Menu

CHRISTINE AND THE QUEENS – ARKEA ARENA #LIVE REPORT @ DIEGO ON THE ROCKS

Chanson Française Chroniques Concerts En tournée Pop Reports Concerts Soul Webzine - Musiques en Live , , , , , , ,

CHRISTINE AND THE QUEENS ARENA FLOIRAC 5/12/2018

Mylène Farmer doit rester sur ses gardes car la concurrence est rude et la relève assurée! Pour entamer sa tournée Française (qui durera toute l’année prochaine), CHRIS a enchanté l’Arkéa Arena Bordelaise ce 5 décembre. Il faut d’abord saluer la performance artistique d’Héloise (son vrai prénom) qui s’entoure de 6 danseurs plus talentueux les uns que les autres permettant de nombreuses chorégraphies millimétrées. “Comme si”, “Dawn dis-moi” et “Le G” défendent avec ferveur le deuxième album de la Nantaise. Notons ensuite le décor sobre composé de grandes toiles en fond de scène qui changeront en fonction des titres interprétés. La qualité sonore de la salle permet aux 4 musiciens installés sur deux plateaux roulants de s’exprimer alors que la chanteuse enchaine en créant un “open space” sur “Chaleur humaine” et revendique être “née d’une décision d’être libre”. Reprise des superbes “Paradis perdus” de Christophe puis retour applaudi sur les origines du succès avec “Christine”, premier hit qui la fit connaitre en 2014. Basse et rythmique sont le fondement des morceaux (“It”, “Follarse”, “Machin chose”) de la danseuse androgyne qui tient un discours d’autonomie et de liberté plaisant. “Here ” est interprétée sans Booba et de grands moments attendent le spectateur conquis : “L’étranger” et “Doesn’t matter” révèlent un superbe éclairage agrémenté de jeux de fumées calés en fonction des chorégraphies. Le talent de CHRIS est là… cette jonction entre chant et danse sublime le spectacle. Un reproche : au lieu d’utiliser des voix synthétiques pour compléter la prestation de la chanteuse, 3 choristes auraient été plus judicieux.

“Nuit 17 à 52” est chantée acapella. C’est l’instant intime que se réserve la trentenaire et elle le savoure pleinement. Autres plaisirs qu’Héloise s’octroie : deux reprises de la famille JACKSON dont elle est l’héritière hexagonale… “Escapade” de JANET et “Man in the mirror” de MICHAEL. L’influence musicale de l’artiste Américain mort en 2009 transpire dans ses travaux. “La marcheuse” est probablement la plus belle composition récente et ses jeux de lumières flamboyants mettent parfaitement en valeur un texte puissant sur des violences cachées. Ses relents 80’s période INXS (“Need you tonight”) permettent à la chanteuse de plaire aux quinquagénaires présents en nombre ce soir. Le rappel se jouera en gradins avec “St Claude” ovationnée puis “Intranquilité” qui clot 1H40 d’un spectacle réussi. En conclusion, Héloise prouve que les machines ont pris le dessus sur l’humain, pansexuel ou non.

* Retrouvez les Live Reports de DIEGO*ON*THE*ROCKS (depuis 1990) sur son blog.

** A (ré) écouter l’émission « Diego On The Rocks » le 1er mercredi du mois, de 20h à 22h sur Aquitaine Radio Live.  

*** Photos : DIEGO

“Mon moment préféré d’un concert ? Le lendemain, lorsque je revis l’instant et rédige la chronique…”

Chanson Française Chroniques Concerts En tournée Pop Reports Concerts Soul Webzine - Musiques en Live , , , , , , ,

Return to Top ▲Return to Top ▲