Menu

TRUST – AURILLAC #LIVE REPORT @ DIEGO ON THE ROCKS

Chroniques Concerts En tournée Pop Rock Reports Concerts Rock Webzine - Musiques en Live , , , , , , ,

TRUST AURILLAC 13/10/2018

Après le pitoyable concert auquel j’avais assisté en 2008 (avec un DJ sur scène!), j’étais réticent à revoir TRUST de peur d’être déçu. C’est une bonne surprise qui m’attend au Prisme Aurillacais alors que l’automne pointe le bout de son nez.

D’abord, le groupe formé en 1977 qui concurrença TELEPHONE niveau notoriété ne se produit pas en 2018 pour une tournée best-of! Pour cela il fallait les voir l’an passé… La bande à Bernie qui a sorti en mars un 10ème opus revient à ses premiers amours et promeut “Dans le même sang” en l’interprétant dans sa quasi-totalité. Sans “Mitard”, ni “L’élite”, “Répression” ou “Mesrine”, TRUST défend ses nouvelles chansons avec envie et le son rock n’roll que l’on aime. Les guitares saturées du héros Norbert Krief et d’Ismalia Diop vont bouger la salle Auvergnate pour le plus grand plaisir du millier de spectateurs présents. Dès “Ni dieu, ni maitre”, Bernie (qui arbore un tee-shirt “justice pour Adama Traoré”) est en voix et il prouvera rapidement qu’il est toujours en gueule! Fustigeant les supporters de Macron (“Fils de pute, tête de liste”), il réitérera ses propos sur nos politiciens navrants avec des textes saignants et une lucidité revenue appréciable (“Le gouvernement comme il respire”).

Côté scène, 4 musiciens et 3 choristes entourent le chanteur alors que 5 projecteurs circulaires ornent le fond de plateau. Nono (sosie de Mouammar Kadhafi!) va démontrer qu’il est toujours l’un des plus grands guitaristes Français (“Christique”) avant que Bernie présente une reprise de PIAF improbable permettant de calmer l’ambiance électrique (“J’m’en fous pas mal”). Le rappel s’annonce après 1 heure 30 de concert, le groupe revient en modifiant sa set-list au dernier moment : “Le temps efface tout” (de 1996), l’énorme “Préfabriqués” (de 1979) puis l’incontournable “Antisocial” chanté par des spectateurs conquis qui se reconnaissent dans cet hymne insoumis indémodable. “Quelle sensation la destruction!” hurle la fosse qui aura assisté à une très bonne prestation d’un groupe emblématique des 80’s dont le duo principal à désormais 62 balais! La cuvée 2018 des Parisiens est convaincante (très bon “Démocrassie”) et l’adaptation scénique digne de leurs mentors AC/DC (sans décors surdimentionnés). Un bon moment.

* Retrouvez les Live Reports de DIEGO*ON*THE*ROCKS (depuis 1990) sur son blog.

** A (ré) écouter l’émission « Diego On The Rocks » le 1er mercredi du mois, de 20h à 22h sur Aquitaine Radio Live.  

*** Photos : Diego

“Mon moment préféré d’un concert ? Le lendemain, lorsque je revis l’instant et rédige la chronique…”

Chroniques Concerts En tournée Pop Rock Reports Concerts Rock Webzine - Musiques en Live , , , , , , ,

Return to Top ▲Return to Top ▲