Menu

UNE REPRISE ICONOCLASTE INTERPRETEE PAR LE GROUPE METALLICA SEME LE TROUBLE DANS LE MILIEU DU HEAVY METAL

Articles Webzine - Musiques en Live , ,

 

C’est à une controverse naissante que sont peut être conviés les fans du mythique groupe américain fondé en 1981, alors qu’à l’initiative semblerait il de son chanteur, la formation a repris devant une foule enthousiaste un standard quelque peu négligé de la chanson hexagonale.

Une reprise sans précédent dans la discographie du groupe originaire de Los Angeles, qui ne s’était encore jamais aventuré vers des univers musicaux aussi inattendus.

Une performance d’autant plus surprenante que James Hetfield a révélé par la même occasion son parfait bilinguisme, voire des talents d’imitateurs incontestables, en interprétant avec maestria ce cover dans la langue de Molière.

Un coming out littéraire qui surprendra plus d’un fan et certainement ne manquera pas d’interroger la curiosité de (la plupart) des critiques musicaux spécialistes du groupe.

Si le chanteur n’a, selon une source autorisée, jamais caché son admiration pour le fils de la regrettée Françoise Dolto, cette reprise d’inspiration très « Peace and Love » semble déjà attirer sur le groupe les foudres de quelques puristes irréductibles. Le programmateur d’un des plus célèbres festivals de Hard Rock européen a avoué à notre rédaction qu’il était « hors de question dorénavant de programmer Metallica si le groupe ne s’engageait pas contractuellement à écarter ce titre de la Set List ».

Peut on affirmer pour autant qu’il puisse être malaisé, lorsqu’on est catalogué dans un style musical aussi exigeant que l’est Métallica, de s’écarter des chemins normalisés de l’orthodoxie?

Le groupe, qui a semblé prendre un réel plaisir à interpréter la chanson de Carlos semble assumer ce choix et n’a pas souhaité jusqu’à présent répondre aux quelques polémiques naissantes et somme toute clairsemées.

C’est bien la preuve, pour ceux qui l’ignoreraient encore, que le milieu du Hard Rock et du Métal est capable de cette ouverture d’esprit qu’on lui connait bien, comme de cette autodérision dont il nous prouve une fois de plus partager les valeurs.

Les habitués du Hellfest, pour ne citer que ce mythique festival, savent bien et n’hésitent pas à communiquer sur le fait que loin des clichés occasionnellement répandus, c’est bien la convivialité et l’amour de la Musique qui règnent avant tout au cœur de ces manifestations trop souvent décriées.

Nul doute que si Metallica osait interpréter « Big Bisou » à Clisson, les éternels détracteurs du festival y trouveraient encore à redire, arguant sans doute du contenu « licencieux et concupiscent » du texte..

Un membre du staff ayant souhaité conserver l’anonymat a prétendu que James Hetfield aurait hésité entre ce succès et un autre plus polémique du chanteur français;  « Tirelipimpon sur le Chihuahua ». Cependant, au regard de ce dernier titre caressant l’ambiguïté et aux paroles pouvant se révéler inconvenantes, le chanteur aurait finalement décidé d’opter pour une reprise plus consensuelle.

S’il demeure que l’exercice pouvait à priori sembler périlleux, comme si Lemmy s’était décidé à reprendre « Je suis sous » du regretté Claude Nougaro ou Madonna « La Bonne du Curé » d’Annie Cordy; les spectateurs qui ont eu la primeur d’assister à cette reprise d’anthologie ne s’y sont quant à eux pas trompés et ont accueilli la performance avec une euphorie délibérée.

Alors.. Un « one shot  » cocasse et distrayant, ou une reprise sacrilège qui fera dorénavant partie des classiques du groupe? Aucun enregistrement, live ou studio du titre ne semble être prévu pour les mois à venir.

Affaire à suivre en concert..

JCB

* (Merci & Congrats à EOT pour les images)

Articles Webzine - Musiques en Live , ,

Return to Top ▲Return to Top ▲