Menu

L’AGE D’OR DU RAP FRANÇAIS – PATINOIRE MERIADECK #LIVE REPORT @ LEA LAVERNY

Chroniques Reports Concerts Webzine - Musiques en Live ,

C’est le jeudi 23 mars 2017 que la désormais célèbre tournée de l’Age d’Or du Rap Français est venue garer ses tours-bus à la patinoire de Bordeaux. La foule qui attend à l’entrée de la patinoire est fébrile, on le sent, la plupart vont voir ce soir leurs idoles de jeunesse.

C’est dans une salle à moitié vide que commence la première partie du concert assurée par DJ Noise et Eklips. L’ambiance n’est pas encore à son paroxysme mais le rappeur échauffe la foule. A 20h30 environ, la première partie se termine et le show peut commencer. La salle s’est remplie mais ne sera pas complètement pleine, notamment les places assises.

Un écran géant trône au milieu de la scène, et sur celui-ci est diffusé avant l’entrée sur scène de chaque groupe, un court film explicatif qui relate la formation du groupe, l’année, et les conditions dans lesquelles cela s’est fait. Très intéressant, notamment pour les groupes les moins connus ! C’est une véritable histoire du rap français qui défile, avec des images bien old school qui nous rappelle à tous notre jeunesse.

C’est le groupe Assassin qui entame le concert et ils mettent littéralement le feu ! Après 3 chansons ils quittent la scène pour laisser place aux X-men, aujourd’hui nommés les X, qui entame leur show par leur morceau le plus connu « Retour aux pyramides » et le public ne s’y trompe pas ! On voit que les classiques sont connus.

Le format du live paraît plus clair, chaque groupe entre sur scène à tour de rôle, fait 3 ou 4 morceaux et quittent la scène, sans y revenir. Certains s’attendaient peut être à quelques featuring.

Après les X-men c’est au tour du célèbre Busta Flex de monter sur scène qui vient imposer son style avec son célèbre « J’fais mon job à plein temps ».

Les rappeurs font le show et la foule leur répond volontiers. Rappeurs et spectateurs ont vieillit depuis les années 1980-1990 mais ce soir, c’est une deuxième jeunesse pour tout le monde ! Après Busta Flex c’est au tour de Menelik de monter sur scène et d’entamer son show par son plus célèbre morceau « Bye-bye », le duo met le feu à la salle, qui connaît encore très bien les paroles de cette chanson.

S’en suit un hommage au très célèbre, et absent de la tournée, j’ai nommé MC Solaar !

Après cet hommage nécessaire à l’un des plus grands rappeurs français, c’est au tour des Sages Poètes de la Rue d’entrer sur scène. On reste dans le mythique puisque Les Sages Poètes ont notamment accompagné MC Solaar en tournée, et leur chanson « Bon baiser du poste » apparaît dans la bande originale du film « La Haine ».

C’est ensuite au tour de K-Reen de monter sur scène, enfin la gente féminine est représentée ! Accompagnée de Busta Flex pour un premier morceau, elle enchaîne ensuite ses chansons. K-Reen s’est rendu célèbre notamment pour ses collaborations avec Oxmo Puccino ou encore pour sa chanson « Tu me plais » en duo avec Def Bond qui apparaît sur la bande originale du film « Taxi ».

S’en suit le groupe Expression Direkt et leur célèbre « Mon esprit part en couille » qui apparaît lui aussi dans la bande originale du film « La Haine ».

C’est ensuite le grand Nuttea qui rentre sur scène. Le public ne s’y trompe pas, il enchaîne ses tubes « Elle te rend dingue », « Millénaire » ou encore « Trop peu de temps », la foule a l’air de grandement apprécier !

Nuttea laisse place à La Cliqua, groupe moins connu mais pas moins talentueux. Le Ménage à trois monte ensuite sur scène, suivi de près par K-Reen qui remonte sur scène. Matt Houston prend la suite et enchaîne ses tubes tel que « R’n’B de Rue ».

Après lui vient le grand Passi, qui enchaîne lui aussi ses tubes à un rythme effréné. « Les flammes du mal » réveille la foule, qui connaît les paroles par cœur. Passi est toujours un grand du rap français, on ne peut le nier. Le show est terrible !

Stomy Bugsy se joint à lui pour plusieurs featurings. Il entame ensuite son tube « Mon papa à moi ».

Après Stomy Bugsy, entrent sur scène le groupe Neg Marrons. C’est sûrement un des moments du concert où le public a le plus chanté. On voit que les tubes des Neg Marrons sont des classiques pour les spectateurs. Ils enchaînent leurs tubes tout en faisant participer le public, notamment sur « La Monnaie », « Lève toi, bats toi » ou encore « Le bilan », qui ravira totalement les fans.

Le concert se termine avec le groupe Arsenik, après plus de 3h de show, le public est aux anges ! Tous les artistes montent sur scène pour un merci et au revoir général, au grand bonheur du public.

Après ce concert mythique on peut donc le dire, le rap français n’a pas prit une ride ! La tournée de l’Age d’Or du Rap Français est une belle réussite. Même si le public n’a pas été réceptif à tous les artistes et que l’ambiance a mis du temps à vraiment monter, on peut le dire, les artistes ont tout donné pour ce live ! On aurait peut-être aimé voir quelques featurings entre les artistes, histoire d’apporter encore plus de piquant à ce show. Mais entre nous, on ne va pas se plaindre, avec un show de plus de 3h, les fans en ont eu pour leur argent et sont sortis de la salle avec des étoiles plein les yeux, et des souvenirs plein la tête.

Léa Laverny, le 24.03.17

Chroniques Reports Concerts Webzine - Musiques en Live ,

Return to Top ▲Return to Top ▲