Karma police », « Myxomatosis » ou « Where i end and you begin », mais « How to disappear completely » me rappelle le départ d’une personne de ma famille à laquelle je tenais particulièrement. La tristesse transpire de la voix de Thom Yorke et l’accompagnement musical est énorme. Du très grand RADIOHEAD!»

RADIOHEAD – How to disappear completely (2000)

« Une putain de ligne de basse conjuguée à un discours libertaire = tube incontournable. Concernant NEIL YOUNG, j’aurais pu citer « A man needs a maid », « Philapelphia » ou « Like a hurricane ». A classer avec PIXIES (« Where is my mind ») et TELEPHONE (« Un autre monde ») dans les tubes imparables. »

NEIL YOUNG – Keep on rockin’ in a free world (1989)

« Le seul et unique Bamby! Ma première K7 en 1984 fut « Thriller » de JACKSON (à 12 ans). Tous ceux qui ont connu les 80’s ne se sont pas remis de l’influence qu’à eu le King Of Pop sur le reste du monde. De 1982 à 1993, Michael fut l’un de mes dieux. « Man in the mirror » est probablement le titre qui lui colle le plus à la peau. Et puis j’ai découvert SPRINGSTEEN… »

MICHAEL JACKSON – Man in the mirror (1987)

« INXS doit être le groupe que j’ai le plus écouté dans ma jeunesse. Les albums « Kick » et « X » furent des exemples de pop commerciale qui remplissait les stades. Le groupe s’est effondré dans les 90’s mais j’ai le souvenir grandiose d’un concert intimiste au grand rex de Paris en 1993. »

INXS – Mystify (1987)

« Florent est la plus belle voix Française avec Johnny. J’ai assisté à son premier concert Parisien en 1991 un soir de déclaration de guerre en Irak. PAGNY a toujours su s’entourer des meilleurs compositeurs Français, Lionel FLORENCE et Pascal OBISPO ont fait des miracles sur ce titre. Superbe en piano voix lors de sa tournée acoustique de 2010. A pleurer… »

FLORENT PAGNY – Et un jour une femme (2000)

« La plus belle chanson de tous les temps. Sans commentaire, ça s’écoute. »

JOHN LENNON – Imagine (1971)

« La musique que j’aime des 90’s dans toute sa splendeur. A l’heure de la dance, le rock de Billy CORGAN est explosif, saturé mais audible. « Mellon collie and the infinite sadness » est un chef d’oeuvre. J’aime particulièrement les changements de rythme sur ce titre. »

SMASHING PUMPKINS – Bullet with butterfly wings (1995)

« L’une des chansons de mon adolescence! J’ai ramené cet album d’un voyage scolaire en Angleterre et nous avons écouté « Megablast » et « Beat dis » avec mes potes durant plusieurs années… la version maxi est meilleure que l’original. »

BOMB THE BASS – Megablast (1987)

« J’ai longtemps regretté de ne pas assister au concert de Vincennes en 1992 (alors que j’aurais pu y aller…) « Civil war » est un titre souvent gâché en live car « hurlé » par Axl ROSE alors que la version studio est phénoménale. Sans « Appetite for destruction » et « Use your illusion », le rock des 90’s n’aurait pas été le même… Aidé par TERMINATOR, GUNS N’ ROSES a introduit un style dans nos supermarchés en mélangeant sueur, sang et Jack DANIELS! »

GUNS N ROSES – Civil war (1991)

« Mon chanteur préféré! Avec SPRINGSTEEN, GOLDMAN est un maître dans la composition et l’attitude médiatique. Je rêve de rencontrer et d’interviewer ce type tellement ses disques ont influencé ma vie. « Entre gris clair et gris foncé » restera mon préféré même si c’est loin d’être le sien (chutes de studio en grande partie). J’ai choisi « L’absence » pour deux raisons : C’est une chanson méconnue qu’il a écrit pour Rose LAURENS mais qu’il a interprété pour un disque caritatif en 1992. Ce titre a été composé suite au décès du mari de cette dernière. C’est la chanson que j’aimerais entendre lorsque je partirai… c’est la deuxième raison.»

