Menu

CHRISTOPHE – LE VERTIGE NEORETRO #LIVE REPORT @ DIDIER BEAUJARDIN

Reports Concerts Webzine - Musiques en Live

Christophe, le vertige néorétro

* Retrouvez la galerie photos de Denys D’H sur le lien.

Dandy, un peu maudit, un peu vieilli ? Difficile de ne pas vivre une rencontre avec Christophe comme un moment décalé et précieux. Dont acte, le 16 décembre dernier, au Rocher de Palmer. La tournée de l’immarcescible septuagénaire a débuté au printemps et a rencontré un succès constant.

L’artiste nous a prévenus lui-même, celui qu’il nous a offert, à Cenon, bouclait le circuit avant des représentations à Pleyel en velours pourpre.

Le dernier album de Christophe, Les vestiges du chaos, ouvrait en toute logique un concert tracé au cordeau. Crinière blond platine travaillée, voix prestigieusement cassée, l’orfèvre des sons avait choisi un accompagnement complexe et étincelant : violoncelle, saxo, claviers, batterie, guitare et basse au féminin… Le piano, il se l’était poliment réservé. Rien à voir avec son précédent tour de France, placé sous le signe de l’intime.

 

Le public aura retrouvé ce qui fait des Vestiges un opus majuscule : du son, gros, grand, de l’électro à peine désépaissi et le chaos de mots agencés au scalpel. Un peu plus d’une heure aura enchanté, y compris ceux qui aiment le faiseur de succès au charme désuet, dans l’attente d’une session plus apaisée et volontiers nostalgique. Pour autant, seul, Christophe ne l’est pas resté longtemps pour la deuxième partie du set, au piano, accompagné tour à tour par chacun des musiciens sur les morceaux choisis qu’il a enchaînés avec tact et gourmandise.

Le final – et sans rappel, il avait prévenu en cours de route -, après deux heures vingt de show : une transfiguration rock et contemporaine d’Aline tout à fait époustouflante. Christophe a décidément tout compris. Avec une incroyable fraîcheur, il sait lier en un moulinet de son fin poignet le meilleur de son répertoire d’hier et ses créations contemporaines. L’amoureux des pinups et des juke-boxes, sait aussi flirter avec les rifles et les boucles de son temps.

Le vertige néorétro qui vous met K.O. devant cette sensation de… beau bizarre.

Didier Beaujardin

Reports Concerts Webzine - Musiques en Live

Return to Top ▲Return to Top ▲