Menu

THE LIMINANAS – PÉRIGUEUX #LIVE REPORT @ DIEGO ON THE ROCKS

Chroniques Concerts En tournée Festivals Pop Rock Reports Concerts Rock Webzine - Musiques en Live , , , , , ,

THE LIMINANAS PERIGUEUX LE SANS RESERVE 25/04/2018

Ca fait un bien énorme de voir les LIMINANAS en concert! Outre l’engouement médiatique actuel, ce qu’il faut retenir de la bande à Marie & Lionel c’est la simplicité… De “L’ouverture” de concert à “The train creep a rollin” 1 heure 30 plus tard, la rigueur est de mise et le résultat confirme l’attente. Le couple originaire de Cabestany (66) s’adjoint 5 partenaires en tournée pour présenter leur dernier effort (“Shadow people”) né dans un garage du sud de la France.

La batterie et la guitare du couple sont en première ligne et de part et d’autre, on retrouve les deux chanteurs Nika et Renaud. En arrière plan c’est l’artillerie lourde des LIMINANAS : Yvan Telefunken, Alban (tous deux multi-instrumentistes) et Mickey (le bassiste) vont littéralement apporter le soutien sonore necessaire aux compositions du binome rock le plus en vogue de l’hexagone. Même si elle n’est pas John Bonham au féminin (d’ailleurs qui pourrait l’être au masculin ?), Marie martelle ses caisses (une grosse et deux claires) pour un rendu basique très efficace. Elle est le métronome des compositions sur lesquelles Lionel fustige sa guitare fuzz pour asséner un rock underground à l’assistance curieuse au départ puis conquise à l’issue.

Certains instants du concert sont mémorables : “Tigre du Bengale” et son final électrique, “Dimanche” que j’aimerais entendre dans sa version remix (de Laurent Garnier) ou le récent “Istanbul is sleepy”. Certes, le public aimerait voir débouler Anton Newcombe, Emmanuelle Seigner et Bertrand Belin pour parfaire l’interprétation mais les influences des LIMINANAS sont nombreuses et le passé professionnel de Lionel (disquaire) ressurgit sur “Russian roulette”, punk de très bonne facture des années 80 (Lords of the new church). Avant cela, il faudra se souvenir de “Betty and Johnny” qui annonça le rappel puis de “Gloria”, la reprise de Them qui fit danser le public Périgourdin. Côté décor, le fond de scène est habillé de 3 ombrelles photographiques qui reflètent une lumière de plus en plus dominante au fil du set. Après deux rappels et un “Pink flamingos” intimiste, THE LIMINANAS quitte les planches sous un tonnerre d’applaudissements mérités présageant une belle année 2018. S’il y a bien un groupe actuel à ne pas rater pour l’amateur de rock, c’est celui-ci!

* Retrouvez les Live Reports de DIEGO*ON*THE*ROCKS (depuis 1990) sur son site.

** A (ré) écouter l’émission « Diego On The Rocks » le 1er mercredi du mois, de 20h à 22h sur Aquitaine Radio Live.  

“Mon moment préféré d’un concert ? Le lendemain, lorsque je revis l’instant et rédige la chronique…” (DIEGO 2017)

Chroniques Concerts En tournée Festivals Pop Rock Reports Concerts Rock Webzine - Musiques en Live , , , , , ,

Return to Top ▲Return to Top ▲