Menu

SHAME – BORDEAUX BARBEY #LIVE REPORT @ DIEGO ON THE ROCKS

SHAME BORDEAUX ROCK SCHOOL BARBEY 17/05/2018

THE PLACE TO BE! Ce soir là, Barbey configuré en club sentait la bière, la sueur, le bon rock n’roll et ça fait un bien énorme… Tout d’abord, les Bordelais de SIZ ont chauffé la salle avec un grunge subtil saupoudré d’un pop-rock formel très efficace. Groupe à suivre avec intérêt…
22 heures 30, les Londoniens de SHAME investissent la courte scène après quelques réglages et visiblement la ferme intention d’en découdre… Dès le premier titre “Dust on trial”, Charlie Steen (le chanteur) expulse une giclée de bière façon brouillard puis se suspend à l’infrastructure servant de support light au dessus d’un public médusé peu enclin à un tel spectacle… sauf pour les fans de Didier Wampas!

C’est parti pour une heure de rock intense avec un jeune groupe en devenir semblant habitué des pubs Anglais… Sean, Eddie, Josh et les 2 Charlie vont asséner un punk rappelant les 80’s à tous les quadra/quinquagénaires présents ce soir là. Entre Clash, Ramones et Sex Pistols, SHAME transpire et revendique une musique non agréssive (entre les titres “Concrete” et “Wonder is love”) malgré le pogo naissant en fosse et le va-et-vient des têtes chevelues ou féminines qui composent l’assistance. Loin de l’image du bobo Bordelais qui contemple sa dune du Pyla, nous sommes très fiers d’avoir une assistance mixte qui écoute du rock un peu crado!


La basse est omniprésente sur “The lick” et le groupe défend son premier album intitulé “Songs of praise” avec une ferveur communicative qui n’a d’égal que le charisme impressionnant de son leader (torse-nue au bout de deux titres). “Friction” puis un inédit que Charlie baptise du nom de chaque ville traversée précèdent “Angie” et “Gold hole” annonçant déjà le rappel. A quelques minutes de la fin du concert et de la possibilité de saluer les protagonistes au comptoir de la superbe Rock School, force est de constater que ces 5 branleurs de 20 balais envoient du bois et ont un avenir tracé dans le rock industriel Européen. On les imagine parfaitement dans une caverne de Londres remuant un public équipé de Dr Martens & blouson Harrington 35 ans plus tôt… Le show se termine dans les braillements du chanteur qui slame sous les applaudissements nourris du public.

Quoiqu’il en soit, SHAME est une révélation pour l’amateur de musique remuante et je remercie chaleureusement Suzy de “Secretly Group Production” que j’ai du appeler à 20H45 (à Londres) pour authentifier mon accréditation devant Barbey! Vivement la prochaine et GOD SAVE THE QUEEN!

* Retrouvez les Live Reports de DIEGO*ON*THE*ROCKS (depuis 1990) sur son site.

** A (ré) écouter l’émission « Diego On The Rocks » le 1er mercredi du mois, de 20h à 22h sur Aquitaine Radio Live.  

*** Crédit photos intérieures : Julien Dupeyron pour www.rockandpic.com (merci beaucoup), photo extérieure : Diego

“Mon moment préféré d’un concert ? Le lendemain, lorsque je revis l’instant et rédige la chronique…” (DIEGO 2017)

Chroniques Concerts En tournée Festivals Pop Rock Reports Concerts Rock Webzine - Musiques en Live , , , , , ,

Return to Top ▲Return to Top ▲