Menu

LES CHRONIQUES DE CORUM – TOME 1 : LE CHEVALIER DES EPEES – CHRONIQUE BD @ ALAIN SALLES

Articles Chroniques BD Non classé Webzine - Musiques en Live

Les chroniques de Corum -Tome 1 : Le chevalier des épées
par Mike Baron et Mike Mignola chez Delcourt

Dans un monde loin du notre, en un temps différent, les peuples anciens, les Vadhaghs et les Nhadraghs, déclinent peu à peu. Le peuple des Mabdens, de plus en plus grandissant, se voit légitimement prendre leurs places. Le prince Corum est justement envoyé par le roi Vadhag afin de recueillir des renseignements sur cette peuplade hostile…qui a déjà écrasé les Nadhrags ! Capturé, éborgné, amputé d’une main, il parvient malgré tout à s’échapper. Il n’a plus d’autre choix que de devenir un tueur pour sauver les restes de son peuple…

L’adaptation de Chronicles of Corum (First comics, 1987, réédité par Titan Books), d’après l’oeuvre de l’écrivain de science-fiction britannique Michael Moorcock (celui qui créa les personnages de Elric de Melniboné, Jerry Cornélius, Dorian Hawkmoon…), est celle du scénariste, Mike Baron (Nexus, Punisher, Archer & Armstrong/série de 1993) mais aussi de l’étoile montante de l’époque, Mike Mignola. Si celui-ci, qui a atteint la renommée internationale avec Hellboy, n’a pas le style aussi affirmé qu’aujourd’hui, il n’en demeure pas moins très inspiré. Notamment par les illustrateurs du XIXème siècle, tout comme son ami Paul Craig Russel (auteur de l’adaptation La Cité qui rêve avec Elric/1982 en VF chez Arédit/Artima), avec toute la lumière qui contraste avec la pénombre gothique de Hellboy. Un style graphique raffiné sans en être emphatique, qui donne toute sa splendeur à cette histoire de Sword & Sorcery aux aspects chevaleresques.

Kelly Jones (futur dessinateur de Batman, Deadman…), qui devient encreur dès le 2ème épisode de la saga à la demande de Mignola (cf. interview dans Scarce n°19, 1989), se fond dans le trait du dessinateur pour le magnifier ! Si Corum est assez proche du personnage d’Elric, albinos longiligne avec une redoutable épée, il n’a pas son côté dépressif adolescent, ni ses excès d’émotions. Avec un tel visuel, Baron n’a plus qu’à nous entraîner dans un récit d’une grande fluidité de lecture, que le lecteur soit ou non familier avec les codes du genre.


Quelques années plus tard, Mignola participa à une oeuvre du même genre avec Howard Chaykin au scénario : Fafhrd and the Grey Mouser, d’après un autre écrivain de renom Fritz Leiber (Le Cycle des épées traduit chez Zenda en 1991 puis chez Delcourt en 2007) paru en 1990/91 chez Epic/Marvel.
Ce n’est pourtant pas lui qui terminera Les Chroniques de Corum dont il reste encore huit épisodes à publier par Delcourt, soit deux tomes à priori.
Les chroniques de Corum est une épopée où les chevaliers côtoient les sorciers dans un visuel qui donne toute sa grandeur au récit. Magique !

Alain Salles

Articles Chroniques BD Non classé Webzine - Musiques en Live

Return to Top ▲Return to Top ▲