JEAN JACQUES GOLDMAN – L’absence (1990)

« Chanson intime de mon mariage. Initialement ce titre écrit par Ewan Mc COLL a été interprété par Roberta FLACK en 1958. J’ai toujours aimé et suivi la carrière solo de George MICHAEL.»

GEORGE MICHAEL – The first time i saw your face (1999)

« Sauf pour la génération appropriée, on découvre et apprécie BOWIE avec l’âge. Sa discographie est énorme et « Space Oddity » révélateur de l’avance cosmique qu’il avait sur les autres. Je conserve à vie le souvenir de ce concert de 2003 où je l’ai vu à Bercy.»

DAVID BOWIE – Space Oddity (1969)

« Toute bonne playlist doit intégrer un humoriste. Me concernant COLUCHE s’impose! Grâce à mes parents dès la fin des 70’s, j’ai découvert le phénomène qui ne me quittera plus, je le cite très souvent dans la vie courante. Récemment écoutant un sketch ma fille de 13 ans vient me voir et me dit : « C’est un comique celui-là, c’est qui ? », je réponds « C’est COLUCHE ». « Ah! celui des restos du coeur ? » dit-elle. Malheureusement, c’est principalement ce que l’homme laissera à la postérité. Il manque terriblement.»

COLUCHE – L’administration (1986)

« Le plus grand groupe Français de tous les temps. J’ai grandi et vécu avec NOIR DESIR, difficile de n’en retenir qu’une! « Tostaky » parce que c’est mon album préféré, parce que la tournée était démente et parce que le son de ce disque est unique. Bertrand & Co au sommet de leur art! J’ai longtemps hésité entre « Tostaky » et « Le fleuve », titre très représentatif du groupe. Probablement l’artiste que j’ai vu le plus de fois sur scène… »

NOIR DESIR – Tostaky (1992)

« Le meilleur groupe de tous les temps devant les BEATLES et les ROLLING STONES! Les 4 premiers albums de LED ZEPPELIN sont incontournables. Lorsque j’ai vu Robert PLANT en concert, j’ai eu le sentiment de rencontrer un dieu… comme Bruce SPRINGSTEEN! »

LED ZEPPELIN – Whole lotta love (1969)

« Anti-Système, les RATM sont l’un des groupes engagés les plus puissants. J’ai tous leurs albums et chacun contient des perles incroyables (« Killing in the name », « Testify », « Freedom », « I’m housin’ »). Résolument l’un de mes groupes rocks préférés, le titre « Bulls on parade » est une bombe scènique»

RATM – Bulls on parade (1996)

« Si la musique devait se résumer à un seul titre à faire découvrir à nos amis Martiens… ce titre serait probablement le plus judicieux. Tout y est, surtout l’évasion… »

PINK FLOYD – Shine on you crazy diamonds (1975)

« Quasiment tout l’album aurait pu être cité! J’adore « August and everything after » que j’ai découvert par hasard un après-midi de 1992 en déambulant à la FNAC de Cergy Pontoise. A regrets, je n’ai jamais réussi à voir COUNTING CROWS en concert. »

COUNTING CROWS – Perfect blue buildings (1993)

« J’ai découvert COLDPLAY avec « Trouble » à la radio en 1999. Dès le premier album que « Don’t panic » ouvre, on sent que la carrière sera longue et explosive à la RADIOHEAD. J’ai vu plusieurs fois ce groupe en concert, un zénith Parisien en 2003 reste particulièrement important. Cette chanson relate un texte joyeux chanté avec gravité. Il me rappelle également mes deux filles lors de leurs naissances.»

