Menu

INTERVIEW ROBYN BENNETT @JEAN CHALMANDRIER

Albums En tournée Jazz Sortir Bordeaux Gironde Sortir en Nouvelle Aquitaine Soul Webzine - Musiques en Live , , , , , ,

Jean CHALMANDRIER de MUSIQUES EN LIVE, nous nous sommes rencontrés au festival de Jazz en Touraine il y a quelques années où j’officiais en loges. Pour les fans de Jazz et Soul qui représentent 80% des adhérents de MeL (et pour les autres !) vous est-il possible de répondre à ces quelques questions.

>>Mel : A quel âge avez vous débuté la musique et par quel style ? 

J’ai commencé à chanter dans mon lit à barreaux selon ma mère ! J’ai chanté des chansons autour de la nourriture (des bagels) pour que ma mère vienne me chercher le matin …

Plus sérieusement, j’ai commencé le piano à l’âge de 6 ans et la trompette à l’âge de 10 ans et j’ai commencé à chanter dans des chorales et des comédies musicales à l’école dès l’âge de 8 ans !

>> Mel : Avez vous d’autres passions ? je crois savoir la littérature…

La danse c’est une autre passion pour moi !! J’ai commencé des cours de modern’jazz à l’âge de 3 ans et puis j’ai continué avec la danse classique, claquettes, jazz lyrique, et contemporaine ! Et j’en continue aujourd’hui. I love to dance !

Sinon, la littérature oui, j’aime beaucoup lire. Et c’est vrai que j’ai fait une maîtrise en littérature française à la Sorbonne.

>> Mel : Quelles ont été vos principales influences & raisons déterminantes ? 

Mes influences musicales sont très variées, Frank Sinatra, Aretha Franklin, Michael Jackson, Fleetwood Mac, Ray Charles, Sarah Mclachlan, Counting Crows, etc. Sinon, j’ai eu beaucoup de chance parce que mes parents m’ont amené voir des concerts live tout le temps quand j’était petite et dans tout les styles : des concerts classiques ; des opéras ; jazz new orleans ; rock ; soul ; country.  Je dirai pour les raisons déterminantes, il y avait vraiment un moment clé où je me suis dit « ça y est je vais me lancer dans une carrière artistique ! ».  J’étais en France pour terminer ma maîtrise et j’ai vu  le film « Chicago » (réalisé par Rob Marshall).  Au générique du film, je vois passer le nom d’une des danseuse dans le film et c’est une fille que je connais personnellement, elle dansait au même studio de danse que moi quand j’étais petite (au fin fond de Pennsylvanie).  A ce moment là, je me suis dit, si Mélanie peut le faire, moi aussi je peux ! Et c’était parti !

>> Mel : Depuis quand êtes vous établie en France et pourquoi ce choix résidentiel – si cela n’est pas trop indiscret ?

Je suis installée en France depuis 13 ans maintenant.  Je me sens « chez moi » en France et j’aime beaucoup vivre ici. Je crois que peut-être j’étais française dans une autre vie !

>> Mel : Pouvez vous me citer quelques grands souvenirs musicaux ? 

Comme je disais, mes parents me ramener toujours voir des concerts quand j’étais petite.  Il y a un endroit dans l’état de New York où on allait chaque été dans un grand amphithéâtre extérieur (SPAC, Saratoga, New York). Là j’ai vu Ray Charles, et me rappelle surtout de la balance parce qu’on était très peu à être présent et on était super proche de lui et il était si gentil et si talentueux. J’ai aussi vu Bob Dylan là, c’était incroyable.  Et sinon, j’ai vu Harry Connick Jr aussi et ça m’a vraiment marqué parce qu’il était tellement généreux et il jouait tout les instruments et le concert était vraiment un « jeu » pour lui.  A un moment il a dit « you know, you can’t take music too seriously, it’s just music, it’s not brain surgery !” et ça m’a vraiment marqué parce que pour moi c’est l’essence de la musique.  Il faut que ce soit fun et un plaisir et il faut surtout communiquer des émotions à travers la musique.  Il ne faut pas prendre la musique ou soi-même trop sérieusement !

>> Mel: Parlez nous maintenant de votre disque ” Glow »

L’écriture de « Glow » a commencé à Algiers Point, à la Nouvelle Orléans.  On avait la chance de rester là bas pendant un mois avec Ben van Hille, avec qui on écrit la musique.  On s’est imprégné de tout là bas, la musique, la bouffe, les gens, le bayou, on a fait des rencontres extraordinaires et ça nous a vraiment inspiré. Du coup, la chanson « Big Easy Love » à été écrit là bas, et le début de plein d’autres chansons.  On a retourné en France et on a continué l’écriture et puis on a eu la chance d’enregistré le tout au studio Question de Son à Paris.  C’était vraiment excellent et on a de la chance de travailler avec des musiciens extras ! On est super content de cet album.

>> Mel : Quels conseils pourriez vous donner à des chanteurs débutants ? 

Sing, sing sing !!! Sing as much as you can !! Je dirai que c’est ça le plus important, c’est de chanter le plus possible, dans plein de styles différents pour découvrir les différentes facettes de sa voix et ce qu’on aime faire et ce qu’on n’ aime pas faire. 

Et aussi, il faut prendre du plaisir, la musique c’est surtout ça !

>> Mel : Merci beaucoup Robyn et au plaisir de se retrouver à la Rock School Barbey de Bordeaux le samedi 30 mars 2019 à 21h!

Merci beaucoup Musiques en Live ! 

Albums En tournée Jazz Sortir Bordeaux Gironde Sortir en Nouvelle Aquitaine Soul Webzine - Musiques en Live , , , , , ,

Return to Top ▲Return to Top ▲