Menu

DIGITAL ABYSSES – EXPOSITION D’ART NUMERIQUE

Miguel Chevalier, pionnier de l’art virtuel et numérique, présente une exposition d’art numérique intitulée « Digital Abysses », composée d’oeuvres fixes et d’installations numériques adaptées à l’échelle monumentale du lieu. La Base sous-marine de Bordeaux investit 3500 m2 en s’inspirant des grands fonds océaniques et se transforme en immense aquarium digital.

Les visiteurs seront immergés dans un univers étrange, empreint de mystères, territoire extraordinaire pour l’imagination.

Cette exposition, poétique et métaphorique, explore la diversité du monde sous-marin. Le parcours inclut une dizaine d’installations numériques interactives projetées autour du thème de la nature, de la faune (méduses…) et de la flore sous-marine (plancton, algues, radiolaires, coraux…) tels que « L’Origine du Monde », « Fractal Seaweeds », ou encore « Pixels Liquides ». A cela s’ajoutent plus 40 œuvres inédites (sculptures, tableaux, impressions 3D…) qui vont enchanter vos yeux et vos oreilles.

abysses

Les oeuvres, aux couleurs luminescentes, projettent des formes variées qui réagissent aux déplacements des visiteurs, comme pour insister sur l’action de l’homme sur la nature, et notamment sur les fonds marins. Avec les lumières ultraviolets, les organismes vivants agrandis, deviennent luminescents à l’image des espèces des fonds marins. Elle met en scène la nature grâce à l’imaginaire avec des pixels.

L’exposition propose donc une déambulation entre rêve et réalité où les visiteurs pénètrent au coeur de l’inconnu, à l’image des grands fonds océaniques qui occupent les deux tiers de la planète, et dont 95 % d’entre eux restent inexplorés.

Miguel Chevalier est un artiste français de l’art numérique et virtuel. Depuis 1978, il utilise l’informatique comme moyen d’expression dans le champ des arts plastiques. Il a réalisé de nombreuses expositions en France et à l’étranger dans des musées, centres d’art et galeries, et a également participé à des projets dans l’espace public. Il tire souvent son point de départ de l’observation du monde végétal et le transpose dans l’univers numérique. Il souhaite, à travers l’art, sensibiliser le public sur l’environnement (fragilité de ces écosystèmes et biodiversité à préserver). Dans le cadre de cette exposition, il cherche à recréer les conditions d’une symbiose entre l’homme et la nature, et ce à travers ses installations aquatiques réinventées.

Témoignage de Diane, étudiante en deuxième année à l’IAE de Bordeaux (diplôme de comptabilité et gestion) : j’ai beaucoup aimé, j’ai trouvé assez intéressant le fait qu’il n’y ait pas beaucoup d’éclairages et que les oeuvres se suffisent simplement à elles-mêmes pour qu’on puisse les voir et pour éclairer un minimum chaque pièce, ce qui les met encore plus en avant ! A chaque fois, on a envie de prendre une photo, dès que l’on entre dans une nouvelle pièce, on se demande ce que représente ce que l’on voit. Enfin c’est assez intriguant ! Le fait que ce soit interactif, cela permet de s’intéresser encore plus à l’oeuvre. L’atmosphère de la Base sous-marine rajoute quelque chose en plus à l’exposition.

 

L’exposition vous fera découvrir des écosystèmes visibles et invisibles.

 

Infos pratiques :

Niveau prix, comptez 5 euros en tarif plein, 3 euros en tarif réduit. L’exposition est gratuite le 1er dimanche du mois (hors juillet et août). Si vous possédez, le Pass Musées Bordeaux ou la Carte jeunes Bordeaux, vous disposez d’un accès illimité.

La Base sous-marine se situe Boulevard Alfred Daney à Bordeaux.

L’exposition dure jusqu’au dimanche 20 mai 2018. Ouvert du mardi au dimanche de 13h30 à 19h. Fermé les lundis et jours fériés.

Crédit photo © : Miguel Chevalier

 

Alizé Sibella

Articles Foires / Expositions Webzine - Musiques en Live , , , ,

Return to Top ▲Return to Top ▲