COLDPLAY – Don’t panic (1999)

« Mes parents penseront que c’est dommage que je ne cite pas « La maladie d’amour » (quoique maintenant c’est fait!) mais « Le mauvais homme » me rappelle la période « Les lacs du Connemara » que je connaissais par coeur à 10 ans. J’aime beaucoup la voix de SARDOU, le texte et la mélodie de ce mauvais homme. J’en ai côtoyé quelques uns dans ma première carrière professionnelle. »

MICHEL SARDOU – Le mauvais homme (1981)

« Même si « Pornography » sorti deux ans plus tard reste mon album de CURE préféré, ma chanson demeure « A forest ». En concert, celle-ci, « Push » et « Play for today » sont des moments uniques que tous mélomanes se doit d’avoir vécu! Un son et une ambiance radicalement différents de tout autre artiste.»

THE CURE – A forest (1980)

« La plus belle chanson de REM dans une version unplugged incroyable! Je connaissais le groupe après la sortie de « Out of time » en 1991 mais la vraie découverte fut un concert à Paris en juillet 1995, reporté de quelques mois après les problèmes de santé du batteur Bill BERRY. J’’ai pris une claque en pleine tête à Bercy en voyant si proche Michael STIPE pour la première fois. Il y en aura de nombreuses autres… A cet instant, j’ai su que je suivrai ce groupe toute ma vie au point de dire, « C’est mon groupe préféré ». « Automatic for the people » et « Up » sont des chefs d’oeuvre. Tout comme « L’absence » de GOLDMAN, « Country feedback » m’accompagnera pour le voyage final. »

REM – Country feedback (1991)

« J’ai aimé POLNAREFF sur le tard. Lorsque je l’ai vu à Bercy en 2007, il chanta 3 fois ce titre! J’aime également beaucoup « Le bal des Lazes ». Michel est complètement hors catégorie dans le paysage musical Français. »

MICHEL POLNAREFF – Il pleurait des larmes de verre (1974)

« Beaucoup trop facile de mettre les tubes de DAFT PUNK sans chercher les perles rares… « Veridis quo » en est une belle! J’adore l’ambiance « Il était une fois l’homme » qui réveille l’enfant qui sommeille en chacun de nous. Dès « Homework » en 1997, le destin des robots était scellé dans le marbre doré alors que j’ai plutôt un tempérament musical pop-rock. A égalité avec « Within » de 2013! »

DAFT PUNK – Veridis quo (2001)

« Mon choix aurait pu se porter sur la version acoustique-live de « Morning glory » interprétée par Noel GALLAGHER lors de la tournée 1995. Mais « Live forever » représente toute une période de ma vie, celle du service militaire où tu rencontres des copains qui deviendront amis pour la vie. A cette période, OASIS était le meilleur groupe du monde. J’ai beaucoup écouté OFFSPRING aussi. »

OASIS – Live forever (1994)

« Le film de toute une génération, la mienne! Dans mes influences cinématographiques, j’aurais pu citer la musique de Michel MAGNE pour « Un singe en hiver » ou des extraits de « BRAVEHEART », « JAMES BOND », « PLATOON », « SEVEN » ou « MISSION IMPOSSIBLE ». John WILLIAMS et Ennio MORRICONE aussi sont importants! Mais le film de BESSON emporte haut la main ma préférence. Le seul que j’ai vu 3 fois au cinéma à l’époque de sa sortie et dont la totalité de la bande originale m’emporte. Les acteurs, l’histoire et les paysages sont incroyables. Merci Luc! »

ERIC SERRA – Leaving the world behind (1988)

« Pas facile de n’en garder qu’une de DEPECHE MODE dont mon album favori est « Violator ». Mais « Walking in my shoes » est très représentative des concerts du groupe que j’ai également vu un paquet de fois. Dave GAHAN est une bête de scène et même si leurs albums sont inégaux, les Anglais resteront précurseurs des musiques synthétiques que de nombreux groupes ont copiés des dizaines d’années plus tard. Jean Michel JARRE et KRAFTWERK sont leurs maîtres à tous!»

