Menu

SOIRÉE ANTIDOTE – BORDEAUX #LIVE REPORT @HUGO BARRÉ

En général, quand on va passer une soirée à l’Antidote, on sait ce qu’on va y chercher, et généralement on y trouve son compte. Les groupes underground de Bordeaux se poussent pour y jouer, qu’ils viennent du Rock brut, du Punk Hardcore ultra violent ou du Black Metal le plus sombre.
Ce mercredi 16 mai, la cave était bondée car elle recevait trois groupes, dont la plupart des membres étudient au CIAM, l’école de musiques actuelles de Bordeaux.

Et cette soirée commence très fort avec le premier groupe, Girafe Nocturne, créé en fin d’année 2017. Et quand deux guitaristes de rock très talentueux rencontrent une section rythmique tout aussi virtuose, venant eux du funk et du math rock, le tout s’assemble sur des morceaux groovy dont l’énergie et la puissance ne laissent personne indifférent. Sur scène comme dans la fosse, les cheveux se balancent de haut en bas tandis qu’ils donnent toute leur énergie pendant leurs 40 minutes de représentation. Pour une si jeune formation, leur talent est indéniable, et leur musique évolue très vite, de plus en plus complexe, de plus en plus émotive.
Vous pourrez retrouver plus d’informations sur eux sur leur page Facebook Girafe Nocture, avec des vidéos lives, et surtout toutes les infos sur leurs prochains concerts.

Après une pause bien méritée, la soirée se poursuit avec Nasty Joe. Ce groupe, actif depuis 2017, s’est installé bien profondément dans un rock sombre et très intense. Leur son, leur attitude sur scène et leurs compositions complexes et très efficaces à la fois donnent une vraie démarcation à ce groupe qu’on aurait facilement pu écouter dans la même cave à Londres dans les années 90. Le public est à son pic de réactivité, alors les pogos s’enchaînent du début à la fin, de plus en plus violents, et pendant que certains résistent pour ne pas être projetés sur scène, d’autres manquent de casser la sono en tombant sur la table, sortis par une foule déchaînée pour le plus grand plaisir des musiciens qui n’en démordent pas. C’est sûr, même avec des changements de lineup, peut-être de nouvelles directions, Nasty Joe voit un bel avenir se profiler et une grande scène française à conquérir.
Eux aussi ont leur page Facebook, sur laquelle on trouve d’ailleurs une vidéo de l’Antidote, et encore une fois les infos sur leurs futures dates.

Finalement, la soirée s’achève avec MAMA. Ce groupe Oleronnais maintenant basé à Bordeaux s’est toujours inspiré du vieux rock, de Chuck Berry aux Doors, en passant bien évidemment par les Who et bien d’autres. Mais c’est quand ils découvrent le rock psyché et le progressif que leur musique change, d’abord doucement, puis de plus en plus radicalement. King Crimson, Jethro Tull ou encore King Gizzard and the Lizzard Wizard (ou King Gizz’ pour les intimes) prennent place dans leurs compositions, de plus en plus longues, construites, et surtout diversifiées: dans la même chanson on peut entendre du rock en français et des passages disco-funk, un hommage aux plus grands groupes de rock existants et de la transe (toujours exclusivement instrumentale), du blues rock, du stoner…
Mais MAMA c’est avant tout un groupe de scène, mené par le très Charismatique Natty au chant et à la guitare, et son frère Matéo à la batterie et deuxième voix. Un concert de MAMA, c’est une fête qu’ils organisent à chaque fois, et que le public de l’Antidote à voulu prolonger jusqu’à l’épuisement du set. A force de “UNE AUTRE” scandés en frappant le plafond en bois de la cave, le groupe joue presque 1h20, soit bien plus que ce qui était prévu à la base, pour notre plus grand plaisir.
Comme les groupes précédents, MAMA possède une page Facebook remplie de vidéos Live, et les dates de leur MAMAPSYCHÉ TOUR en Nouvelle-Aquitaine sont disponibles afin de vous procurer leur nouvel EP tout frais !

À suivre, l’interview de MAMA à la maison !

Articles Reports Concerts Webzine - Musiques en Live , , , , ,

Return to Top ▲Return to Top ▲