Menu

BILLY CORGAN – PARIS #LIVE REPORT @ DIEGO ON THE ROCKS

Chroniques Concerts En tournée Pop Rock Reports Concerts Webzine - Musiques en Live , , , , , , ,

BILLY CORGAN – PARIS 24/06/2019

Arborant un look à la “Nosferatu”, Billy Corgan investit la magnifique salle du Trianon Parisien à 20h pétantes. 2h40 de show (incluant un entracte) vont permettre au millier de spectateurs présents de (re)-découvrir 14 titres solos, 10 classiques des Smashing Pumpkins et 2 chansons méconnues de Zwan, projet datant de 2001.

En pleine tournée avec son célèbre groupe, la rock star Américaine s’octroie une dizaine de prestations dans des capitales Européennes qui méritent le détour. Sur toute la première partie du set, le quinquagénaire reste discret et le public très attentif applaudit poliment. William alterne inédits (dont “Hard times”) et quelques chansons de son album sorti en 2017 (L’excellent “Aeronaut” au piano ou “Processional” qui marque une montée en puissance du show). Auparavant, il aura joué avec Katie Cole (la première partie) “Buffalo boy” et “Dancehall”.


Le chanteur en intimité admet ses erreurs et relate le passé de son grand père, résistant durant la seconde guerre mondiale. Même si la comparaison avec Chicago parait flatteuse pour l’Américain, il aime Paris et raconte ses déboires d’après concert avec une femme (prise pour une prostituée) dans un hôtel. Conscient que la tournée de son groupe ne passe pas dans notre capitale, il promet d’y remédier prochainement… “Half life an autodidact” est un constat mélomane de sa cinquantaine dépassée alors qu’une reprise de 1956 (“Along the Santa Fé trail”) clot la première partie. Le grand Billy (1.90m) revient sans sa cape noire mais toujours accompagné de sa Gibson étoilée qu’il délaissera à 4 ou 5 reprises, pour s’asseoir au piano et souvent se raconter. Contrairement à l’idée que j’en avais, l’homme parait plus perturbé que mégalomane. Ses nombreux speechs attestent des chansons parfois douloureuses révélatrices d’un talent certain. 

La deuxième partie du concert va exclusivement être consacrée aux Smashing Pumpkins avec en prime, 2 titres de Zwan (“Endless summer” et “Honestly”). Autant préciser que le public exulte dès les premières notes de “33” et “Tonight”. Fer de lance des années rock 90’s, certains disques composés par l’artiste sont des chefs d’oeuvre. Outre “Spaceboy”, “Violet rays”, “Ugly” et “Travels”, Billy Corgan va produire 2 perles qui marqueront définitivement la prestation : “To Sheila” et “Disarm”. A elles seules, ces chansons confirment la qualité de la performance. C’est un privilège de pouvoir assister à de tels instants!

Billy Corgan @ Le Trianon, Paris 24/06/2019 'Ugly '

Pour conclure, le Trianon fera un karaoké géant sur “Today” pendant que Billy assure la partition musicale et repart sous un tonnerre d’applaudissements. Dans l’idéal, le public aurait adoré entendre “Zowie”, “Stumbleine” et les reprises de “Never let me down”, “Space Oddity” ou “A night like this”. Sans remplacer un concert des Smashing Pumpkins, celui-ci restera une expérience unique en solo. Merci William Patrick Corgan!

Photos : Diego / Mika

Chroniques Concerts En tournée Pop Rock Reports Concerts Webzine - Musiques en Live , , , , , , ,

Return to Top ▲Return to Top ▲