DEPECHE MODE – Walking in my shoes (1993)

« Voir MUSE en concert (en salle!) est une sacrée expérience. Ce titre introduit par « L’homme à l’harmonica » est dantesque. Le rock progressif de ces Anglais est génial. »

MUSE – Knights of Cydonia (2006)

« Ce titre se passe de commentaire! On l’aime cette France là! A dédicacer à nos ancêtres tant la France actuelle se casse la gueule et sera à jamais différente…»

JEAN FERRAT – Ma France (1969)

« There’s so many different worlds, so many different suns, but we have just one world but we live in different ones… » résume la vie en quelques vers simples. Cet extrait de « Brothers in arms » n’est pourtant pas celui que je choisis. « Roméo and Juliet » est beau et triste à mourir, comme ce couple impossible… J’ai vu DIRE STRAITS en concert à Bercy le 3 octobre 1991, je ne m’en suis toujours pas remis. »

DIRE STRAITS – Roméo and Juliet (1980)

« C’est là toute la magie de la musique! Vous croisez une chanson dans une compilation de musique Australienne et un titre vous colle à la peau toute votre vie. Ce titre a sincèrement quelque chose de très profond, d’universel. Evidemment à l’époque j’ai acheté la K7, puis le CD de l’album « Touch » d’un groupe inconnu. Indirectement, c’est une façon de rendre hommage à tous ces groupes inconnus bourrés de talent…»

NOISEWORKS – Home (1987)

« Toute mon adolescence est dans ce live enregistré à l’Olympia! Mes gouts sont très variés et BERURIER NOIR est probablement le groupe le plus engagé avec RAGE AGAINST THE MACHINE dans mon paysage musical. Une boite à rythme, deux guitares, un discours. »

BERURIER NOIR – Porcherie (live 1989)

« Les RED HOT CHILI PEPPERS sont beaux! Ce titre transpire les vacances et le rock funky qui marque le retour de John FRUSCIANTE avec FLEA, Anthony KIEDIS et Chad SMITH. Comme l’album, « Californication » est un super titre à mettre en haut du panier des RHCP avec « Blood sugar sex magik ».

RED HOT CHILI PEPPERS – Californication (1999)

« Si Kurt savait que 30 ans après on entend sa chanson à Carrefour en faisant ses courses, il se collerait une deuxième balle! « Smells like teen spirit » fut une révolution pour les gamins de 20 ans du début des années 90, pour les autres aussi! Un nouveau son rappelant le punk et des mecs qui s’en battent les couilles en enchainant les interviews et concerts… L’issue sera fatale et la discographie de NIRVANA aussi incroyable que fulgurante! Celui qui n’a pas eu le CD pirate de l’unplugged en 1994 n’était pas fan! »

NIRVANA – Smells like teen spirit (1991)

« Quelle claque en concert! PEARL JAM est probablement l’un des meilleurs groupes à voir sur scène, sans artifice. Leurs deux premiers albums sont incroyables et « Jeremy » ou « Better man » auraient pu être choisies… mais « Rearviewmirror » casse la baraque et le solo de guitare de Mike Mc Cready est un truc de ouf! « Society » d’Eddie VEDDER est également un titre imparable! »

PEARL JAM – Rearviewmirror (1993)

« Etienne est un artiste réellement à part. Discret, talentueux, capable du pire comme du meilleur en concert, ses chansons seront un jour dans le patrimoine Français. « Ouverture » est tout en subtilité tant dans l’aspect musical que textuel. Trouver l’amour, un rendez-vous… j’aime également « L’enfer enfin»

ETIENNE DAHO – Ouverture (2000)

