Menu

ENREGISTREMENT FRANCK DIJEAU BIG BAND – INTERVIEW @ MARC DUPUY

Les Interviews de MeL Webzine - Musiques en Live

Dernières Prises – Interview Franck Dijeau @ Marc Dupuy – Musiques en Live

* Retrouvez les galeries photos de Philippe Marzat & de Marc Dupuy en exclusivité pour Musiques en Live en suivant le lien.

Jeudi 22 Décembre : Un big band de plus, me dis-je en montant dans ma voiture. Après une heure de route, sous un « crachin breton », j’arrive à Saint-Loubès.
C’est là que j’ai rendez-vous avec Franck Dijeau, le directeur du Big Band, lors de l’enregistrement de cet album à la Coupole, pour une interview exclusive Musiques en Live.

 Je suis accueilli par Franck (un vieil ami) et par les musiciens déjà présents. L’accueil est chaleureux autour de viennoiseries et d’un bon café chaud. Comment pourrait il en être autrement?

Sans perdre de temps, nous rentrons dans le vif du sujet !

– Franck, est-il facile de composer un big band de nos jours ?

– FD « oui, il y a de très bons musiciens sur Bordeaux et alentours »

– Lorsque l’on regarde le paysage jazzistique de l’hexagone, on s’aperçoit que l’emblématique Claude Bolling Big Band a disparu des écrans radars. Exit également les Badini, Naude et consort. N’est-ce pas un peu démoralisant, au moment d’enregistrer ton album ?

– FD « Curieusement il existe un public. Pour ce qui nous concerne, nous sommes à l’affiche de plusieurs concerts; quatre ou cinq par an.

– Parlons de cet album. Quel en est le line up, en ménageant l’effet de surprise ?

– FD « J’ai voulu préserver le côté festif qui était celui des big bands historiques, en choisissant des standards connus du plus grand nombre »

– L’idée c’est de faire venir au « jazz » un public pas toujours constitué de connaisseurs en leur évitant une musique trop élitiste.

– FD « C’est ça ! Il faut se remettre en tête le rôle qui était celui du big band à l’époque : dans les années trente, étaient organisés soirées avec des danseurs, pros ou amateurs, et des « battle » entre grands orchestre. C’était festif ».

– Dans le quartier de Harlem, à l’Apollo Theater par exemple.

– FD « oui, c’est celà »

– Le « créateur » du big band serait, selon certains, Fletcher « smack » Henderson. Il a (aurait) tracé la voie à des Benny Goodman, Chick Web, William Basie, Ellington et autres. Pour toi quels sont ceux que tu affectionnes ?

– FD « Justement , parmi ceux-là, Goodman, Basie, Ellington »

– Revenons au Franck Dijeau Big Band, comment est composée la formation ?

 

– FD « Une rythmique (piano, guitare, contrebasse, batterie) Une section de saxs (2 altos-2 ténors et un baryton) Une section de trombones (4 trombones dont un basse) Une section de trompettes (4 trompettes dont un spécialiste du suraigu) »

– Dans les formations dont nous venons de parler, le placement différait selon la formation.

– FD « Pour le Franck Dijeau Big band, côté cour : au premier rang, les saxs (baryton à droite). Second rang, les trombones (basse à droite), troisième rang les trompettes. Côté jardin, la batterie, la contrebasse, la guitare et moi »

– C’est Basie !

– FD « tout à fait !  Ce big band est une famille, il y a une grande complicité entre ses membres…toujours à l’image de ces grands big bands historiques où les voyages (en train ou bus) se faisaient ensemble, où l’on se partageait les chambres d’hôtels et où chacun était prêt à aider son collègue »

Nous passons ensuite sur la scène :
Le rideau est fermé, la disposition des musiciens est particulière : les saxs, trombones et trompettes font face à la rythmique.

– FD « Nous faisons ces prises dans les conditions du direct. Jouer rideau fermer confère un caractère feutré de club de jazz »

On détaille la partition (Sing-Sing) afin de procéder aux derniers réglages, car, c’est bien connu, le diable se cache dans les détails.

C’est enfin la dernière prise, la bonne.

Tout s’est passé dans la bonne humeur, les plaisanteries ont fusées dans les pupitres. Un petit tour dans la salle pour écouter le résultat. OK !

C’est maintenant l’heure de l’apéro et du déjeuner .

Eh bien, moi qui pensait entendre un big band « lambda », j’ai eu l’agréable surprise de voir et entendre une superbe formation.

A la réflexion, connaissant Franck Dijeau, je ne suis pas surpris de la qualité.

Une hâte : vivement le 28 Mars 2017 pour la sortie de l’album. Surveillez bien le calendrier de Musiques En Live.

LINE UP:

Sax alto: Bertrand Tessier
Sax: Serge Servan
Sax Tenor: Francois Marie-Moreau
Sax: Jean-Robert Dupuy
Sax barriton: Jean-Sté Vega
Trombone : Renaud Galtier
Trombonne: Sebastien Iep Arruti
Trombonne: Philippe Ribette
Basse: Gaetan Martin
Trompette: Franck Vogler
Trompette: Mickael Chevalier
Trompette : Manu Le Roy
Trompette: Antonin Viaud
Guitare: Thierry Lujan
Contrebasse: Gaby Genin
Batterie: Julien Tremouille
Piano et Direction Artiste: Franck Dijeau

Marc Dupuy « La Coupole » Saint-Loubès
Pour Musiques En Live

Les Interviews de MeL Webzine - Musiques en Live

Return to Top ▲Return to Top ▲