« C’est la version unplugged qu’il faut plébisciter! Ce titre me rappelle mes escapades en Guyane (5 au total), on s’assoit au bord du fleuve et l’on regarde le temps passer. Je pense avoir MIDNIGHT OIL dans le sang… ce groupe engagé devrait être étudié à l’école tant leurs textes sont humanistes et écologistes. Je place « In the valley » (version unplugged) à égalité avec « Warakurna » de l’album « Diesel and dust » de 1987. Mon groupe préféré avec REM. »

MIDNIGHT OIL – In the valley (1993)

« La chanson que je partage avec ma femme. Un soir de rencontre. <3 »

BON JOVI – Bed of roses (1992)

« U2 est le meilleur groupe pop des 80’s. C’est probablement ceux qui m’ont donné le plus de sensations à un concert. « Until the end of the world » est leur meilleur titre live (avec « Bullet the blue sky ») et voir BONO « porter » THE EDGE sur l’inside screen (2015) ou jouer au toréador (2001) fut un moment incroyable de ma carrière de mélomane. Ce groupe se voit en salle. Désolé pour les aficionados mais je considère qu’un stade est fait pour le sport, pas pour la musique! Le ressenti n’en est que meilleur. Si je dois garder trois groupes dans ma vie, U2 en ferait partie (avec REM et MIDNIGHT OIL). Tout nouvel album est un évènement. »

U2 – Until the end of the world (1992)

« Un style musical nouveau mêlant soul, funk et breakbeat. La voix de Beth est grave, larmoyante. Le mélange dans ce titre est un chef d’oeuvre! »

PORTISHEAD – Roads live (1994)

« Le meilleur pour la fin : Très difficile de choisir dans la discographie du boss, LA chanson a conserver. J’ai découvert l’artiste à 14 ans en 1986 lors de la sortie du triple live en CD. J’ai hésité avec « Atlantic city », « Thunder road » et « The river » mais « Youngstown » dans sa version live représente bien SPRINGSTEEN. Une réorchestration totale d’un titre sensé (« When i die i don’t want part of heaven, I would not do heavens work well, i pray the devil comes and takes me to stand in the fury furnaces of hell ») pourrait être inscrit un jour sur ma tombe, j’adore ce vers. Il faut voir Bruce SPRINGSTEEN en concert pour comprendre l’essence même du mot « live ». Bruce est un dieu vivant et s’il ne doit rester qu’un chanteur, c’est lui! J’ai beaucoup d’affinité pour l’album « Nebraska » de 1982 même si « Youngstown » date des sessions « Tom Joad » de 1995. »

BRUCE SPRINGSTEEN – Youngstown (1995)

image
Et puis il y a ceux qui mériteraient de composer cette liste… AARON « War flag », BASHUNG « La nuit, je mens », BERTIGNAC « Vas-y guitare », SEX PISTOLS « Anarchy in the UK », DYLAN « Blowin’in the wind », CABREL « La corrida », CALVIN RUSSELL « Crossroads », LOUIS ARMSTRONG « Blueberry hill », MANO NEGRA « Peligro », DE LA SOUL « Ring ring ring », EUROPE « Ninja », SUGARHILL GANG « Rapper’s delight », GAINSBOURG « Requiem pour un con », GRANDMASTER FLASH « The message », JARRE « Rendez-vous II et IV », JOHN MILES « Music », JOHNNY CASH « Ring of fire », AC/DC « Thunderstruck », KATE BUSH « Wuthering heights », BEATLES « Helter skelter », SHAM 69 « If the kids are united », THE VERVE « Love is noise », NANCY SINATRA « Bang bang », LIMINANAS « Dimanche » (remix), THE STOOGES « Raw power », THE WHO « Behind blue eyes », PETER GABRIEL & KATE BUSH « Don’t give up », PHIL COLLINS « Against all odds », QUEEN « Bicycle race » et THE ROLLING STONES « Paint it black ». Toutes ces chansons qui font partie d’une vie…

Articles Chanson Française Playlist de Pop Pop Rock Rock Webzine - Musiques en Live , , , , , ,

Return to Top ▲Return to Top ▲